Vé­los à as­sis­tance élec­trique

Vélo Mag - - Destination | Oregon - PAR ALAIN McKENNA

On trouve des vé­los à as­sis­tance élec­trique (VAE) en tout genre. Or si leur tech­no­lo­gie est, dans l’en­semble, as­sez si­mi­laire, l’ef­fet sur le com­por­te­ment du vé­lo dif­fère pas­sa­ble­ment se­lon qu’on en­fourche un vé­lo pliable pour le vé­lo-bou­lot ou un fat bike qu’on ne sort que pour les sen­tiers en­nei­gés.

Las­sis­tance élec­trique sur un vé­lo peut s’avé­rer ju­di­cieuse dans tous les types de pra­tique cy­cliste. Du coup de pouce qui fait en sorte qu’on ar­rive au bou­lot plus frais (et plus sec) jusqu’à la sor­tie avec les co­pains qu’on avait du mal à suivre sur la route, sans ou­blier les sen­tiers es­car­pés qu’on avale plus ai­sé­ment, l’as­sis­tance élec­trique a tou­jours son mot à dire. Même qu’il est fa­cile de tri­cher en de­man­dant au mo­teur de tra­vailler da­van­tage que vos jambes. Du sur me­sure… ou presque La tech­no­lo­gie va­rie d’une marque à l’autre. Cer­tains vé­los ont un mo­teur élec­trique in­sé­ré dans le pé­da­lier, d’autres au ni­veau du moyeu de la roue ar­rière. La bat­te­rie est quant à elle fixe ou amo­vible, lo­gée à l’avant, sur le tube dia­go­nal du cadre ou à l’ar­rière, ou en­core en­cas­trée dans le porte-ba­gages. Cer­tains mo­dèles ont une poi­gnée d’ac­cé­lé­ra­tion qui agit comme un ré­gu­la­teur de vi­tesse ; si ce n’est pas le cas, c’est que c’est le coup de pé­dale qui fe­ra ré­agir le

mo­teur, et ce­lui-ci of­fri­ra alors un de­gré d’as­sis­tance ajus­table sui­vant le ni­veau que vous au­rez choi­si.

La plu­part des fa­bri­cants de vé­los in­cor­porent les com­po­santes d’équi­pe­men­tiers re­con­nus comme Bosch, Shi­ma­no ou Ya­ma­ha. Ces marques ont bonne ré­pu­ta­tion et oc­troient une ga­ran­tie à l’ave­nant.

Quelques ma­nu­fac­tu­riers, comme le qué­bé­cois Pro­cycle ou l’ontarien BionX, ont pré­fé­ré dé­ve­lop­per leur propre tech­no­lo­gie mo­trice. Ce­lui de Saint-Georges, en Beauce, a in­té­gré mo­teur et bat­te­rie dans ses vé­los Evox, tan­dis que le mo­teur de BionX s’ins­talle dans la roue ar­rière de n’im­porte quel type de vé­lo.

Une autre ap­proche du vé­lo Un vé­lo élec­trique exige de dé­ve­lop­per de nou­velles fa­çons de faire. D’abord, les com­po­santes élec­triques et la bat­te­rie ajoutent du poids à l’en­semble ; quand vous de­vez grim­per le tout au troi­sième étage d’un tri­plex aux es­ca­liers en co­li­ma­çon par­ti­cu­liè­re­ment étri­qués, c’est un élé­ment à consi­dé­rer.

En selle, le poids a éga­le­ment un im­pact sur le pi­lo­tage, no­tam­ment quand vous avez à ra­len­tir éner­gi­que­ment. Ce n’est pas pour rien que les fa­bri­cants pro­posent de puis­sants freins à disque hy­drau­liques sur leurs VAE. Gare aus­si au com­por­te­ment du vé­lo: l’em­pla­ce­ment de la bat­te­rie et celle du mo­teur dé­placent par­fois le centre de gra­vi­té, im­pac­tant sur la conduite.

En­fin, si l’as­sis­tance vous donne des ailes, elle ne doit pas vous faire ou­blier qu’il vous fau­dra tout de même pi­lo­ter votre mon­ture, quel­que­fois à des vi­tesses plus ra­pides que celles aux­quelles vous êtes ha­bi­tué. À titre d’exemple, se­lon une en­quête du Bu­reau de pré­ven­tion des ac­ci­dents me­née au­près de 4000 cy­clistes, un tiers des pro­prié­taires de vé­lo élec­trique suisses ont eu un ac­ci­dent.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.