Tech­no­pop

Québec Science - - SOMMAIRE - Par Ca­the­rine Ma­thys

En 1865, Dar­win se de­man­dait si les ou­vrages gé­né­raux et po­pu­laires pou­vaient avoir la même im­por­tance que le tra­vail des cher­cheurs pour faire avan­cer la science. Une ré­cente étude du MI T et de l’uni­ver­si­té de Pitts­burgh re­prend l’idée du na­tu­ra­liste. L’in­for­ma­tion qui pro­vient de sources des­ti­nées au grand pu­blic peut-elle in­fluen­cer les tra­vaux scien­ti­fiques à ve­nir ? En gros, Wi­ki­pé­dia a-t-elle plus de pou­voir que l’on pen­sait ?

Plus grande en­cy­clo­pé­die en ligne, Wi­ki­pé­dia contient des mil­lions d’ar­ticles écrits et re­tra­vaillés par une poi­gnée d’édi­teurs. Bien qu’ils ne soient pas re­pré­sen­ta­tifs de la po­pu­la­tion (seule­ment 13 % de femmes), ils sont te­nus de suivre des règles pour évi­ter les biais et s’as­su­rer de l’exac­ti­tude des ar­ticles. Une étude de 2005 in­dique que les im­pré­ci­sions trou­vées dans Wi­ki­pé­dia sont com­pa­rables à celles de l’en­cy­clo­pé­die Bri­tan­ni­ca, pour­tant consi­dé­rée plus cré­dible.

Or, la pré­sente étude in­dique que Wi­ki­pé­dia n’est pas qu’un vaste dé­po­si­taire de connais­sances, mais qu’elle in­fluence aus­si le cours des nou­velles re­cherches. En somme, Dar­win avait rai­son (en­core une fois). Si Wi­ki­pé­dia a peu d’im­pact sur les dé­cou­vertes elles-mêmes, elle per­met de dis­sé­mi­ner ces nou­velles connais­sances qui, à leur tour, condi­tion­ne­ront les études sub­sé­quentes.

En me­su­rant la fré­quence des mots, les cher­cheurs ont trou­vé que les termes uti­li­sés dans Wi­ki­pé­dia pour dé­crire un phé­no­mène fi­nissent par trou­ver leur place dans les re­vues sa­vantes. L’en­cy­clo­pé­die in­fluen­ce­rait ain­si en­vi­ron un mot sur 300 dans la lit­té­ra­ture scien­ti­fique. Tou­te­fois, cette in­fluence se fe­rait da­van­tage sen­tir dans les pu­bli­ca­tions moins connues. Elle se­rait aus­si plus grande dans les pays moins riches: les cher­cheurs y ont dif­fi­ci­le­ment ac­cès aux abon­ne­ments coû­teux des grandes re­vues et, par consé­quent, se re­posent da­van­tage sur Wi­ki­pé­dia.

L’en­cy­clo­pé­die est donc non seule­ment un moyen de faire connaître la re­cherche au grand pu­blic, mais aus­si un for­mi­dable ca­ta­ly­seur pour l’avan­ce­ment de la science. Au fi­nal, Wi­ki­pé­dia rend la science plus ac­ces­sible et la science le lui rend bien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.