Né­gli­ger l’in­ten­si­té

Vélo Mag - - Entraînement | Maxime Bilodeau • Kinésiologue -

Comme le triath­lon est un sa­vant amal­game de trois sports, on pour­rait conclure qu’il exige de s’en­traî­ner trois fois plus que pour un seul. Ce qui est une er­reur mo­nu­men­tale. Adop­ter la ligne de pen­sée du « tou­jours plus » et ef­fec­tuer des se­maines d’en­traî­ne­ment dignes d’un em­ploi à temps par­tiel mène in­évi­ta­ble­ment à tro­quer la qua­li­té pour la quan­ti­té, l’in­ten­si­té à la fa­veur du vo­lume. « Si on veut réa­li­ser de bonnes per­for­mances en triath­lon, du tra­vail à haute in­ten­si­té est re­quis. En outre, chaque séance doit avoir sa per­ti­nence, ses ob­jec­tifs précis », pré­vient Pier­reYves Gi­gou. Si­non, on de­vient un dié­sel, le sur­nom peu af­fec­tueux don­né à ceux qui bou­canent quand ça se corse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.