Au­tisme: la science pro­gresse

Cha­cun à sa fa­çon, deux scien­ti­fiques cherchent à ai­der les en­fants at­teints de ce trouble.

Québec Science - - LA RECHERCHE DANS LE RÉSEAU DE L’UNIVERSITÉ DU QUÉ -

Cha­cun à sa fa­çon, deux scien­ti­fiques cherchent à ai­der les en­fants at­teints de ce trouble.

Dé­bou­lon­ner les mythes dès la gar­de­rie

lya une quin­zaine d’an­nées, le fils de Ma­rie

Hé­lène Pou­li­na re­çu un diag­nos­tic de troubles du spectre de l’au­tisme (TSA). Ra­pi­de­ment, la ma­man est confron­tée à la méconnaissance de ces pro­blèmes ne uro dé­ve­lop­pe­ment aux. «Je vi­vais b eau coupd’ in­com pré­hen­sion dans le mi­lieu de vie de mon fils, que ce soit au ser­vice de garde, à l’école ou au­près de son équipe spor­tive. Il y avait un grand be­soin de sen­si­bi­li­ser ces mi­lieux », ra­conte celle qui est cher­cheuse en psy­choé­du­ca­tion à l’Uni­ver­si­té du Qué­bec en Abi­ti­bi-Té­mis­ca­mingue (UQAT).

Pour cette pro­fes­seure, l’en­jeu est d’au­tant plus im­por­tant que 1 en­fant sur 76 re­çoit un tel diag­nos­tic, se­lon un por­trait épi­dé­mio­lo­gique du mi­nis­tère de la Santé et des Ser­vices so­ciaux réa­li­sé en 2015-2016. Et plu­sieurs sont in­té­grés au par­cours sco­laire ré­gu­lier où ils doivent sou­vent com­po­ser avec les pré­ju­gés de leurs pairs et, par­fois, avec ceux de leur en­sei­gnant.

Ma­rie-Hé­lène Pou­lin dé­ve­loppe alors, avec l’aide de l’étu­diante Ca­the­rine Char­bon­neau, des ou­tils pé­da­go­giques pour sen­si­bi­li­ser et in­for­mer l’en­tou­rage des en­fants au­tistes. Le ré­sul­tat fut une trousse, bien nom­mée

Parle-moi de TSA !, dis­po­nible gra­tui­te­ment sur le site web de l’UQAT de­puis dé­cembre 2016.

Son conte­nu vise au­tant les bam­bins de la gar­de­rie que les grands de l’école se­con­daire, à l’aide d’ac­ti­vi­tés dé­mon­trant comment les au­tistes per­çoivent dif­fé­rem­ment ce qui les en­toure, comme des jeux, des bandes des­si­nées, des vi­déos et des mises en si­tua­tion.

« Par exemple, pour les tout-pe­tits, on uti­lise le “jeu du coin-coin” pour dé­bou­lon­ner des mythes comme : “les au­tistes n’ont pas be­soin d’amis”, “ils sont agres­sifs” ou en­core “l’au­tisme est cau­sé par l’at­ti­tude des pa­rents, les vac­cins et l’ali­men­ta­tion” », ex­plique Mme Pou­lin.

Ce type d’ac­ti­vi­tés per­met à l’en­tou­rage d’un en­fant au­tiste de mieux le com­prendre et donc de com­mu­ni­quer plus ai­sé­ment avec lui.

Signe qu’elle vient com­bler un be­soin : « La trousse est très en de­mande. Ce sont des grands-pa­rents, des mères ou des in­ter­ve­nants, qui veulent l’uti­li­ser. Un ado au­tiste l’a même pré­sen­tée lors de son ex­po­sé oral pour ini­tier ses com­pa­gnons de classe à sa réa­li­té », ra­conte Ma­rie-Hé­lène Pou­lin. A.L. Pour té­lé­char­ger la trousse : bit.ly/2g23TCU

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.