L’HOMME QUI GÂTAIT LES CHIENS

Riches et Célèbres - - Richesse -

Si­mon Co­well n’est pas tou­jours l’in­di­vi­du le plus sym­pa­thique qui soit, mais lors­qu’il est ques­tion de ses chiens, il est l’homme le plus tendre du monde. Par exemple, il est hors de ques­tion que ses chiens prennent un vol com­mer­cial ou qu’ils res­tent en pen­sion dans un che­nil. Non, Squidd­ly, Didd­ly et Fred­die ne volent qu’en jet pri­vé, et ce, même si Co­well n’est pas du voyage! Les trois tou­tous ont cha­cun leur siège en cuir blanc in­cli­nable, boivent de l’eau mi­né­rale is­lan­daise et mangent des cro­quettes sans sucre ajou­té. «Il veut que ses chiens ap­pré­cient leurs dé­pla­ce­ments au­tant que lui-même et soient trai­tés avec la même ré­vé­rence, c’est-à-dire de la meilleure fa­çon qui soit» , ré­vé­lait un proche de l’ani­ma­teur bri­tan­nique, ajou­tant que ses bêtes sont comme ses en­fants. Mais il s’avère que ce n’est pas que pour ses chiens que Co­well a un faible: il vient de don­ner 32 000 $ à Hu­man So­cie­ty In­ter­na­tio­nal, un or­ga­nisme de pro­tec­tion des ani­maux, pour lui per­mettre de sau­ver plus de 200 chiens trou­vés dans une ferme de viande de chien de Co­rée du Sud.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.