JEUX VI­DÉO

Summum - - SOMMAIRE -

RENDRE MONSTER HUNTER PLUS GRAND PU­BLIC ET LE VENDRE EN OC­CI­DENT SUR­TOUT : CAPCOM A DÛ RE­LE­VER POUR CE­LA UN ÉNORME CHAL­LENGE. MIS­SION AC­COM­PLIE, MAIS NON SANS QUELQUES DÉ­FAUTS.

Vé­né­ré au Ja­pon sur 3DS, bien plus con­fi­den­tiel en Oc­ci­dent, Capcom a pro­cé­dé à plu­sieurs chan­ge­ments pour rendre son jeu dé­si­rable, et sur­tout don­ner aux joueurs l’oc­ca­sion de se concen­trer sur le prin­ci­pal dans ce jeu : la chasse à d’énormes monstres.

Ou­bliez donc le far­ming dans le sens ré­bar­ba­tif ou en­core la ré­cu­pé­ra­tion de ma­té­riaux qui était han­di­ca­pée par une pioche qui pou­vait se bri­ser. Capcom s’est adap­té à plu­sieurs ca­nons oc­ci­den­taux des RPG en sim­pli­fiant, mais aus­si en amé­lio­rant, plu­sieurs as­pects du jeu. Les me­nus sont en­fin presque clairs, les dé­gâts qui ap­pa­raissent per­mettent de ra­pi­de­ment jau­ger ses nou­velles armes, tan­dis que les com­bats contre les monstres sont bien plus in­tenses. Par contre, pas de mi­trailleuse et autres lan­ce­gre­nades. Vous au­rez droit à dif­fé­rentes épées, ar­ba­lètes et styles de com­bat qu’ils per­mettent, sans ou­blier les in­dis­pen­sables coups spé­ciaux qui donnent d’ailleurs lieu à de chouettes ef­fets vi­suels.

Ces com­bats jus­te­ment, par­lons-en! Ils sont très fluides avec des es­quives tra­vaillées, même si cer­tains monstres vous écra­se­ront quand même. Si les pre­miers com­bats s’avèrent fa­ciles et s’ap­pa­rentent plus à des tu­to­riaux pour se fa­mi­lia­ri­ser avec le jeu, les monstres de haut ni­veau offrent un chal­lenge bien su­pé­rieur. Tout d’abord, ils n’ont pas de barre de vie, le fin chas­seur que vous êtes de­vra ob­ser­ver leur com­por­te­ment pour ju­ger des bonnes at­taques à dé­clen­cher. Et lorsque vous les fe­rez tom­ber, vos dé­gâts se­ront dé­mul­ti­pliés. Ce­pen­dant, le faible hu­main que vous in­car­nez n’a pas de su­per pou­voirs ou de ré­sis­tance au-de­là du com­mun. Le moindre coup peut s’avé­rer dé­vas­ta­teur sur votre san­té, et il n’est pas rare en dé­cou­vrant le jeu de mou­rir dans les pre­miers temps. Bien sûr, on pour­ra amé­lio­rer son per­son­nage et son équi­pe­ment en mon­tant de ni­veau, mais la chasse aux monstres re­pose sur une bonne grosse dose de stra­té­gie, seul et sur­tout en équipe. L’uti­li­sa­tion du dé­cor est éga­le­ment mise à contri­bu­tion pour bles­ser l’en­ne­mi, tan­dis que d’autres monstres scrip­tés pour­ront éga­le­ment en­trer dans le com­bat et se ruer sur votre ad­ver­saire qui agi­ra alors comme si vous n’étiez plus là. L’oc­ca­sion, donc, d’en pro­fi­ter et de l’at­ta­quer de plus belle.

Si le jeu se ré­par­tit sur cinq mondes, les ni­veaux sont as­sez vastes et bé­né­fi­cient d’un énorme tra­vail sur le le­vel de­si­gn. Leur ver­ti­ca­li­té, par­fois sur plu­sieurs ni­veaux, agran­dit éga­le­ment la sur­face dis­po­nible. Le jeu est très beau, mais il est dom­mage qu’il ne tourne qu’en 30 FPS et soit in­ca­pable d’at­teindre les 60 même sur Xbox One X en ac­ti­vant le mode per­for­mance.

Dis­po­nible ac­tuel­le­ment que sur console, une ver­sion PC est pré­vue pour le troi­sième tri­mestre. Avec du 60 FPS à la clé, des gra­phismes au maxi­mum et une flui­di­té for­te­ment ac­crue, on ne sau­rait trop conseiller à ceux qui pos­sèdent une ma­chine adé­quate d’at­tendre cette ver­sion qui, comme pour des titres tels que Prey ou Des­ti­ny 2, risque de le trans­cen­der pour le rendre bien meilleur à jouer.

One PS4 PC Genre : MMORPG Édi­teur : Capcom Cote : Dis­po­nible main­te­nant PC Dis­po­nible pour le 3e tri­mestre de 2018

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.