23 juin 2008, une date à ne ja­mais ou­blier

Seaway News - - OPINION -

Dans le cadre du dîner-échange du 11 juin, Jean Lecompte, prési­dent de la So­ciété pour la pro­mo­tion du bilin­guisme, rap­pelait à l'assem­blée l’ im­por­tance de ne ja­mais ou­blier le 23 juin 2008, date à laque­lle les con­seillers ont adopté, à l'una­nim­ité, la poli­tique de les fran­co­phones puis­sent ac­céder à des postes, 27 postes au to­tal, qui n'étaient disponibles au­par­a­vant qu'à des an­glo­phones, l'anglais étant alors la langue de tra­vail à la ville.

« Mon mari n'a pas pu réaliser toute l'éten­due des béné­fices de cette nou­velle poli­tique, con­fi­ait, très émue, madame Lise Benoit-Léger. Il a tra­vaillé si fort pour éplucher tous les doc­u­ments. C'était un homme de continuité. Et même si, au sein du con­seil tous n'étaient pas tou­jours d'ac­cord, ils en dis­cu­taient avec re­spect, et tout s’est passé sans fric­tion. » « Guy aimait beau­coup les con­seillers avec lesquels il a tra­vaillé, a-t-telle dévoilé.»

« Il me manque beau­coup, mais il nous a laissé tant de beaux sou­venirs! Guy a tra­vaillé fort. Il a étudié tous les doc­u­ments, du­rant des mois. Il a réussi, mal­gré sa mal­adie. En tant que fran­co­phone, on a franchi une porte que l’on n’avait ja­mais franchie au­par­a­vant. C’est une pre­mière dont il n’a pu réaliser tout l’im­pact, a té­moigné madame Léger. »

« Sa chaleur, sa per­son­nal­ité, me man- quent, con­fi­ait la con­seil­lère Ber­nadette Clément. »

Ce re­maniement de la poli­tique a été un ac­com­plisse­ment élaboré dans le re­spect et l'har­monie au nom de tous les fran­co­phones et avec l'ap­pui des con­seillers.

L'an­cien con­seiller Guy Léger était le prési­dent du comité réviseur chargé de re­manier la poli­tique.

Le dé­bat sur les ser­vices bilingues a été amorcé, en décem­bre 2007, par la con­seiller Kim Baird.

Mon­sieur Léger avait de­mandé que soit re­tirée la clause stip­u­lant que la langue anglaise était re­con­nue comme étant la langue de tra­vail au sein de l'ad­min­is­tra­tion mu­nic­i­pale. ( HR03-03 « Bilin­gual Ser­vices » clause ( d) ), la clause étant dis­crim­i­na­toire.

Le comité de révi­sion , com­posé des con­seillers Guy Léger, Kim Baird et Glen Grant, du maire Bob Kil­ger, ainsi que des mem­bres du per­son­nel, Paul Fitspatrick, Denise Labelle-Géli­nas, Deb­o­rah Daigle et Robert Me­nagh, ont dé­cidé que seuls les postes qui ex­igeaient une com­mu­ni­ca­tion di­recte avec le pub- lic soient désignés bilingues. Il fal­lait pro­téger les em­plois déjà en place et répon­dre aux be­soins des fran­co­phones sans rien en­lever aux an­glo­phones. Le maire Kil­ger com­men­tait, à l'époque, « tout le monde s'est mon­tré ou­vert d ' esprit et re­spectueux. » Pour Jean Lecompte, cette nou­velle poli­tique a été le fruit d'un tra­vail ad­mirable du comité de révi­sion.

Le comité réviseur con­sid­érait égale­ment que le bilin­guisme était un atout pour la ville. Une ou­ver­ture, au­tant pour les nou­veaux ar­rivants, le tourisme que pour les en­treprises fran­co­phones qui peu­vent main­tenant s'in­staller à Corn­wall,. Dé­sor­mais, afin de s’as­surer que les citoyens de la ville de Corn­wall et les vis­i­teurs puis­sent re­cevoir les prin­ci­paux ser­vices mu­nic­i­paux dans l’une ou l’autre des deux langues of­fi­cielles du Canada, les prin­ci­paux ser­vices mu­nic­i­paux of­ferts au pub­lic sont four­nis en anglais et en français. Les pub­li­ca­tions visant à ren­seigner sont aussi dis­tribuées dans les deux langues of­fi­cielles ainsi que la sig­nal­i­sa­tion et les pan­neaux indicateurs.

Util­i­sa­tionAu­torisée

Dess­in­réal­isé­parGe­orgeMur­phy

Pho­toparFrançoiseLeGuen

LemairedeCorn­wall, BobKil­ger­aremisune­plaque­à­madameLiseBenoit-Léger,en­re­con­nais­sance dela­con­tri­bu­tion­de­feu­son­mari, lecon­seillerGuyLéger, àlafran­co­phoniedela­com­mu­nauté, àtitre d'ar­chi­tect­ede­lanou­velle­poli­tiquede­bilin­guis­mead­op­téeàl'una­nim­ité­par­lecon­seil­mu­nic­i­pal, le23 juin2008.L’événe­mentest un­eini­tia­tivedeJeanLe­compte,prési­dent­de­laSo­ciétépourlapro­mo­tiondu bilin­guisme (àgauch­esurlaphoto).

Newspapers in English

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.