Fa­vo­ri­ser l’ac­cès à la jus­tice pour tous

Premiere edition - - Actualité -

L’au­tomne der­nier, le bu­reau d’aide ju­ri­dique de Vau­dreuil-Do­rion a fer­mé ses portes, sans pré­avis. Quelques mois plus tard, l’ab­sence de ce ser­vice es­sen­tiel sur le ter­ri­toire se fait sen­tir.

Le bu­reau d’aide ju­ri­dique, qui était si­tué sur la rue Chi­coine, of­frait un ser­vice gra­tuit aux per­sonnes à faible re­ve­nu.

La ma­jo­ri­té des dos­siers qui y étaient pris en charge concer­naient le droit fa­mi­lial, comme l’at­tri­bu­tion de pen­sions ali­men­taires lors de sé­pa­ra­tion. Des dos­siers ci­vils et cri­mi­nels y étaient éga­le­ment trai­tés.

Le bu­reau de Vau­dreuil-Do­rion fai­sait par­tie du Centre communautaire ju­ri­dique de la Rive-Sud. Cette en­ti­té a pris la dé­ci­sion de fer­mer le bu­reau de Vau­dreuilDo­rion. La po­pu­la­tion de Vau­dreuilSou­langes est dé­sor­mais des­ser­vie uni­que­ment par le bu­reau de Sa­la­ber­ryde-Val­ley­field.

Lors­qu’elle a ap­pris la fer­me­ture de ce bu­reau, la dé­pu­tée de Vau­dreuil Ma­rieC­laude Ni­chols était conster­née. « On nous a dit que la fer­me­ture était jus­ti­fiée par une ques­tion de coûts. Je trouve qu’il s’agit là d’un ar­gu­ment creux. C’est in­sen­sé de de­man­der aux per­sonnes en si­tua­tion de pré­ca­ri­té de faire 35 ki­lo­mètres de trans­port », ex­plique d’em­blée la dé­pu­tée, rap­pe­lant que plu­sieurs bé­né­fi­ciaires de ce ser­vice ne pos­sèdent pas de voi­ture.

Pour Ma­rie-Claude Ni­chols, il s’agit d’une ques­tion d’éga­li­té et d’ac­cès à la jus­tice. « Je suis avo­cate de for­ma­tion et la ques­tion me touche par­ti­cu­liè­re­ment. L’ac­cès à la jus­tice est un droit fon­da­men­tal. Le be­soin est là », dit-elle.

La dé­pu­tée tra­vaille donc à trou­ver une al­ter­na­tive à ce ra­pa­trie­ment des ser­vices à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field. Bien qu’elle doute de la pos­si­bi­li­té d’une réou­ver­ture com­plète du bu­reau, elle ai­me­rait que la po­pu­la­tion puisse comp­ter sur un ser­vice ponc­tuel, dans la ré­gion. Dé­jà, son en­ga­ge­ment dans le dos­sier a por­té ses fruits : un nu­mé­ro sans frais 1-800 a été mis en place.

La Ville de Vau­dreuil-Do­rion a ré­cem­ment vo­té une ré­so­lu­tion ap­puyant les dé­marches de la dé­pu­tée, pour le re­tour d’un ser­vice d’aide ju­ri­dique sur le ter­ri­toire.

I M PAC T R E S S E N T I PA R LES OR­GA­NISMES

Plu­sieurs or­ga­nismes de la ré­gion di­ri­geaient leurs bé­né­fi­ciaires au bu­reau d’aide ju­ri­dique, avant sa fer­me­ture. C’est entre autres le cas du Centre de femmes La Mois­son.

La co­or­don­na­trice du centre, Ma­rie-Iris Lé­ga­ré, constate de ma­nière di­recte l’im­pact de la fer­me­ture du bu­reau de Vau­dreuilDo­rion.

« La dé­ci­sion de ra­pa­trier le ser­vice à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field est une dé­ci­sion ad­mi­nis­tra­tive qui n’est pas du tout ar­ri­mée à notre réa­li­té ter­ri­to­riale. Quand le bu­reau a fer­mé ses portes, notre équipe a été at­ter­rée », dit-elle d’em­blée.

En ef­fet, pour des femmes en si­tua­tion de pré­ca­ri­té éco­no­mique qui fré­quentent le centre, ce ser­vice était es­sen­tiel. « Nous avons des si­tua­tions dé­li­cates de sé­pa­ra­tion ou de garde par­ta­gée où les femmes comptent en­tiè­re­ment sur ce ser­vice », dit-elle.

« Dé­jà, pour cer­taines, c’était un dé­fi de se rendre de L’Île-Per­rot à Vau­dreuil-Do­rion avec le trans­port en com­mun. Se rendre à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field, ça n’a au­cun sens. Et de­voir sol­li­ci­ter son en­tou­rage pour le trans­port nuit à la confi­den­tia­li­té des dé­marches. Le coût d’un taxi n’est tout sim­ple­ment pas en­vi­sa­geable pour cer­taines », sou­ligne-t-elle.

Le Centre de femmes La Mois­son a connu une hausse des de­mandes d’in­for­ma­tions liées à l’aide ju­ri­dique cette an­née, en com­pa­rai­son à l’an­née pré­cé­dente, ce qui confirme l’im­por­tance de ce ser­vice à proxi­mi­té. S.L.

PHO­TO­THÈQUE

La dé­pu­tée Ma­rie-Claude Ni­chols est par­ti­cu­liè­re­ment tou­chée par la fer­me­ture du bu­reau d’aide ju­ri­dique à Vau­dreuil-Do­rion, et tente de trou­ver des pistes de so­lu­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.