Les cham­pions d’Épelle-moi Ca­na­da re­mettent leur titre en jeu !

Tribune Express - - COLLECTIVITÉ • COMMUNITY -

« Moi j’ai vrai­ment ap­pré­cié les mots-mys­tère (mots non ap­pris au préa­lable), ex­pli­quait le cham­pion du cycle moyen de Pres­cott-Rus­sell Aa­ron Nga­me­ni (à droite), qui est éga­le­ment ar­ri­vé cin­quième au na­tio­nal. C’est du sus­pense, ça t’aide à mieux pen­ser et c’est stres­sant aus­si. » On re­trouve aus­si sur la pho­to, Za­vié Guin­don (cycle pri­maire, 3e place Pres­cottRus­sell), Oli­vié Gui­don (cycle pri­maire, 1re place Pres­cott-Rus­sell, 2e place au na­tio­nal). « Nous avons bien ai­mé l’ex­pé­rience, stres­sante mais amu­sante, a dé­cla­ré Oli­vié. Le plus gros dé­fi, c’était de gé­rer notre stress. C’est cer­tain que je veux re­le­ver le dé­fi une autre fois cette an­née. » Pres­cott-Rus­sell, Mo­nia Gau­dreault. Cette an­née, on compte re­cru­ter au moins le double de par­ti­ci­pants. » Cette der­nière a dit sou­hai­ter voir la créa­tion de plu­sieurs clubs d’épel­la­tion dans les écoles. « Dé­jà, on voit un en­goue­ment, il y a plu­sieurs écoles qui veulent em­boî­ter le pas. »

Ce pro­gramme édu­ca­tion­nel vise la promotion et la va­lo­ri­sa­tion de la langue fran­çaise chez les jeunes dans tout le Ca­na­da. « Le fran­çais au Ca­na­da est en train de se dé­té­rio­rer, a dé­cla­ré le co­or­don­na­teur d’ÉMC dans l’Est du Can­da, Ga­briel Nga­me­ni. Nous sommes comme un îlot fran­çais, dans un océan an­glo­phone. On a donc pen­sé qu’il fal­lait faire quelque chose, en tant qu’en­sei­gnants fran­co­phones, afin de faire notre part. C’est alors de cette fa­çon que la ver­sion fran­co­phone du concours d’épel­la­tion, en par­te­na­riat avec a été créée en 2016.

« Ce n’est pas sim­ple­ment d’écrire des mots que nos en­fants ap­prennent, a ajou­té Mme Gau­dreault. Ils ap­prennent éga­le­ment à tra­vailler leur mé­moire, à se ser­vir des règles de po­li­tesse, à col­la­bo­rer en­semble, à bien s’ex­pri­mer en pu­blic, mais le plus im­por­tant et in­té­res­sant, c’est qu’ils ap­prennent à prendre des risques et à es­sayer. Ils dé­ve­loppent ain­si leur ré­si­lience, parce que ce ne sont pas tous les en­fants qui vont ga­gner. »

Pour en sa­voir da­van­tage sur les mo­da­li­tés d’ins­crip­tion, les séances d’en­traî­ne­ment ou en­core les clubs d’épel­la­tion, il suf­fit de vi­si­ter www.epel­le­moi­ca­na­da.ca ou de contac­ter la pré­si­dente d’ÉMC Pres­cott-Rus­sell, mo­nia­gau­dreault@epel­le­moi­ca­na­da.ca.

Le co­mi­té est tou­jours à la re­cherche de par­te­naires fi­nan­ciers pour ai­der à re­mettre les bourses aux en­fants. La to­ta­li­té de l’ar­gent ra­mas­sé va aux en­fants. L’an der­nier, en­vi­ron 5000 $ avait été re­mis aux ga­gnants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.