RU­PERT GRINT A DU MAL À GÉ­RER SA PO­PU­LA­RI­TÉ

Ce­lui qui a joué Ron dans Har­ry Pot­ter trouve que la cé­lé­bri­té est par­fois dif­fi­cile à vivre.

Riches et Célèbres - - Dossier -

Ru­pert Grint a beau avoir une for­tune de 50 mil­lions $, il trouve que la po­pu­la­ri­té a de mau­vais cô­tés. «C’est presque comme avoir une double per­son­na­li­té. C’est déshu­ma­ni­sant de voir les gens sim­ple­ment prendre des pho­tos de toi quand tu sors. C’est une exis­tence étrange, mais c’est ma vie. Je n’ar­rive plus à me sou­ve­nir d’avant. Ça de­vient nor­mal et tu t’adaptes» , a-t-il dé­cla­ré.

DIF­FÉ­RENT DES AUTRES

Le jeune homme de 30 ans a confié à The In­de­pendent qu’il n’avait pas l’im­pres­sion d’avoir son âge. Grint se sent ain­si de­puis long­temps puis­qu’il est de­ve­nu po­pu

laire alors qu’il n’était en­core qu’un en­fant. «Nous étions tou­jours avec des adultes en train d’ab­sor­ber leur sens de l’hu­mour et leurs ré­fé­rences. Je me rap­pelle les rares fois où je suis re­tour­né à l’école pour faire des exa­mens. Je me sen­tais dé­ta­ché de mes pairs. Nous n’avions que très peu en com­mun. Je me sen­tais iso­lé, mais les gens sur le pla­teau étaient comme ma fa­mille» , a-t-il pré­ci­sé.

SA RE­LA­TION AVEC L’AR­GENT

Grint avoue qu’il a une re­la­tion em­bar­ras­sante avec l’ar­gent et qu’il avait pris l’ha­bi­tude d’ache­ter des choses étranges comme un ca­mion de crème gla­cée et un

MANQUE D’AM­BI­TION

En ce qui concerne sa car­rière, Ru­pert avoue ne pas être très am­bi­tieux. «Je suis re­lax. Je tiens beau­coup à mon temps per­son­nel. Et je suis sa­tis­fait de la fa­çon dont les choses se dé­roulent en ce mo­ment» , a-t-il af­fir­mé.

Dom­mage, l’ac­teur au­rait pu al­ler bien loin! Au moins, ce n’est pas comme si son compte en banque était sur le point d’être vide… L’in­ter­prète de Ron a tra­vaillé fort pen­dant son en­fance et peut bien se re­po­ser un peu main­te­nant qu’il est riche et adulte!

aé­ro­glis­seur. Bien que ça lui ait pris une cer­taine pé­riode avant d’uti­li­ser sa for­tune de fa­çon ma­ture, le cé­lèbre rou­quin as­sure tou­te­fois qu’il y ar­rive main­te­nant.

Avec les an­nées, Ru­pert a trou­vé des moyens de vivre une por­tion de sa vie dans l’ano­ny­mat. Heu­reu­se­ment pour lui, sa co­pine, Geor­gia Groome, est aus­si ac­trice et com­prend sa réa­li­té!

Au­jourd’hui, lors­qu’il ac­cepte un pro­jet, c’est qu’il sait qu’il pren­dra plai­sir à le faire sans que sa vie en soit ac­ca­pa­rée. Ici, dans le rôle de l'ins­pec­teur Crome pour The ABC Mur­ders.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.