Cou­rir trop, trop vite, trop sou­vent

Vélo Mag - - Entraînement | Maxime Bilodeau • Kinésiologue -

Bouf­fer les ki­lo­mètres par mil­liers, comme le font gé­né­ra­le­ment les cy­clistes, dé­ve­loppe de ma­nière re­mar­quable l’ap­pa­reil car­dio­vas­cu­laire. Les grands né­gli­gés de cette or­gie de bornes sont ce­pen­dant les muscles, les ten­dons et les os qui, en l’ab­sence de vé­ri­table stress mé­ca­nique, res­tent re­la­ti­ve­ment fra­giles. Ré­sul­tat: quand on com­mence om­mence à pra­ti­quer un sport à im­pacts (lire : la course se à pied), le risque de bles­sures est par­ti­cu­liè­re­ment éle­vé. « Un cy­cliste cliste doit aug­men­ter gra­duel­le­ment son vo­lume de course afin de lais­ser à son corps le temps de s’adap­ter. La pro­gres­sion doit être lente et cal­cu­lée », re­com- mande Pierre-Yves Gi­gou. Au moindre bo­bo qui semble vou­loir s’ins­tal­ler, on ap­puie sur les freins.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.