PE­TIT JOUR­NAL GOUR­MAND

Vins et Vignobles - - Sommaire - Par Ni­cole Cha­rest

Eno­lo­gie, gour­man­dise, gé­né­ro­si­té, par­tage… voi­ci nos coups de coeur de dé­cembre, des livres qui nous ont tou­ché, sé­duit, nour­ri, amu­sé… et fait ré­flé­chir.

L'ART DU VIN

Dans un beau livre sur pa­pier gla­cé qui tra­verse six siècles d'his­toire, Jean Ser­roy, chro­ni­queur cultu­rel au­tant que cri­tique gas­tro­no­mique, ama­teur de fro­mages et de vins – par­ti­cu­liè­re­ment ceux de la ré­gion du Rhône où il en­seigne à l'Uni­ver­si­té de Gre­noble, ex­plore en quelque 80 ta­bleaux le rôle et la sym­bo­lique du vin et de la vigne.

De­puis Bac­chus/Dio­ny­sos peint à tout âge mais tou­jours cou­ron­né de feuilles de vigne, jus­qu'au pe­tit bon­homme des­si­né par Cas­sandre se ver­sant à boire d'une bou­teille de du­bo du­bon du­bon­net, le vin est une source d'ins­pi­ra­tion pour les peintres. À tra­vers une ico­no­gra­phie em­prun­tée aux plus grands mu­sées du monde et à quelques col­lec­tions pri­vées, l'au­teur pro­pose les oeuvres de 88 peintres qui d'Alt­dor­fer à Wa­rhol, de Brue­ghel à Miró ont re­pré­sen­té le vin ba­chique, le vin d'église, le vin pro­fane, et l'ont an­cré au coeur de la vie de l'époque et dans l'ex­pres­sion d'un quo­ti­dien convi­vial ou so­li­taire jus­qu'à l'ivresse.

Dans un ta­bleau, Ser­roy voit tout. Il montre les cou­leurs du vin, ses re­flets et trans­pa­rences à tra­vers la fi­nesse des verres, et s'émer­veille de la cha­leur d'un breu­vage dont il s'agit de ne pas perdre une goutte. Il in­ter­prète le rôle du vin dans les scènes re­li­gieuses (l'his­toire de Loth et ses filles, par exemple), pré­sente le Der­nier sou­per vu par Vin­ci, Tin­to­ret, Emil Nolde, Da­li et Wa­rhol – «du vin com­pris comme l'ex­pres­sion du sang du Ch­rist à une bou­teille de Coca, un pro­duit à consom­mer».

Il ra­conte le cycle du vin, de vigne en cave et en port, ex­plique son évo­lu­tion au fil du temps, le pré­sente en com­pa­gnon des fêtes, coupe-soif après les tra­vaux, cou­lant à flots gé­né­reux lors d'un dé­jeu­ner sur l'herbe ou ac­com­pa­gnant l'homme des grandes mé­tro­poles qui y noie sa so­li­tude, bref le met en si­tua­tion. Dans Le bar à cham­pagne de Ma­net, il at­tire notre re­gard sur quelques bou­teilles de bière, «re­je­tées un peu à la marge, in­dice du mé­lange so­cial de la clien­tèle». Il note dans Les Bu­veurs de vin d'Étienne Jeau­rat, un ac­ces­soire dis­po­sé à l'ar­riè­re­plan ; c'est un porte-verres «qui per­met d'avoir à sa dis­po­si­tion des verres prêts à être rem­plis». Dans The Din­ner table at night de Sargent, il pré­cise que «le vin a été mis en ca­rafe, ce qui lui per­met de s'aé­rer et de dé­ga­ger au mieux ses arômes» puis page sui­vante, s'émer­veille de­vant Le bu­veur de Car­rache, où «le vin ab­sor­bé en so­li­taire est le vé­hi­cule de l'ima­gi­naire, la porte ou­verte vers l'in­fi­ni des pen­sées et des rêves.»

Ah! ser­vez-vous donc un verre de vin et ou­vrez ce livre !

Eno­lo­gie, gour­man­dise, gé­né­ro­si­té, par­tage… voi­ci nos coups de coeur de dé­cembre, des livres qui nous ont tou­ché, sé­duit, nour­ri, amu­sé… et fait ré­flé­chir.

Le vin des peintres. Une his­toire hé­do­niste de l’art, XVe au XXIe siècle, Jean Ser­roy, Édi­tions de La Mar­ti­nière, 216 p., 97,95 $

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.