MÉLYNA PEL­LE­TIER

LA TRÈS AT­TA­CHANTE FILLE DE QUÉ­BEC

Summum - - CONCOURS COVERGIRL 2017 -

DU HAUT DE SES 31 ANS, MÉLYNA PEL­LE­TIER FAIT PAR­TIE DE CES FILLES ATTACHANTES, DRÔLES ET SI SYM­PA­THIQUES QUE L’ON CONNAISSE ET, EN PLUS, ELLE LIVRE UNE PER­FOR­MANCE HORS DU COM­MUN DANS UN SHOO­TING PHO­TO À FAIRE RÊ­VER. UN CORPS COMME ÇA, C’EST LE PA­RA­DIS JUS­QU’À LA FIN DE NOS JOURS!

MÉLYNA, QU’EST-CE QUE ÇA TE FAIT DE SA­VOIR QUE TU NE FAIS PAS LA PAGE COU­VER­TURE?

Pour moi, ce n’est pas une dé­cep­tion, car j’ai quand même réus­si à être par­mi les quatre fi­na­listes et j’ai eu la chance de po­ser pour le ma­ga­zine.

INI­TIA­LE­MENT, QU’EST-CE QUI T’A POUS­SÉE À T’INS­CRIRE AU CONCOURS?

J’ai tou­jours vou­lu faire un shoo­ting avec SUMMUM, alors c’était l’oc­ca­sion par­faite de ten­ter ma chance!

COMMENT S’EST DÉ­ROU­LÉE LA SE­MAINE DE VOTES?

C’était une se­maine riche en émo­tions! (Rires) Toutes les filles vou­laient ga­gner et ce fut fé­roce!

QU’EST-CE QUE ÇA TE FAIT DE SA­VOIR QUE TU AS ÉTÉ CHOI­SIE PAR LES LEC­TEURS ET LES IN­TER­NAUTES? DE SA­VOIR QUE C’EST AU PU­BLIC QUE TU DOIS UN PEU TA PAR­TI­CI­PA­TION AU MA­GA­ZINE?

Je suis très re­con­nais­sante en­vers les gens qui m’ap­puient et qui m’en­cou­ragent, je suis tou­jours sym­pa­thique en­vers les per­sonnes qui me suivent et ils me le rendent bien.

QU’EST-CE QUE RE­PRÉ­SENTE SUMMUM POUR TOI?

Un ma­ga­zine de di­ver­tis­se­ment pres­ti­gieux où y posent les plus belles filles du Qué­bec.

QUAND AS-TU MIS LA MAIN SUR TON PRE­MIER SUMMUM?

Vers l’âge de 14 ans, mon frère avait lais­sé traî­ner son ma­ga­zine et je l’avais feuille­té en me di­sant qu’un jour, j’ai­me­rais bien po­ser de­dans.

COMMENT S’EST DÉ­ROU­LÉ TON SHOO­TING?

C’était un rêve qui se réa­li­sait pour moi alors j’ai pro­fi­té de chaque se­conde! J’adore po­ser en lin­ge­rie; je me sens sexy et femme. Et l’équipe a pris toutes les me­sures né­ces­saires pour que je sois à l’aise.

QUE FAIS-TU DANS LA VIE, À PART PO­SER POUR LE SUMMUM DE CE MOIS-CI?

Je suis ser­veuse et di­plô­mée en mas­so­thé­ra­pie. Quand je ne tra­vaille pas, je me « cé­dule » sou­vent des séances pho­to la fin de se­maine, par­fois ré­mu­né­rées et par­fois juste pour le plai­sir! D’ailleurs, je suis une des mo­dèles prin­ci­pales de la bou­tique JALF.COM.

CER­TAINES PER­SONNES NE FE­RONT PEUT-ÊTRE PAS LE LIEN, MAIS TU FAIS AUS­SI PAR­TIE DES 12 MO­DÈLES QUI ONT PAR­TI­CI­PÉ À L’ÉDI­TION 2018 DU CA­LEN­DRIER DREAMTEAM SUMMUM. QU’EST-CE QUE ÇA TE FAIT DE SA­VOIR QUE, PEN­DANT TOUT UN MOIS, TU SE­RAS AF­FI­CHÉE SUR LE MUR DE PLEIN DE GENS AU QUÉ­BEC?

J’adore, bien en­ten­du! Je par­ti­cipe à beau­coup de ca­len­driers dif­fé­rents, mais le Dreamteam est sans au­cun doute le plus po­pu­laire! Nous pro­fi­tons donc d’une ex­cel­lente vi­si­bi­li­té.

EN FAI­SANT UN TOUR RA­PIDE SUR TES PRO­FILS DE RÉ­SEAUX SO­CIAUX, ON SE REND COMPTE QUE TU FAIS BEAU­COUP DE MODELING. NOR­MA­LE­MENT, LA MA­JO­RI­TÉ DES FILLES MIGRENT VERS MON­TRÉAL POUR ES­PÉ­RER AVOIR DES CHANCES DE PER­CER LÀ-DE­DANS. AS-TU DÉ­JÀ PEN­SÉ DÉ­MÉ­NA­GER DANS LA GRANDE VILLE, TOI AUS­SI?

Oui, c’est une ques­tion que je me suis dé­jà po­sée, mais j’avoue que j’aime bien la ville de Qué­bec et la dis­tance ne me dé­range pas. Je me dé­place dé­jà ré­gu­liè­re­ment pour des contrats ou des séances pho­to. Et si ja­mais une plus grande op­por­tu­ni­té s’of­frait à moi, je re­con­si­dè­re­rais pro­ba­ble­ment la si­tua­tion.

DIS-M’EN PLUS SUR TOI. QUEL GENRE DE FILLE ES-TU?

Aux pre­miers abords, je suis sou­vent ti­mide, mais quand je suis à l’aise, on se rend vite compte que je suis une fille in­tense et ex­plo­sive. Je suis très ex­pres­sive et j’adore rire! Je suis tou­jours par­tante et ça me prend tou­jours un nou­veau pro­jet. En couple, je suis très af­fec­tueuse et dé­vouée et mes amis disent sou­vent que j’ai une belle écoute.

QUELLES SONT TES PAS­SIONS DANS LA VIE? CE QUI T’AL­LUME, TE MO­TIVE?

Clai­re­ment, le modeling en pre­mier lieu. En­suite, j’ai une pas­sion pour le chant, je me suis dé­jà ins­crite à des concours, mais la plu­part du temps, je chante pour mon propre plai­sir avec l’équi­pe­ment que j’ai à la mai­son. Je suis une amou­reuse de sen­sa­tions fortes aus­si. J’ai dé­jà sau­té en pa­ra­chute, fait du pa­ra­pente, du del­ta­plane mo­to­ri­sé et j’ai sur­vo­lé un vol­can à Ha­waï en hé­li­co­ptère sans portes!

QUELLE EST LA CHOSE LA PLUS ÉTRANGE QU’ON RISQUE DE TROU­VER DANS TON SAC À MAIN?

Peut-être une mèche de che­veux?

QUELLE QUES­TION NE VEUX-TU PAS QUE L’ON TE POSE?

« Est-ce que ce sont tes vrais seins? » Je l’ai en­ten­due trop sou­vent!

QU’EST-CE QU’IL Y A DE PLUS SEXY CHEZ UN HOMME SE­LON TOI?

Ses yeux et ses bras.

COMMENT RÉAGIRONT LES MEMBRES DE TA FA­MILLE EN VOYANT TES PHOTOS DANS LE MA­GA­ZINE?

Tout le monde est dé­jà pas mal au cou­rant, alors je di­rais que mon père va quand même po­gner un deux mi­nutes; ma mère va dire à tout le monde comment « elle est belle sa fille » et mes frères vont pro­ba­ble­ment feuille­ter le ma­ga­zine avec leurs chums de gars ou de job.

PEUX-TU NOUS FAIRE UNE RÉ­VÉ­LA­TION SEXY EN TERMINANT?

J’ai dé­jà fait du sexe en ar­rière d’un poste de po­lice et j’ai un sex­shop en guise de garde-robe…

ÂGE : 31 ANS VILLE : QUÉ­BEC MEN­SU­RA­TIONS COM­PLÈTES : 32DD/28/33

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.