Éditorial

Prestige - - Editorial -

2016 est une an­née dont je me sou­vien­drai long­temps. Non seule­ment le ma­ga­zine PRES­TIGE a-t-il cé­lé­bré ses 20 ans d’exis­tence en mai der­nier, mais en sep­tembre, il fête sa 200e pa­ru­tion ! Ce­la peut pa­raître bien peu en com­pa­rai­son de l’Aé­ro­port de Qué­bec, en ve­dette sur notre page cou­ver­ture ce mois-ci, qui ar­bore fiè­re­ment cette an­née ses 75 ans d’exis­tence. Mais 20 ans et 200 pa­ru­tions dans le monde de l’édi­tion, et qui plus est dans la vie d’un ma­ga­zine in­dé­pen­dant, c’est ce qu’on peut ap­pe­ler un ex­ploit.

J’en pro­fite donc pour vous re­mer­cier, chers lec­teurs, pour votre as­si­dui­té et votre fi­dé­li­té. Je sais que plu­sieurs d’entre vous at­ten­dez votre pro­chain ma­ga­zine avec im­pa­tience chaque mois. Cer­tains nous lisent même de­puis les dé­buts ou presque, et plu­sieurs d’entre vous nous ont avoué conser­ver pré­cieu­se­ment tous les nu­mé­ros. Chaque fois que vous nous écri­vez, que vous nous té­lé­pho­nez ou que vous pas­sez nous voir, nous écou­tons at­ten­ti­ve­ment vos sug­ges­tions et nous en te­nons compte. Nous sa­vons très bien qu’un ma­ga­zine n’est rien sans ses lec­teurs. Et si l’on se fie à vos com­men­taires, nous ne de­vrions pas craindre les pro­phètes de mal­heur qui pré­disent un ef­fon­dre­ment du mar­ché des ma­ga­zines im­pri­més au dé­tri­ment du conte­nu ac­ces­sible sur In­ter­net.

Il est vrai que les ha­bi­tudes des consom­ma­teurs évo­luent. Nul ne peut contre­dire ce fait, et en tant qu’édi­teur, il est de notre de­voir de nous y adap­ter. Mais il est aus­si vrai que cer­taines croyances – comme celle vou­lant que les mé­dias so­ciaux aient pra­ti­que­ment tué les mé­dias tra­di­tion­nels : ra­dio, té­lé­vi­sion et ma­ga­zine – ne sont pas fon­dées. Notre tout nou­veau chro­ni­queur, le pu­bli­ci­taire Louis Mas­si­cotte, dé­bou­lonne d’ailleurs cette « lé­gende ur­baine » en page 28 à l’aide de don­nées cré­dibles à l’ap­pui.

Une étude très ré­cente ef­fec­tuée par The As­so­cia­tion of Ma­ga­zine Me­dia dé­montre par ailleurs que la pu­bli­ci­té dé­pen­sée dans les ma­ga­zines im­pri­més offre le re­tour le plus éle­vé sur l’in­ves­tis­se­ment, soit 3,94 $ pour chaque dol­lar dé­pen­sé, l’af­fi­chage de bro­chures pu­bli­ci­taires dans les pré­sen­toirs ar­ri­vant tout juste der­rière avec un re­tour de 2,63 $ sur chaque dol­lar. Cette don­née est par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­sante pour nous, puis­qu’elle prouve deux choses : d’une part, que vous êtes at­ten­tifs aux pu­bli­ci­tés que nous vous pré­sen­tons, et d’autre part, que nos an­non­ceurs font une bonne af­faire en conti­nuant d’in­ves­tir dans le ma­ga­zine PRES­TIGE.

Si notre ma­ga­zine n’est rien sans ses lec­teurs, il n’est rien non plus sans ses an­non­ceurs. Alors mer­ci à vous tous, 200 fois plu­tôt qu’une !

Bonne ren­trée ! Ma­rie-Jo­sée Tur­cotte Édi­trice

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.