Lise Dal­laire fait cam­pagne pour les aî­nés

Vision (Canada) - - Actualites | News - GREGG CHAMBERLAIN gregg.chamberlain@eap.on.ca

Lise Dal­laire a l’in­ten­tion d’être un gros casse-tête pour le mi­nistre on­ta­rien de la San­té. Du moins jus­qu’à ce qu’elle ob­tienne une ré­ponse ferme et po­si­tive quant à l’ob­ten­tion d’un éta­blis­se­ment de soins de longue du­rée à Ro­ck­land.

L’an­née der­nière, elle a en­voyé par la poste, à Eric Hos­kins, mi­nistre de la San­té et des Soins de longue du­rée, une pé­ti­tion conte­nant 10 000 si­gna­tures de ré­si­dents de Cla­rence-Ro­ck­land, fa­vo­rables à tel pro­jet.

Ras­sem­bler toutes ces si­gna­tures a oc­cu­pé la re­trai­tée de 67 ans pen­dant presque deux ans.

« Je le fais pour mon propre bien, pour ma propre sé­cu­ri­té, a dé­cla­ré Mme Dal­laire lors d’un en­tre­tien le 16 fé­vrier. Et je veux mon­trer aux gens que je fais quelque chose ».

L’idée d’un éta­blis­se­ment de soins de longue du­rée pour les aî­nés de la ré­gion de Ro­ck­land est un pro­blème de­puis de nom­breuses an­nées.

Au cours de ses der­nières an­nées comme dé­pu­té de Glen­gar­ry, Pres­cott et Rus­sell, l’an­cien dé­pu­té pro­vin­cial Jean-Marc La­londe a exer­cé des pres­sions et fait cam­pagne à Queen’s Park pour un tel éta­blis­se­ment.

En tant que conseiller du quar­tier 1 à Cla­rence-Ro­ck­land, il conti­nue d’ap­puyer un tel pro­jet. Il est aus­si un par­ti­san achar­né des ef­forts de Mme Dal­laire.

Il existe ac­tuel­le­ment plu­sieurs centres de re­traite et de soins pour les per­sonnes âgées dans la ré­gion de Cla­rence-Ro­ck­land, y com­pris le Centre d’ac­cueil Ro­ger Sé­guin à Cla­rence Creek, le Jar­din Belle Rive et la Ré­si­dence Si­mon à Ro­ck­land ain­si que le Ma­noir sur la 17 à proxi­mi­té du coeur de la ville.

Mais Mme Dal­laire cite les rap­ports sta­tis­tiques les plus ré­cents de Sta­tis­tique Ca­na­da et du mi­nis­tère de la San­té, pour ap­puyer l’ar­gu­ment que Ro­ck­land a encore une longue liste d’at­tente de clients po­ten­tiels pour un éta­blis­se­ment de soins de longue du­rée, main­te­nant et dans un ave­nir rap­pro­ché.

Elle a éga­le­ment no­té que la Ville de Haw­kes­bu­ry, avec sa propre po­pu­la­tion de 14 000 ré­si­dents, dis­pose d’un im­por­tant centre de soins de longue du­rée dis­po­nible pour les aî­nés, tan­dis que Ro­ck­land, avec plus du double de la po­pu­la­tion se­lon le der­nier re­cen­se­ment fé­dé­ral, n’en a pas.

Lise Dal­laire se dé­crit comme une «cy­ber mi­li­tante» parce qu’elle dé­fend plu­sieurs pé­ti­tions en ligne pour des pro­jets et des pro­grammes d’amé­lio­ra­tion de la col­lec­ti­vi­té.

Elle sou­tient éga­le­ment di­verses causes im­por­tantes pour la com­mu­nau­té de Cla­rence-Ro­ck­land et la ré­gion de Pres­cottRus­sell, par ses di­vers contacts so­ciaux.

De­puis l’en­voi de la longue pé­ti­tion au mi­nistre Hos­kins, Mme Dal­laire a com­men­cé la pro­chaine étape de sa cam­pagne.

Elle a en­voyé une lettre ou­verte au mi­nistre de­man­dant une ré­ponse «im­mé­diate» à la pé­ti­tion.

—pho­to Gregg Chamberlain

Lise Dal­laire pre­sents a co­py of one of the pe­ti­tion pages that she filled with 10,000 si­gna­tures de­man­ding that the Mi­nis­try of Health and Long-Term Care com­mit to pro­vi­ding the Town of Ro­ck­land with its own long-term care fa­ci­li­ty for se­niors.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.