NOU­VELLE UNE ÉPOQUE S’AMORCE SUR JEAN-TA­LON

Ligne bleue et tra­vaux de re­vi­ta­li­sa­tion

Progrès Saint-Leonard - - LA UNE - QUEN­TIN PARISIS Quen­tin.parisis@tc.tc

D’ici quelques an­nées, l’ar­tère com­mer­ciale prin­ci­pale de Saint-Léonard pour­rait chan­ger de vi­sage. Le prolongement de la ligne bleue du mé­tro et le pro­jet de réaménagement ouvrent une longue pé­riode de tran­si­tion pour les com­mer­çants qui es­pèrent at­ti­rer plus de clients.

D’ici 8 ans, la rue Jean-Ta­lon Est pour­rait être mé­con­nais­sable. Le prolongement de la ligne bleue du mé­tro et le pro­jet de réaménagement ouvrent une longue pé­riode de tran­si­tion pour l’ar­tère. À terme, les com­mer­çants es­pèrent que les tra­vaux se tra­dui­ront en un af­flux de clients et de meilleures af­faires.

Les gens d’af­faires de la rue Jean-Ta­lon Est ont ac­cueilli avec sa­tis­fac­tion l’an­nonce du prolongement de la ligne bleue du mé­tro. «C’est une ex­cel­lente nou­velle » se ré­jouit le pré­sident de la So­cié­té de dé­ve­lop­pe­ment com­mer­cial (SDC) Jean-Ta­lon et pro­prié­taire de la bou­tique Ici Sport, Paul Mi­che­let­ti. Cet en­train se re­trouve chez de nom­breux com­mer­çants, quel que soit le do­maine qu’ils oc­cupent.

Ain­si, le gé­rant de l’épi­ce­rie Coop alimentaire, qui pro­pose des aliments orien­taux et de la viande, s’at­tend à un dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique grâce à la fa­ci­li­té d’ac­cès en­gen­drée par l’ar­ri­vée pro­chaine du mé­tro. « J’ai de nom­breux clients qui viennent de Côte-des-Neiges, et c’est vrai que c’est en­core com­pli­qué de ve­nir jus­qu’ici. Le mé­tro s’ar­rête à Saint-Mi­chel, c’est loin à pied, les bus sont tou­jours pleins et c’est sou­vent dif­fi­cile de trou­ver une place de sta­tion­ne­ment. L’ar­ri­vée du mé­tro, c’est sûr que c’est bon pour le com­merce » dé­taille-t-il.

Le son cloche de­meure in­va­ria­ble­ment le même au su­jet des pro­blèmes de sta­tion­ne­ment, de la cir­cu­la­tion et de l’ac­ces­si­bi­li­té. Charles Phi­lippe, de la bou­tique de com­plé­ment alimentaire Viking, met ain­si en avant ces élé­ments pour jus­ti­fier son avis po­si­tif sur le prolongement de la ligne bleue. In­ter­ro­gé sur une hausse po­ten­tielle de son loyer après l’ar­ri­vée du mé­tro, le com­mer­çant se montre se­rein. « Si une éven­tuelle hausse du loyer est com­pen­sée par un nou­vel af­flux de clients, ce n’est pas vrai­ment un pro­blème » ex­plique-t-il.

TRANS­FOR­MA­TION TRÈS BIEN­TÔT

La pers­pec­tive de la ligne de mé­tro est en­core loin­taine ; on parle d’une fin des tra­vaux en 2026. Le pro­jet d’amé­na­ge­ment et de ver­dis­se­ment de la rue Jean Ta­lon, entre les bou­le­vards Viau et Lan­ge­lier, lui, vien­dra beau­coup plus vite.

Une en­ve­loppe de 15 mil­lions de dol­lars de la Ville de Mon­tréal a été oc­troyée en 2017 pour as­su­rer une plan­ta­tion d’arbres, des agran­dis­se­ments de trot­toirs, la construc­tion de saillies et la sé­cu­ri­sa­tion de cer­tains sec­teurs pié­tons. Une étape doit être fran­chie à l’au­tomne 2018 avec les pre­mières sou­mis­sions et les tra­vaux pré­pa­ra­toires, avant que les pre­miers coups de pelle ne soient don­nés au prin­temps 2019.

Paul Mi­che­let­ti ad­met que cer­tains com­mer­çants de l’ar­tère ont ex­pri­mé leurs in­quié­tudes au su­jet de la pé­riode de tra­vaux. Il as­sure ce­pen­dant que la SDC mi­lite pour que les tra­vaux soient faits «par étape et in­tel­li­gem­ment ». L’ob­jec­tif est de ne pas sclé­ro­ser la to­ta­li­té de l’ar­tère d’un coup. Il as­sure par ailleurs que la SDC a oeu­vré en col­la­bo­ra­tion avec Conscience ur­baine pour ac­com­pa­gner les com­mer­çants avant la pé­riode des tra­vaux, en leur four­nis­sant des ou­tils afin d’ac­cen­tuer la fi­dé­li­sa­tion de leur clien­tèle.

Mal­gré ces ef­forts, il n’est pas ex­clu que cer­tains éta­blis­se­ments dé­jà en dif­fi­cul­té aient du mal à af­fron­ter une pos­sible baisse de l’acha­lan­dage. Paul Mi­che­let­ti se montre néan­moins confiant sur l’ave­nir du com­merce sur Jean-Ta­lon Est. « Au­jourd’hui Jean-Ta­lon est un axe pour se rendre aux Ga­le­ries d’An­jou, mais les gens doivent sa­voir qu’il y a du com­merce sur Jean-Ta­lon et ces amé­na­ge­ments vont par­ti­ci­per à la rendre plus at­ti­rante » dit-il.

(Archives TC Me­dia)

Entre les tra­vaux pour le ver­dis­se­ment et l’an­nonce de l’ar­ri­vée du mé­tro, la rue Jean-Ta­lon Est va connaitre de nom­breux bou­le­ver­se­ments dans les an­nées à ve­nir, mais qui pour­raient s’avé­rer bé­né­fique pour le com­merce.

(Pho­to gra­cieu­se­té Ville de Mon­tréal)

Voi­ci à quoi pour­rait res­sem­bler Jean-Ta­lon Est en 2020.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.