LES « SEX­TOS » DANS LA TÊTE DES GARS

Summum - - REPORTAGE -

Par So­phie Brous­seau, B.A. sexo­logue – Les tex­tos » et les « sex­tos » ont pris de l’am­pleur comme moyen de com­mu­ni­ca­tion. Nous re­mar­quons d’ailleurs que des couples ont plus de fa­ci­li­té à s’écrire qu’à se par­ler face à face. Le sexe s’im­misce par­tout même dans nos dis­cus­sions sur nos té­lé­phones in­tel­li­gents. Mes­sages co­quins, pho­tos agui­chantes, vi­déos sexy... que de moyens au­jourd’hui pour sé­duire l’autre et nous mon­trer sous un tout autre jour que nous n’ose­rions pas né­ces­sai­re­ment dans l’in­ti­mi­té.

À la base, nous choi­sis­sons de nous ex­hi­ber de­vant notre cel­lu­laire pour plaire à l’autre et lui écrire des mes­sages éro­tiques dans le but d’éveiller sa li­bi­do. Bien que simple et ra­pide, il faut tout de même res­pec­ter des règles pour ne pas se re­trou­ver dans le pé­trin.

Illus­tra­teur : Ma­rio Ma­louin

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.