LE LOURD SE­CRET DE JA­MIE LEE CUR­TIS

Il y a une ving­taine d’an­nées, l’ac­trice me­nait un com­bat dont tous igno­raient l’exis­tence. En ef­fet, la star de la sé­rie de films Hal­lo­ween était se­crè­te­ment en proie à une sé­vère dé­pen­dance aux opioïdes.

Riches et Célèbres - - Sommaire -

Dans un ré­cent nu­mé­ro du ma­ga­zine People, on ap­prend que Ja­mie Lee Cur­tis a été sau­vée de l’en­fer de la drogue – et peut-être même de la mort – par sa soeur aî­née quand cette der­nière a ap­pris qu’elle lui avait vo­lé ses mé­di­ca­ments.

UNE RÉ­AC­TION EN OR

La star se rap­pelle très bien la pé­riode sombre qu’elle a dû tra­ver­ser il y a 20 ans pour ve­nir à bout de sa dé­pen­dance, qu’elle a vé­cue à l’in­su de tous du­rant une dé­cen­nie. Sa gué­ri­son a dé­bu­té à l’été 1998, alors que sa soeur Kel­ly lui a ren­du vi­site. Celle-ci avait en sa pos­ses­sion des an­ti­dou­leurs pres­crits pour la sou­la­ger d’une bles­sure aux côtes. «Je sa­vais qu’elle les avait dans sa va­lise» , a ra­con­té Cur­tis, en san­glots. Après les avoir tous vo­lés, elle sa­vait bien que sa soeur s’en ren­drait compte, alors elle a lais­sé une note dans son ba­gage, lui avouant son geste. «Je suis re­ve­nue à la mai­son ce jour-là, et ma soeur a mis ses bras au­tour de moi. Elle m’a dit qu’elle m’ai­mait, qu’elle s’en fai­sait pour moi et qu’elle ne vou­lait pas me re­gar­der me tuer» , a-t-elle pour­sui­vi. Le sou­tien de sa soeur, en plus d’un ar­ticle écrit par Tom Chia­rel­la in­ti­tu­lé «Vi­co­din, My Vi­co­din» pa­ru dans le ma­ga­zine Es­quire, ont pous­sé Ja­mie Lee à al­ler cher­cher de l’aide.

VIVRE DANS LA HONTE

«La honte im­pli­quée dans la dé­pen­dance est énorme. J’ai tra­vaillé très dur pour ces­ser de me sen­tir hon­teuse et pour re­con­naître que je suis juste hu­maine» , a confié Cur­tis, qui as­siste en­core à ce jour à des réunions de dés­in­toxi­ca­tion pour l’ac­com­pa­gner dans sa so­brié­té et ai­der son pro­chain: «Nous sommes là pour nous ai­der les uns les autres. Nous es­sayons tous de trou­ver une so­lu­tion.» En tout cas, l’ac­trice peut être fière d’elle au­jourd’hui!

La star sait que son bel équi­libre pour­rait bas­cu­ler du jour au len­de­main, mais sa fa­mille est une source de mo­ti­va­tion et d’ins­pi­ra­tion constante qui la pousse à tou­jours se dé­pas­ser.

Sans sa soeur Kel­ly, Ja­mie ignore ce qu’elle se­rait de­ve­nue…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.