TOUS DES GRATTEUX

Summum - - ARSENAL TECHNO - www.join­ho­ney.com www.ree­bee.com

Par Ma­thieu Gau­dreault – Les émis­sions de col­lec­tion­neurs de « cou­pons-ra­bais » sont en­core très po­pu­laires chez nous et chez nos cou­sins amé­ri­cains. Dif­fi­cile de croire qu’une in­dus­trie qui date du siècle der­nier n’ait pas évo­lué plus que ça, mais il faut croire que le Pu­bli­sac a sa rai­son d’être pour plu­sieurs an­nées en­core.

Pour­tant, les fa­meux mil­lé­niaux, ces pa­res­seux no­toires se­lon un chro­ni­queur bien connu, ne lisent pas les jour­naux et ne col­lec­tionnent sur­tout pas les cir­cu­laires de peur de ra­ter un ra­bais sur un pro­duit qui n’est pas né­ces­sai­re­ment in­dis­pen­sable à leur vie im­mé­diate. Quel est donc l’ave­nir du « cou­pon­ra­bais »? Le concept est-il en fin de vie? Estce parce que nous sommes plus riches que nos oncles et tantes qui col­lec­tionnent les « cou­pons-ra­bais »? Ou est-ce parce que nous sommes seule­ment plus fins qu’eux?

Sans in­sul­ter Gi­nette ou Ri­chard, il est clair que ceux et celles qui ma­nient bien l’art de « goo­gler » des ra­bais lors­qu’ils font des achats en ligne épargnent plus qu’avec n’im­porte le­quel bon ra­bais. En­core der­niè­re­ment, j’ai pu bé­né­fi­cier d’un ra­bais de 70 % sur un gros achat en cher­chant un code pro­mo juste avant de faire le­dit achat.

Mais ces trucs, Gi­nette et Ri­chard ne les connaissent pas né­ces­sai­re­ment et je vous en­tends dire que vous non plus vous ne les connais­sez pas. C’est pour cette rai­son qu’il existe des lo­gi­ciels que vous ajou­tez à votre na­vi­ga­teur web qui trou­ve­ront pour vous ces ra­bais si im­por­tants.

Fi­nis donc les mo­ments où vous de­viez payer le plein prix pour vos achats en ligne.

Comment s’ap­pellent ces ou­tils? Je vous garde en­core un peu le sus­pens, car je sais à quel point cette dé­cou­verte risque de mo­di- fier vos achats en ligne et vous faire ou­blier que les com­mer­çants lo­caux ont be­soin de vos en­cou­ra­ge­ments.

Main­te­nant que cet ap­pel à la consom­ma­tion lo­cale est ter­mi­né, il est temps de vous ré­vé­ler notre se­cret. En ef­fet, de­puis plu­sieurs mois, nous avons sur nos fu­re­teurs au bu­reau le lo­gi­ciel Join Ho­ney. C’est un lo­gi­ciel amé­ri­cain qui fonc­tionne ma­jo­ri­tai­re­ment sur des sites d’achats amé­ri­cains, mais re­groupe de plus en plus de sites de com­merce en ligne ca­na­diens.

Join Ho­ney a été fon­dé par un en­tre­pre­neur amé­ri­cain écoeu­ré de de­voir cher­cher les codes pro­mos à chaque achat qu’il fai­sait. Il a eu l’idée de s’as­so­cier à deux de ses ca­ma­rades de classe pour conce­voir un lo­gi­ciel qui re­cense tous les ra­bais dans un seul et même en­droit. L’idée semble simple, mais est beau­coup plus com­plexe qu’on pour­rait le croire. Et c’est la beauté de Join Ho­ney : sa sim­pli­ci­té d’uti­li­sa­tion et la pro­fon­deur de son conte­nu, car croyez-moi, une fois Join Ho­ney ins­tal­lé, vos achats en ligne ne se­ront plus ja­mais les mêmes.

Ah! Et pour ceux qui me di­ront qu’ils pré­fèrent de loin gar­der leur Pu­bli­sac et que rien ne les fe­rait pas­ser au nu­mé­rique, je com­prends votre si­tua­tion et j’ai pré­vu une so­lu­tion entre-deux. Al­lez faire un tour sur l’ap­pli­ca­tion Ree­bee, l’ap­pli­ca­tion re­grou­pant toutes les cir­cu­laires en un seul et même en­droit. Croyez-moi sur pa­role, vous n’au­rez plus en­vie de re­tour­ner à votre cir­cu­laire pa­pier.

Deux ap­pli­ca­tions qui sont es­sen­tielles pour le consom­ma­teur qui ne dé­sire qu’une seule chose, payer le juste prix pour son achat.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.