STYLES CLASSIQUES DE MENDOZA

Vins et Vignobles - - Vignobles -

Blanc de Blanc, Zuc­car­di, Cu­vée Es­pe­cial, Mé­thode tra­di­tion­nelle

La fa­mille Zuc­car­di a com­pris qu'un bon mous­seux est un mous­seux qui est res­té très long­temps sur lattes pour se lais­ser ha­biller par le temps. Brio­ché et onc­tueux, ten­du et ra­fraî­chis­sant, ce B de B se classe dans le top 5 des meilleurs ef­fer­ves­cents ar­gen­tins.

Ca­dus, Mé­thode Cham­pe­noise, Brut Na­ture, Nie­to Se­ne­ti­ner

La men­tion de la mé­thode d'éla­bo­ra­tion usur­pée agace même si elle est très dis­crète sur la bou­teille ; je pré­fè­re­rais lire me­to­do clas­si­co, mais je laisse le CIVC faire son tra­vail et l'Ar­gen­tine vi­ti­cole ré­flé­chir à la no­tion d'iden­ti­té. Ce vin est un pi­not noir avec un peu de mal­bec. Sans être vi­ni­fié en ro­sé pur, il pré­sente une couleur chair ori­gi­nale et ac­cueillante. Certes très bon dans l'en­semble, il pour­rait être ex­cellent si l'éle­vage sur lattes avait été plus consé­quent. L'au­to­lyse l'au­rait nour­ri, les arômes eussent été plus bis­cui­tés et la tex­ture plus grasse, plus en­ve­lop­pante. On dé­guste donc un ex­cellent ef­fer­ves­cent au vo­lume plus aé­rien que so­lide, au frui­té qui rap­pelle les arômes d'une sa­lade de fruits blancs et à la lon­gueur es­ti­mable sans la touche bis­cui­tée. Bref, ce mous­seux a énor­mé­ment de po­ten­tiel si la marque dé­cide, un jour, de va­lo­ri­ser sa gamme es­ti­mable de vins ef­fer­ves­cents en pous­sant plus loin les étapes de la se­conde fer­men­ta­tion en bou­teille.

Char­don­nay Grande Re­serve 2014, Dia­mandes de Uco, Valle de Uco

Le plus eu­ro­péen de la gamme Dia­mandes, car juste as­sez toas­té et pâ­tis­sier, et ci­trique dans les contours au point où il pour­rait pas­ser pour un bon bour­gui­gnon. Comme quoi le char­don­nay ar­gen­tin peut se pré­sen­ter avec so­brié­té, sans lour­deur al­coo­lique et sans les ha­bi­tuelles notes de pop-corn beur­ré, si l'on n'abuse pas de la fu­taille. Ac­cord par­fait avec le ho­mard ca­na­dien.

Re­pu­bli­ca del Mal­bec 2013, Ma­tias Ric­ci­tel­li, Mendoza

So­lide et élé­gant à la fois, ce rouge ty­pé dé­montre le che­min par­cou­ru du mal­bec ar­gen­tin lors­qu'il est bien tra­vaillé. Au­cune lour­deur avec une pointe de si­lex en fi­nale qui place ce vin parmi les meilleurs ar­gen­tins. Cha­peau !

Cor­bec 2010, Valle de Uco, Ma­si Tu­pun­ga­to, Mendoza

Frais et concen­tré à la fois grâce à du cor­vi­na et du mal­bec lais­sés sur claies. On y dé­cèle même une en­ve­loppe aci­du­lée à l'ita­lienne. Ori­gi­nal et par­fai­te­ment maî­tri­sé.

Clos de Los Siete 2013, Mi­chel Rol­land, Mendoza

De­ve­nue dé­sor­mais clas­sique, cette cu­vée par­ti­cu­liè­re­ment abor­dable pour au­tant de plai­sir se pré­sente char­nue et fi­ne­ment toas­tée, dans le style de son éla­bo­ra­teur qui offre des vins d'une constance de qua­li­té re­mar­quable.

Oc­ta­va Su­pe­rior 2012, Abre Mun­dos, Mon­te­vie­jo, Mendoza

Mon pré­fé­ré parmi les marques de Mon­te­vie­jo et peut-être le moins concen­tré de la gamme, donc di­geste et droit. Un rouge dont on fi­nit la bou­teille à table, c'est bien là l'es­sen­tiel.

Don Ni­ca­nor, Mal­bec 2014, Nie­to Se­ne­ti­ner, Mendoza

Nez dis­cret voire fer­mé, bouche ve­lou­tée, frui­té noir avec quelques notes de vio­lettes, boi­sé bien in­té­gré, so­lide dans l'en­semble sans être trop en­ve­lop­pé. Un mal­bec dis­tin­gué, bien construit, tou­te­fois plus clas­sique qu'avant-gar­diste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.