Les am­bu­lan­ciers pa­ra­mé­di­caux ex­pé­ri­mentent avec des drones

Vision (Canada) - - Actualités | News - GREGG CHAM­BER­LAIN gregg.cham­ber­lain@eap.on.ca

Le drone se­ra-t-il le nou­vel ou­til dans l’ar­se­nal de l’am­bu­lan­cier pa­ra­mé­di­cal de la ré­gion?

Les Services d’ur­gence des Com­tés unis de Pres­cott et Rus­sell ex­pé­ri­mentent ces jours-ci avec des drones. Le dé­par­te­ment ré­gio­nal dis­pose de deux pe­tits drones. Ces drones pour­ront ser­vir lors de si­tua­tions de re­cherche, de sau­ve­tage et de sur­veillance sur les lieux d’accidents.

Les services d’ur­gence de Pres­cottRus­sell ont ac­quis ces deux drones l’an­née der­nière. Ils at­tendent ac­tuel­le­ment que cer­tains des am­bu­lan­ciers pa­ra­mé­di­caux aient ter­mi­né le pro­gramme fé­dé­ral de cer­ti­fi­ca­tion de l’avia­tion pour les opé­ra­teurs de drones avant de les faire dé­col­ler. La cer­ti­fi­ca­tion est né­ces­saire pour ré­pondre aux condi­tions de res­pon­sa­bi­li­té ju­ri­dique pour les vols à basse al­ti­tude des drones au-des­sus de bâ­ti­ments et de zones ha­bi­tées.

Mi­chel Ché­tien, di­rec­teur du dé­par­te­ment des Services d’ur­gence, a ex­pli­qué que ces drones ne sont pas of­ferts dans les ma­ga­sins qui vendent des mo­dèles ré­duits de voi­tures ou de ba­teaux té­lé­com­man­dés. Ces deux drones valent 2000 $.

De plus, ce ne sont pas les mêmes types de drones uti­li­sés par le Ser­vice d’am­bu­lance du com­té de Ren­frew (RAS). Le com­té de Ren­frew a re­çu l’ap­pro­ba­tion de Trans­ports Ca­na­da pour un pro­jet pi­lote uti­li­sant quatre drones d’InDRO Ro­bo­tics Inc., d’une ca­pa­ci­té de le­vage et de trans­port al­lant jus­qu’à 2,5 ki­lo­grammes.

Le pro­jet pi­lote RAS teste la ca­pa­ci­té de ces drones à trans­por­ter un dé­fi­bril­la­teur por­ta­tif ou d’autres équi­pe­ments ou ma­té­riel de sau­ve­tage, lors d’une si­tua­tion d’ur­gence où l’ac­cès im­mé­diat des am­bu­lan­ciers pa­ra­mé­di­caux est dif­fi­cile ou im­pos­sible.

M. Chré­tien a no­té que le ter­rain dans le com­té de Ren­frew dif­fère de Pres­cott-Rus­sell. Il y a des ré­gions plus éloi­gnées, dif­fi­ciles d’ac­cès pour les services am­bu­lan­ciers. Les drones PRAS, Mi­chel Chré­tien, di­rec­teur des Services d’ur­gence de Pres­cott-Rus­sell, pré­sente l’un des deux drones que son dé­par­te­ment a ac­quis pour sur­veiller les si­tua­tions d’accidents et ai­der aux opé­ra­tions de re­cherche et de sau­ve­tage. de plus pe­tites tailles, ont une ca­pa­ci­té de trans­port plus li­mi­tée. Ils pour­raient trans­por­ter des ob­jets plus lé­gers, comme de l’Épi­pen, sur un site iso­lé tel qu’une île au mi­lieu d’une ri­vière.

« Il y a toutes sortes d’uti­li­sa­tions que nous pour­rions en ti­rer, a dé­cla­ré M. Chré­tien. Tout ce­la est as­sez nou­veau pour nous. »

Pour l’ins­tant, les prin­ci­pales uti­li­sa­tions des drones PRAS, lors de leur mise en ser­vice, se­ront la sur­veillance d’un site d’ac­ci­dent pour ai­der les in­ter­ve­nants d’ur­gence à éva­luer une si­tua­tion, ou pour ai­der à une opé­ra­tion de re­cherche et de sau­ve­tage grâce au re­pé­rage aé­rien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.