L’été est soc­cer au Bou­le­vard

Progrès Saint-Leonard - - ACTUALITÉS - LA RÉ­DAC­TION

Le centre com­mer­cial le Bou­le­vard va vi­brer au rythme du soc­cer pen­dant la Coupe du monde, no­tam­ment lors de la dif­fu­sion en di­rect des matchs sur écran géant.

C’est la troi­sième édi­tion que le Bou­le­vard convie les ama­teurs de sports du quar­tier à l’évé­ne­ment Soc­cer Ma­nia. Cette an­née, ce fes­ti­val du bal­lon rond se tien­dra à l’in­té­rieur, du 14 juin au 15 juillet.

En plus des matchs, plu­sieurs ac­ti­vi­tés sont au pro­gramme, dont une cage de soc­cer, de la réa­li­té vir­tuelle, un kiosque pho­to et des dé­mons­tra­tions de soc­cer style libre.

Le Bou­le­vard est si­tué à l’in­ter­sec­tion de la rue Jean-Ta­lon et du bou­le­vard Pie-IX. Au­cun match ne se­ra pré­sen­té les 24 juin et 1er juillet.

Au-de­là de la vente de ses pro­duits, la hausse de la fré­quen­ta­tion per­met sur­tout d’éta­blir une re­la­tion avec la clien­tèle plus abou­tie. « Nous avons deux types de clients. Ceux qui viennent tous les quatre ans, au mo­ment des gros évè­ne­ments, et ceux qui peuvent ve­nir tout le temps. On peut alors par­ler de soc­cer avec les pas­sion­nés ou trans­mettre notre pas­sion » ex­plique James.

L’ab­sence de l’Ita­lie et de l’Al­gé­rie, deux na­tions for­te­ment re­pré­sen­tées à Saint-Léonard, n’est pas né­ces­sai­re­ment un frein im­por­tant pour les af­faires. « Les Al­gé­riens aiment les grosses équipes, le Bré­sil, l’Al­le­magne, l’Ita­lie, la France » ex­plique le gé­rant d’ori­gine al­gé­rienne de la bou­tique KS Sport, rue Jean-Ta­lon, spé­cia­li­sée dans les chan­dails.

« En 2014, le hui­tième de fi­nale était Al­le­magne-Al­gé­rie. Trois Al­gé­riens sont ve­nus, et ils ont ache­té trois maillots de chaque na­tion » se re­mé­more, hi­lare, la ven­deuse de KS Sport der­rière son comp­toir.

Tout au long de l’an­née, le maillot des Az­zu­ri de­meure la vente la plus im­por­tante car « même les Al­gé­riens sont amou­reux de l’équipe d’Ita­lie ». L’ab­sence des « Fen­necs » n’a donc pas fait bais­ser l’amour du soc­cer des Al­gé­riens même si, à la bou­tique KS Sport, on ad­met que la Coupe du monde, «c’est plate sans l’Ita­lie et l’Al­gé­rie ».

Au Café Mi­la­no, rue Jar­ry, si on re­grette une ab­sence des Ita­liens d’un point de vue spor­tif et émo­tion­nel, on s’in­quiète moins pour les af­faires. En cause, le lien im­por­tant entre la fré­quen­ta­tion et les ré­sul­tats sportifs n’est pas tou­jours au ren­dez-vous. En 2010 et 2014, l’équipe ita­lienne était ra­pi­de­ment sor­tie de la com­pé­ti­tion, et il faut re­mon­ter à 2006 pour re­trou­ver une vraie dif­fé­rence. « Pour la fi­nale 2006, c’était un en­fer, il y avait du monde par­tout, dans le bar, dans la rue » se sou­vient le bar­man. Alors que le café avait ins­tal­lé trois té­lé­vi­sions pour la com­pé­ti­tion, il en avait ra­jou­té trois de plus pour la fi­nale.

Bru­no, un client fi­dèle de­puis plus de 20 ans, va lui aus­si re­gar­der la Coupe du monde. Même si l’Ita­lie n’y par­ti­cipe pas, il ne semble pas in­quiet pour les af­faires du Café Mi­la­no. «Il y au­ra quand même du monde, comme c’est le cas pour les matchs de Naples ou de la Ju­ven­tus. Et en plus, il y a la For­mule 1 ! On aime Fer­ra­ri ici» ex­plique-t-il. La su­pré­ma­tie ac­tuelle de Mer­cedes n’a rien chan­gé à l’at­trait pour la F1, comme c’est le cas pour le Mon­dial sans l’Ita­lie.

POUR L’ITA­LIE, UNE PRE­MIÈRE DE­PUIS 60 ANS

Vain­queur du mon­dial en 1934, 1938, 1982 et 2006, l’Ita­lie s’est tou­jours qua­li­fiée pour la Coupe du monde de­puis 1958, mais n’a cette fois-ci pas pas­sé l’obs­tacle des qua­li­fi­ca­tions.

Elle a d’abord ter­mi­né deuxième du groupe G en Eu­rope avec 23 points, der­rière l’Es­pagne (28 points). Une cam­pagne mar­quée par une sé­vère dé­faite en Es­pagne et un piètre match nul face à la Macédoine à Tu­rin, mais qui lui per­met quand même d’af­fron­ter la Suède en bar­rage. Un seul but, de Ja­kob Jo­hans­son, sur l’en­semble des deux matchs contre le pays nor­dique se­ra fa­tal aux es­poirs ita­liens. Une nou­velle – et pire - dé­con­ve­nue après les éli­mi­na­tions au pre­mier tour des mondiaux 2010 et 2014.

UN FIAS­CO APRÈS L’ÉPO­PÉE POUR L’AL­GÉ­RIE

Alors qu’elle avait si­gné sa meilleure per­for­mance de l’his­toire en at­tei­gnant les hui­tièmes de fi­nale lors du pré­cé­dent mon­dial, l’Al­gé­rie est sor­tie par la pe­tite porte pen­dant les qua­li­fi­ca­tions.

Tom­bée dans « le groupe de la mort » en com­pa­gnie du Ni­gé­ria, du Ca­me­roun et de la Zam­bie, l’Aglé­rie a échoué à se qua­li­fier pour le mon­dial 2018, en ter­mi­nant à la der­nière place du groupe. Une cam­pagne de qua­li­fi­ca­tion pen­dant la­quelle quatre sé­lec­tion­neurs dif­fé­rents se sont as­sis sur le banc…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.