La CAQ pré­sente ses can­di­dats

Premiere edition - - Actualité - STEVE SAU­VÉ JOUR­NA­LISTE

Le chef de la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec (CAQ), Fran­çois Le­gault, était de pas­sage dans la ré­gion le 1er août, afin d’an­non­cer les can­di­da­tures de Ma­ri­lyne Pi­card, dans la cir­cons­crip­tion de Sou­langes et de Claude Reid dans le com­té de Beau­har­nois en vue de la pro­chaine élec­tion provinciale.

Les deux can­di­dats ont pro­fi­té de l’oc­ca­sion pour par­ler des en­jeux de leur com­té res­pec­tif et pour prendre po­si­tion sur ce qu’ils comptent mettre en prio­ri­té s’ils sont élus le 1er oc­tobre pro­chain.

Pour Ma­ri­lyne Pi­card, ce sont les ex­pé­riences pas­sées qui lui ont don­né la pi­qûre pour la po­li­tique. « C’est de l’ac­tion ré­ac­tion, ex­plique Mme Pi­card. Ça m’in­ter­pelle. Je sou­haite faire les choses di­rec­te­ment d’en haut. »

Mère d’une fillette han­di­ca­pée, celle qui a fon­dé avec deux autres mères l’or­ga­nisme Pa­rents jus­qu’au bout, un regroupement qui se bat pour ob­te­nir une aide fi­nan­cière provinciale per­ma­nente pour les fa­milles comp­tant un en­fant lour­de­ment han­di­ca­pé, ex­plique que son conjoint a chan­gé d’em­ploi ré­cem­ment afin de lui per­mettre d’oc­cu­per un siège à Qué­bec si les élec­teurs le veulent.

« J’ai un conjoint en or, af­firme la can­di­date ca­quiste. Nous avons 5 en­fants à la mai­son. Mon conjoint se­ra là avec eux. Il vient de chan­ger d’em­ploi donc, ce­la me per­met­tra d’être à Qué­bec sans au­cun sou­ci. »

Dans les dos­siers qu’elle en­tend mettre en prio­ri­té, Ma­ri­lyne Pi­card ex­plique que sa pre­mière ba­taille se­ra pour sou­te­nir les pa­rents d’en­fants han­di­ca­pés. « C’est sur que je sou­haite que les ser­vices soient beau­coup plus ef­fi­caces, sou­ligne Mme Pi­card. Éga­le­ment, je sou­haite faire une dif­fé­rence au­près des fa­milles et les per­sonnes âgées. »

CLAUDE REID DANS BEAU­HAR­NOIS

Bien connu dans Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field, Claude Reid a dé­ci­dé de faire le saut en po­li­tique provinciale. Ja­dis conseiller mu­ni­ci­pal à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field, M. Reid men­tionne qu’il a tou­jours été pas­sion­né par la po­li­tique. « Je crois qu’il est temps que ça change. Beau­har­nois est dans l’op­po­si­tion de­puis 15 ans et il ne se passe rien. Il y a une op­por­tu­ni­té pour le com­té avec la CAQ pré­sen­te­ment. Le par­ti pro­pose du chan­ge­ment et ce­la m’a réel­le­ment al­lu­mé », dit-il.

M. Reid croit qu’il est im­por­tant de par­ler des en­jeux de dé­ve­lop­pe­ments éco­no­mique. « Quand on est dans l’op­po­si­tion, on manque par­fois les op­por­tu­ni­tés, men­tionne le can­di­dat ca­quiste. Quand tu es au pou­voir, tu peux ai­der les en­tre­pre­neurs ou in­ter­ve­nir si né­ces­saire. Quand tu es à la bonne place au bon mo­ment, c’est là que ça de­vient in­té­res­sant pour le com­té et c’est ce qu’il n’y a pas ici pré­sen­te­ment. »

Les son­dages donnent le com­té de Beau­har­nois comme en étant un de la CAQ lors de la pro­chaine élec­tion. Ce­pen­dant Claude Reid pré­fère voir le tout comme une ou­ver­ture. « Je me consi­dère comme un bon can­di­dat pour le com­té. C’est une ques­tion de ti­ming. Il y a une ou­ver­ture et je l’ai sai­si. »

D U C Ô T É D E VA U D R E U I L

Les élec­teurs de la cir­cons­crip­tion de Vau­dreuil pour­rait voir l’an­cien pi­lote au­to­mo­bile Claude Bour­bon­nais dé­fendre les cou­leurs de la CAQ. La no­mi­na­tion n’a tou­jours pas été confir­mée. Na­tif de L’Île-Per­rot, l’homme de 53 ans di­rige une école de conduite hi­ver­nale à Vau­dreuilDo­rion et ha­bite le sec­teur.

PHOTO STEVE SAU­VÉ

La can­di­da­ture de Ma­ri­lyne Pi­card pour la CAQ dans Sou­langes est dé­sor­mais confir­mée.

PHOTO STEVE SAU­VÉ

C’est un Claude Reid op­ti­miste qui a par­lé des en­jeux dans la cir­cons­crip­tion de Beau­har­nois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.