Sur les traces de sa grande soeur

Premiere edition - - Sports - STÉ­PHANE FOR­TIER JOUR­NA­LISTE

C’est en com­men­çant à par­ti­ci­per à des tour­nois que Ma­lik a vé­ri­ta­ble­ment eu la pi­qure de la pra­tique du golf. « Mais au­pa­ra­vant, tu dois pra­ti­quer et en­core pra­ti­quer, mais c’est la com­pé­ti­tion qui m’a vrai­ment fait ado­rer ce sport », jus­ti­fie Ma­lik qui a com­men­cé à jouer à 8 ans et pra­ti­qué bien d’autres sports au­pa­ra­vant. « J’ai en­core beau­coup à ap­prendre, no­tam­ment du cô­té de l’at­ti­tude à adop­ter sur un ter­rain », avoue le jeune pro­dige. Au mo­ment d’écrire ces lignes, Ma­lik, 14 ans, ac­com­pa­gnait sa soeur au plus im­por­tant tour­noi ju­nior à Pebble Beach en Ca­li­for­nie. « Je lui sers de cad­dy. J’ap­prends beau­coup sur le golf, les par­cours, l’at­ti­tude qu’il faut adop­ter jus­te­ment », ex­plique Ma­lik Dao qui se­ra sous les feux de la rampe à son tour puis­qu’il pre­nait part, par la suite à un im­por­tant tour­noi ju­nior à West Palm Beach en Flo­ride.

UN DES MEILLEURS

Clas­sé par­mi les meilleurs joueurs au Qué­bec dans sa ca­té­go­rie, souvent pre­mier dans de mul­tiples tour­nois, Ma­lik s’est jus­te­ment clas­sé en pre­mière po­si­tion lors du tour­noi CRJ 1 Mon­tréal, le 26 juin der­nier. Dans l’ordre de mé­rite de gar­çons glo­bal il est au 29e rang, mais dans l’ordre de mé­rite ban­tam chez les gar­çons, il est en 2e place au Qué­bec.

Évi­dem­ment, à 14 ans, Ma­lik, ins­crit en 3e se­con­daire au Chêne-Bleu à Pin­court, est en­core un jeune étu­diant et il lui faut sa­voir conci­lier le tra­vail et les études. « Ma mère me dit tou­jours de faire pas­ser mes études en pre­mier. On ne sait ja­mais ce qui peut ar­ri­ver. Une mau­vaise bles­sure et toute ta car­rière au golf peut se ter­mi­ner là. Il est im­por­tant d’as­su­rer ses ar­rières », men­tionne-t-il avec sa­gesse.

Com­me­sa soeur Cé­leste, Ma­lik sou­haite un jour joindre les rangs des joueurs pro­fes­sion­nels. « Je suis conscient qu’il est plus dif­fi­cile d’y ac­cé­der chez les hommes que chez les femmes. La com­pé­ti­tion est plus rude, il y a beau­coup plus de can­di­dats », rap­pelle-t-il.

Cé­leste Dao, cette jeune gol­feuse qui fait tour­ner toutes les têtes du monde du sport, n’a plus be­soin de pré­sen­ta­tion, mais son jeune frère Ma­lik, âgé de 14 ans, est éga­le­ment un grand ta­lent qui monte sans cesse.

B I E N S E P R É PA R E R

Comment se pré­pare Ma­lik à un tour­noi. « Le men­tal est im­por­tant, il convient de ne pas être trop dé­con­cen­tré, d’ar­ri­ver en avance et vi­sua­li­ser la ma­jo­ri­té des coups. Il faut aus­si prendre le temps de s’en­traî­ner sur ces ter­rains », dit-il.

Des choses à amé­lio­rer? « C’est mon put­ting qui me re­tient, mais je m’y exerce tous les jours. Ma force tou­te­fois ré­side en mes coups de fer », s’em­presse d’ajou­ter Ma­lik en contre­par­tie.

Une grande par­tie de son été, Ma­lik, qui ré­side à Notre-Dame-de-l’Île-Per­rot, le pas­se­ra aux États-Unis, mais il par­ti­ci­pe­ra éga­le­ment à des tour­nois au Qué­bec.

Men­tion­nons en ter­mi­nant que Ma­lik Dao a re­çu une bourse de 2000 $ de Golf QC.

PHO­TO FAEQ

Ma­lik Dao et sa soeur Cé­leste, deux as du golf.

PHO­TO GOLF QUÉ­BEC

Clas­sé par­mi les meilleurs joueurs au Qué­bec dans sa ca­té­go­rie, Ma­lik Dao se classe souvent pre­mier dans de mul­tiples tour­nois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.