Can­non­dale Su­perSix Evo Ul­te­gra : à vous faire tour­ner la tête

Vélo Mag - - Sommaire - PHI­LIPPE AUCLAIR

Can­non­dale construit des vé­los de­puis 1971. L’uti­li­sa­tion de tubes d’alu­mi­nium à fort dia­mètre ap­pe­lés Can­non­dale Ad­van­ced Alu­mi­nium De­si­gn, les fa­meux CAAD, a fait connaître le fa­bri­cant état­su­nien dans ce champ d’ex­per­tise. En 2004, la li­gnée des Su­perSix a vu le jour avec le Six13, qui est de­ve­nu le Sys­tem Six avant d’abou­tir au nom qu’on lui connaît au­jourd’hui. L’équipe EF Edu­ca­tion First Dra­pac po­we­red by Can­non­dale, à la­quelle ap­par­tient le Ca­na­dien Mi­chael Woods, roule sur des Su­perSix.

Ori­gi­na­le­ment com­po­sés d’alu­mi­nium et de car­bone, les Su­perSix Evo sont main­te­nant 100% car­bone. Les quatre mo­dèles haut de gamme, en fibre à haut mo­dule ( Hi-Mod), pré­sentent le gain de poids et la ri­gi­di­té in­hé­rents. Quel que soit le car­bone uti­li­sé, Can­non­dale semble confiant: le cadre est ga­ran­ti à vie. Le Su­perSix Evo Ul­te­gra tes­té se si­tue presque au bas de la hié­rar­chie (il de­vance un mo­dèle en Shi­ma­no 105 à 2800 $). Qu’à ce­la ne tienne, le pe­tit frère ne se laisse pas mar­cher sur les pieds ai­sé­ment, car il est hau­te­ment amu­sant et net­te­ment plus abor­dable.

Côté look, les tubes ronds, la géo­mé­trie clas­sique et le tube dia­go­nal sur­di­men­sion­né signent une fac­ture vi­suelle bien connue chez Can­non­dale. Pas de su­per­flu, ce qui ne lui in­ter­dit pas de s’ex­hi­ber dans la robe vert tilleul de notre ver­sion de test.

Can­non­dale a vou­lu faire en sorte que le vé­lo reste aé­ro­dy­na­mique en confec­tion­nant des

tubes dont la forme en goutte d’eau de type Tap (pour trun­ca­ted ae­ro pro­file, ou pro­fil aé­ro tron­qué) fa­ci­lite l’écou­le­ment de l’air. Le confort s’ap­puie par­tiel­le­ment sur le sys­tème de mi­cro­sus­pen­sion Save, dont l’acro­nyme si­gni­fie sy­napse ac­tive vi­bra­tion eli­mi­na­tion ; en d’autres mots, les tubes flé­chissent, ab­sor­bant en par­tie bosses et nids-de-poule.

Le charme des com­po­santes mai­son Le gui­don, la tige de selle et la po­tence en alu de marque mai­son res­pectent l’es­thé­tique du vé­lo tout en per­met­tant un ajus­te­ment par­fait et un gain de poids. La trans­mis­sion est confiée au groupe Shi­ma­no Ul­te­gra mé­ca­nique, qui ac­com­plit sa tâche avec brio. Pion­nier dans le do­maine de l’axe de pé­da­lier sur­di­men­sion­né BB30, Can­non­dale fa­brique sa propre gamme de pé­da­liers, lé­gers et d’une grande ri­gi­di­té. Les roues, des Ma­vic Ak­sium, un peu lourdes à 1880 g la paire, gomment lé­gè­re­ment la ré­ac­ti­vi­té du vé­lo. Au to­tal, à la pe­sée, le Evo fait os­cil­ler la balance à tout juste 7,2 kg. Dans le cadre d’un bud­get plu­tôt mo­deste, Can­non­dale mise juste, four­nis­sant des com­po­santes de bonne qualité en sa­tis­fai­sant aux exi­gences qu’im­pose un vé­lo de per­for­mance. Un bon joueur sur le bi­tume Dès les pre­miers tours de roue, nous avons droit à un vé­lo lu­dique: sa conduite est pré­cise dans les chan­ge­ments de di­rec­tion, et il ré­pond à la moindre sol­li­ci­ta­tion dans les re­lances. C’est ma­ni­fes­te­ment une mon­ture pen­sée pour la per­for­mance. Le tri­angle avant est ri­gide, ce qui n’em­pêche pas le confort, sans doute grâce à la fourche en car­bone mo­no­bloc, qui ef­face bien l’état de la chaus­sée en outre de ne pe­ser qu’un mini 323 g. En sprint, la di­rec­tion est stable et la puissance est trans­mise ef­fi­ca­ce­ment via le pé­da­lier Can­non­dale Si. Idem du côté de la relance en dan­seuse: le vé­lo ré­agit po­si­ti­ve­ment à cha­cun des coups de pé­dale. L’em­pat­te­ment court en fait un can­di­dat de choix pour af­fron­ter les mon­tées, et la pré­ci­sion de la di­rec­tion ras­sure en des­cente. La tige de selle d’alu­mi­nium, cou­plée à la selle Selle Royal S1, n’est pas dé­pour­vue de confort, bien que l’uti­li­sa­tion du car­bone en eût ajou­té à l’en­semble. Pour le plai­sir de la chose, nous avons sub­sti­tué les roues four­nies par des Light­weight Mei­len­stein, et la dif­fé­rence de poids et de pneu­ma­tiques a trans­for­mé le Can­non­dale en bombe. Les Ma­vic Ak­sium se­ront par­faites à l’en­traî­ne­ment – vos courses mé­ri­te­raient mieux !

Ce Evo a beau­coup de po­ten­tiel, tant sur pa­pier que sur la route. Can­non­dale dis­pose d’une gamme di­ver­si­fiée fran­che­ment ac­ces­sible qui ne fait pas de com­pro­mis sur le cadre et la fourche. Si on re­cherche un vé­lo de course pos­sé­dant les atouts in­dé­niables d’un bon cadre en car­bone et de com­po­santes clés sa­vam­ment choi­sies, le Evo ré­pond à l’ap­pel.

La robe vert tilleul lui va bien. L’axe de pé­da­lier sur­di­men­sion­né BB30 est lé­ger et d'une grande ri­gi­di­té. Une fourche en car­bone mo­no­bloc qui ab­sorbe bien les vi­bra­tions

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.