LA NOU­VELLE VIE DE DRAKE

De­puis qu’il a confir­mé la ru­meur vou­lant qu’il soit père, l’in­ter­prète de Hot­line Bling ne cesse de dire à quel point le fait d’avoir un en­fant a chan­gé sa fa­çon de voir le monde et lui a per­mis de connaître le vé­ri­table amour.

Riches et Célèbres - - Sommaire -

Après avoir lais­sé cou­rir la ru­meur du­rant quelques mois, Drake a fi­na­le­ment par­ta­gé la nou­velle: il est pa­pa! La nais­sance de son gar­çon a cham­bou­lé son exis­tence et lui a ou­vert les yeux sur le vé­ri­table don de soi au­quel les pa­rents doivent se sou­mettre pour éle­ver au mieux leurs en­fants.

LA GRANDE AN­NONCE

C’est sur son al­bum double Scor­pion, sor­ti en juin der­nier, que le rap­peur, chan­teur et ac­teur a dé­ci­dé d’an­non­cer au monde en­tier qu’il était l’heu­reux père d’Ado­nis, un pe­tit gar­çon d’un an dont la mère est la Fran­çaise So­phie Brus­saux, une an­cienne ac­trice por­no de­ve­nue ar­tiste peintre. «Je ne ca­chais pas mon en­fant au monde / Je ca­chais le monde à mon en­fant» , avoue-t-il dans les pa­roles de sa chan­son Emo­tion­less. Drake a lui-même eu la confir­ma­tion de sa pa­ter­ni­té en mars der­nier après des tests d’ADN, aux­quels il a dû se sou­mettre à la de­mande de Brus­saux, cette der­nière lui ré­cla­mant une pen­sion ali­men­taire.

«Je suis Juste ex­ci­té»

Lors d’un ré­cent pas­sage sur le pla­teau de l’émis­sion The Shop, Drake n’a ces­sé de dire à ses hôtes à quel point il était heu­reux d’être père. «Il est très beau et a de ma­gni­fiques yeux bleus» , a-t-il dit, n’hé­si­tant pas à mon­trer des pho­tos d’Ado­nis sur son té­lé­phone cel­lu­laire pour le prou­ver. «Je suis juste ex­ci­té, a-t-il af­fir­mé. Je me base sur toutes les choses in­croyables que j’ai ap­prises de mon père et de ma mère à pro­pos de la pa­tience et de l’amour in­con­di­tion­nel» , a spé­ci­fié la star.

PILER SUR SON OR­GUEIL

Pour ce qui est de la re­la­tion qu’il en­tre­tient avec la mère de son fils, le rap­peur a in­di­qué ne pas être en très bons

termes avec elle, mais faire de son mieux pour que ça ne

nuise pas au dé­ve­lop­pe­ment de son en­fant. «Je veux être en me­sure d’ex­pli­quer à mon fils ce qui s’est pas­sé. Mais je n’ai au­cune en­vie qu’il n’aime pas sa mère. Je ne veux ja­mais que le monde soit fâ­ché contre elle, a-t-il ré­vé­lé. Pour le mo­ment, je suis juste vrai­ment ex­ci­té d’être père. Peu im­porte ce qui ar­rive, j’ai un amour in­con­di­tion­nel pour la mère de mon en­fant parce que je veux qu’il aime sa mère et je dois pro­té­ger cette éner­gie.»

COUP DU DES­TIN

Drake n’avait pas pré­vu avoir un en­fant avec Brus­saux, mais le des­tin en a vou­lu au­tre­ment. «M***e, nous nous sommes vus seule­ment deux fois, deux fois / Je dé­fiais mes pa­rents sur chaque al­bum / Main­te­nant, je suis gê­né de leur dire que j’ai fi­ni en tant que co­parent / J’ai tou­jours pro­mis l’uni­té fa­mi­liale / Je vou­lais que ce soit dif­fé­rent parce que je suis pas­sé par là» , peut-on l’en­tendre dire dans March 14, lui qui a vi­si­ble­ment souf­fert du di­vorce de ses pa­rents, sur

ve­nu alors qu’il n’avait que cinq ans. «Bien en­ten­du, alors que la vie te fa­çonne et t’ap­prend tes propres le­çons, je me re­trouve dans cette si­tua­tion où je n’ai pas le conte de

fées» , a-t-il confié, ajou­tant qu’il au­rait de loin pré­fé­ré fon­der une fa­mille avec son an­cienne flamme, Ri­han­na…

D’ac­cord… TOUT n’a pas chan­gé dans la vie du rap­peur…

Drake n’au­rait ja­mais ima­gi­né un fu­tur avec Brus­saux, mais jure au­jourd’hui de la pro­té­ger de tous pour l’amour de son fils Ado­nis.

Pauvre Drake! Plus de deux ans après sa rup­ture avec Ri­han­na, c’est tou­jours avec elle qu’il ima­gine un fu­tur…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.