LE BON­HEUR, LE WHIS­KY ET LE PA­TIN

Vins et Vignobles - - Vin -

Écri­vain cé­lèbre, best-sel­ler sous toutes les la­ti­tudes, Mont­réa­lais d'adop­tion et fran­co­phile de coeur, Dou­glas Ken­ne­dy a pu­blié en oc­tobre son 17e livre, un ré­cit pres­qu' im­pu­dique où il se prend comme su­jet d'études et couche sur pa­pier ses amours, son di­vorce après 25 ans de ma­riage, sa vie fa­mi­liale mar­quée par la ma­la­die de son fils au­tiste, son en­fance new-yor­kaise au sein de pa­rents hau­te­ment dys­fonc­tion­nels et mal ai­mants, et sa longue fuite jus­qu'à ce livre de mé­moires, beau­coup moins ex­hi­bi­tion­niste qu'on pense, où il s'in­ter­roge sur les ques­tions aux­quelles la vie nous confronte, et qui est bien la par­faite lec­ture de fin d'an­née.

Dou­glas Ken­ne­dy car­bure à six ca­fés par jour, «aime le vin et l'es­thé­tique de l'al­cool» qui est «l'un des plai­sirs de la vie» ; il le dit dans son livre. Mais cet homme dis­ci­pli­né qui s'im­pose un nombre pré­cis de pages à écrire chaque jour et ne se couche ja­mais avant, s'il peut s'of­frir plu­sieurs verres de vin pour ac­com­pa­gner un bon re­pas, ne s'ac­corde l'al­cool fort qu'à la tom­bée de la nuit. C'est par exemple un La­ga­vu­lin 16 ans d'âge, ou un Sca­pa, un whis­ky écos­sais plus rare qu'il se pro­cure lors d'un pas­sage au

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.