La pru­dence est de mise sur les plans d’eau

Premiere edition - - Actualité - STÉ­PHANE FOR­TIER JOUR­NA­LISTE

Au mo­ment d’écrire ces lignes, le Qué­bec vit sa pre­mière ca­ni­cule de l’été, la­quelle at­teint des tem­pé­ra­tures re­cord at­tei­gnant les 35 à 36 de­grés.

Évi­dem­ment, une telle tem­pé­ra­ture est pro­pice à aug­men­ter la fré­quen­ta­tion des pis­cines et plans d’eau. Qui dit ac­ti­vi­tés aqua­tiques dit pru­dence, vi­gi­lance et pré­cau­tions à prendre. En date du 3 juillet, la So­cié­té de sau­ve­tage avait re­cen­sé 18 noyades pour l’an­née 2018, com­pa­ra­ti­ve­ment à 24 à pa­reille date en 2017.

BI­LAN DE­PUIS DEUX ANS

L’an­née der­nière, quatre noyades s’étaient pro­duites dans la ré­gion. Dans Vau­dreuilSou­langes, l’an­née 2017 avait bien mal dé­bu­té à Co­teau-du-Lac. Le 4 jan­vier, deux jeunes adultes s’étaient noyés dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. Leur ca­not au­rait cha­vi­ré alors qu’ils étaient à la chasse au ca­nard.

Le 21 juillet, deux hommes se bai­gnaient dans les écluses du ca­nal Sou­langes à Pointe-des-Cas­cades, lorsque l’un d’eux a été sous l’eau n’est pas re­mon­té à la sur­face. Son corps a été re­pê­ché le len­de­main par des plon­geurs de la Sû­re­té du Qué­bec (SQ ).

Le 6 août, à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field (lac Saint-Fran­çois) lors d’une sor­tie de plon­gée sous-ma­rine, un homme de 59 ans a su­bi un ma­laise dont on ignore les causes. Mal­gré des ma­noeuvres de ré­ani­ma­tion, le dé­cès a été consta­té à son ar­ri­vée à l’hô­pi­tal du Su­roît.

En 2018, sur les 18 noyades en­re­gis­trées, trois se sont dé­rou­lées dans notre ré­gion. Le 8 fé­vrier, deux mo­to­nei­gistes se pro­me­naient sur le lac Saint-Fran­çois qui n’était pas à 100 % ge­lé. Les deux mo­to­neiges en ques­tion ont été re­trou­vées peu de temps après au fond du lac Saint-Fran­çois par les plon­geurs de la Sû­re­té du Qué­bec. Les corps ont été re­trou­vés en mai 2018.

Le 1er juin, en­core à Pointe-des-Cas­cades, la vic­time, cette fois, s’amu­sait à sau­ter dans le ca­nal avec quatre autres jeunes. Elle au­rait som­bré dans l’eau, sans ja­mais re­mon­ter à la sur­face.

Tou­jours se­lon la So­cié­té de sau­ve­tage, pas moins de 69 % des noyades se pro­duisent sur un plan d’eau. Les pis­cines et les spas re­pré­sentent 10 % des noyades et 9 % pour des struc­tures non amé­na­gées pour la bai­gnade comme c’est les écluses de Pointe-des-Cas­cades. Les pis­cines pu­bliques et parcs aqua­tiques re­pré­sentent 6 % des noyades.

Heu­reu­se­ment, dans Vau­dreuilSou­langes, on ne dé­plore la mort d’au­cun en­fant par noyade dans une pis­cine ou sur un plan d’eau de­puis plu­sieurs an­nées.

La So­cié­té de sau­ve­tage donne plu­sieurs conseils afin de pré­ve­nir les noyades sur son site http://so­cie­te­de­sau­ve­tage.org/.

PHOTOTHÈQUE

Pas moins de 69 % des noyades se pro­duisent sur un plan d’eau. La pru­dence est de mise.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.