Une ques­tion de confiance

Québec Science - - AÉRONAUTIQUE -

Avant de lan­cer ses avions, Boeing de­vra faire la preuve qu’ils sont aus­si sé­cu­ri­taires que les autres, en plus de se confor­mer à de nom­breuses pro­cé­dures de ré­gle­men­ta­tion et de cer­ti­fi­ca­tion.

Mais le prin­ci­pal obs­tacle à la mise au point de vols com­mer­ciaux au­to­nomes se­ra sans nul doute les pas­sa­gers eux­mêmes. Se­lon une en­quête me­née par UB S au­près de 8 000 per­sonnes, 54 % des pas­sa­gers re­fu­se­raient pour l’ins­tant de mon­ter dans un avion sans pi­lote, les plus ré­ti­cents étant ceux âgés de 45 ans et plus.

La confiance se ga­gne­ra peut-être par étapes, en com­men­çant par le fait d’as­su­rer des liai­sons à l’aide d’avions-car­gos sans pi­lotes et en amé­lio­rant les sys­tèmes d’au­to­pi­lo­tage. Plu­sieurs construc­teurs pro­posent de mettre en place des ro­bots ca­pables de se­con­der ou de rem­pla­cer l’un des pi­lotes. Dé­jà, au cours des der­nières an­nées, l’au­to­ma­ti­sa­tion crois­sante a per­mis de ré­duire le nombre de pi­lotes de trois à deux sur les vols long-cour­riers. Il y a quelques mois, le bras ro­bo­tique ex­pé­ri­men­tal d’Au­ro­ra Flight Sciences (conçu avec la DARPA, l’agence de re­cherche de l’ar­mée amé­ri­caine), a été ca­pable d’ac­tion­ner les com­mandes du cock­pit tel un vé­ri­table pi­lote, et est par­ve­nu à faire vo­ler et at­ter­rir un Boeing 737 lors d’une si­mu­la­tion de vol. Voi­là un bon col­lègue, ja­mais fa­ti­gué ni dé­pres­sif…

Avec la col­la­bo­ra­tion de Ma­rine Cor­niou

À droite, on aper­çoit le bras ro­bo­tique ex­pé­ri­men­tal d’Au­ro­ra Flight Sciences. Lors d’une si­mu­la­tion de vol, il a réus­si à faire vo­ler et at­ter­rir un Boeing 737.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.