LE RIES­LING, EM­BLÈME NA­TIO­NAL

Vins et Vignobles - - Vignobles Du Monde -

L'Al­le­magne éla­bore 60 % du ries­ling plan­té dans le monde. Elle de­vance l'Aus­tra­lie (12 %), la France (10 %), les États-Unis d'Amé­rique (6%), l'Au­triche (5%), la Nou­velle-Zé­lande (2,5%), le Ca­na­da (1,5%), puis d'autres pays vi­ti­coles.

La par­ti­cu­la­ri­té du ries­ling est d'ab­sor­ber les ca­rac­té­ris­tiques du sol où il est conduit, tout en conser­vant un ca­rac­tère unique : la mi­né­ra­li­té. Glo­ba­le­ment ap­pe­lé Ries­ling, on lui donne aus­si le nom de Jo­han­nis­berg Ries­ling en rai­son de la re­nom­mée d'extrême qua­li­té que lui a pro­cu­ré le do­maine Schloss Jo­han­nis­berg.

La pre­mière ré­fé­rence his­to­rique écrite re­monte au Haut-Moyen-âge dans un ma­nus­crit de 1435 où il est men­tion­né en tant que tel pour ses qua­li­tés de résistance au froid, d'adap­ta­bi­li­té, d'en­du­rance et de ma­tu­ri­té se­lon son lieu de plan­ta­tion. Sans au­cun doute ger­ma­nique, on lui prête une ori­gine teu­to­nique (vi­tis vi­ni­fe­ra syl­ves­tris).

Cé­page sep­ten­trio­nal, il étonne as­su­ré­ment par les lon­gueurs de mû­ris­se­ments se­lon les ap­pel­la­tions où il pousse. Il offre ain­si le vin blanc aux de­grés de sucre les plus di­ver­si­fiés, sans ja­mais perdre son frui­té blanc qui rap­pelle la pomme, la poire, la pêche ou quelques fruits exo­tiques. Quant à ses notes sub­tiles et va­riées d'hy­dro­car­bures, elles sont l'au­to­graphe qu'on re­cherche se­lon l'éti­quette dé­si­rée.

En­fin, l'ul­time as­pect du ries­ling al­le­mand qui peut ex­pli­quer aus­si la re­nais­sance de sa po­pu­la­ri­té ac­tuelle, est son de­gré d'al­cool sou­vent peu éle­vé, en équi­libre adé­quat avec l'aci­di­té juste as­sez poin­tue pour ré­veiller les pa­pilles, sans les agres­ser.

Dans nos so­cié­tés contem­po­raines où le vin est mal­heu­reu­se­ment pré­sen­té au même ni­veau que les eaux-de-vie pour frei­ner sa consom­ma­tion, les titres qu'il pré­sente sont des atouts non né­gli­geables pour se faire plai­sir à table et en de­hors de celle-ci...

Un verre de ries­ling al­le­mand, c’est bien. Deux, c’est mieux !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.