TOYO­TA CH-R

À LA MODE

Summum - - AR­SE­NAL PIS­TON -

AMU­SANTE À CONDUIRE

Construit sur une nou­velle plate-forme ri­gide avec un centre de gra­vi­té abais­sé, il de­vient en réa­li­té une voi­ture qui a l’air d’un pe­tit uti­li­taire. Les confi­gu­ra­tions des sus­pen­sions sont les mêmes que dans les ber­lines. Le CH-R est donc ner­veux et pré­cis sur la route. Son pe­tit for­mat lui per­met de se fau­fi­ler par­tout en ville. La boîte CVT avec les si­mu­la­teurs de chan­ge­ment de rap­ports se fait ra­pi­de­ment ou­blier et forme un bel es­prit de corps avec le mo­teur, qui de­meure lui aus­si si­len­cieux en fonc­tion­ne­ment nor­mal.

CONCLU­SION

Le CH-R, mal­gré l’ab­sence de trans­mis­sion in­té­grale, de­meure in­té­res­sant. La ligne unique consti­tue à elle seule un ar­gu­ment de vente im­por­tant. Il faut s’at­tendre à une ex­cel­lente fia­bi­li­té et à une va­leur de re­vente au-des­sus de la moyenne comme la ma­jo­ri­té des pro­duits Toyo­ta. Tou­te­fois, pour connaître un réel suc­cès, Toyo­ta de­vra trou­ver une fa­çon d’of­frir quatre roues mo­trices, sans quoi les ventes n’at­tein­dront pas leur plein po­ten­tiel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.