Les autres can­di­dats à la ma­tière noire

Québec Science - - ASTROPHYSIQUE -

Si les WIMP sont les can­di­dates les plus en vogue, d’autres « par­ti­cules » ont été en­vi­sa­gées pour pour­voir le poste va­cant de la ma­tière noire (et cer­taines sont en­core en lice).

On a consi­dé­ré pen­dant un temps que des ob­jets mas­sifs comme les étoiles à neu­trons ou les naines brunes, des astres peu lu­mi­neux, puissent être faits de ma­tière noire. Or, ces MA­CHO (pour mas­sive as­tro­no­mi­cal com­pact ha­lo ob­jects) sont trop peu nom­breux pour va­li­der les cal­culs.

Plus ré­cem­ment, on a pen­sé aux par­ti­cules dé­crites par la théo­rie de la su­per­sy­mé­trie qui as­so­cie à chaque type de par­ti­cule connu une par­ti­cule

« mi­roir ». L’une d’elles, le neu­tra­li­no, pos­sé­de­rait les pro­prié­tés at­ten­dues de la ma­tière noire. On es­pé­rait trou­ver ces par­ti­cules su­per­sy­mé­triques au CERN , mais rien n’a été vu.

La piste des neu­tri­nos n’est pas tout à fait aban­don­née. Ils se­raient des can­di­dats par­faits s’ils pe­saient plus lourd, et d’au­cuns pensent qu’il existe des « neu­tri­nos sté­riles », qu’on n’a pas en­core at­tra­pés, qui pour­raient consti­tuer la masse man­quante du cos­mos.

Autre can­di­dat sé­rieux : l’axion, une par­ti­cule dont l’exis­tence a été pos­tu­lée dans les an­nées 1970 et qui se­rait ap­pa­rue dans les pre­miers ins­tants de l’Uni­vers. Plu­sieurs ex­pé­riences, comme ADMX à l’uni­ver­si­té de Wa­shing­ton ou CAST, au CERN , la re­cherchent ac­ti­ve­ment.

On vous épargne ici la des­crip­tion des autres can­di­dats, aux noms aus­si exo­tiques que les théo­ries qui les portent : le wimp­zilla, les pé­pites de quartz, les bra­nons, les par­ti­cules de Ka­lu­zaK­lein, les ma­jo­rons, etc.

Si­tué en Ita­lie, Xe­non1T ren­ferme 3,5 tonnes de xé­non li­quide, et pour­ra en conte­nir à terme 7,5 tonnes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.