Ma fran­co­pho­nie j’y tiens!

et je l’af­fiche le 25 sep­tembre!

Vision (Canada) - - La Une -

Le 25 sep­tembre, c’est le Jour des Fran­co-On­ta­riennes et des Fran­co-On­ta­riens !

Le Jour des Fran­co-On­ta­riennes et des Fran­co- On­ta­riens a of­fi­ciel­le­ment été re­con­nu par notre pro­vince en 2010. L’On­ta­rio re­groupe 611 500 fran­co­phones, soit la plus im­por­tante com­mu­nau­té fran­co­phone au Ca­na­da hors Qué­bec, ré­par­tis aux quatre coins de l’On­ta­rio, de Wind­sor à Thun­der Bay, de Hearst à Haw­kes­bu­ry, en pas­sant par Sault-SteMa­rie et King­ston. La date du 25 sep­tembre a été choi­sie en ré­fé­rence à la pre­mière le­vée du dra­peau fran­coon­ta­rien, sym­bole d’iden­ti­fi­ca­tion, de ral­lie­ment et d’ap­par­te­nance, en 1975. Cette jour­née per­met de re­con­naître la contri­bu­tion ex­cep­tion­nelle de la com­mu­nau­té fran­co­phone à la vie cultu­relle, his­to­rique, so­ciale, éco­no­mique et po­li­tique de la pro­vince. À tra­vers ras­sem­ble­ments et le­vées de dra­peau, au­tour des Mo­nu­ments de la fran­co­pho­nie, tin­ta­marres et toutes sortes d’ac­ti­vi­tés, les fes­ti­vi­tés du 25 sep­tembre re­pré­sentent l’On­ta­rio fran­çais dans toute sa di­ver­si­té. Joi­gnez-vous à votre com­mu­nau­té et par­ta­gez cette jour­née de fête pour tous

Le dra­peau fran­co-on­ta­rien

La com­mu­nau­té fran­co-on­ta­rienne est la deuxième com­mu­nau­té fran­co­phone hors Qué­bec à ob­te­nir son propre sym­bole, après les Aca­diens. Le dra­peau fran­co-on­ta­rien a été créé en 1975 par Gaé­tan Ger­vais, pro­fes­seur à l’Uni­ver­si­té de Sud­bu­ry, et Mi­chel Du­puis, élève à cette même uni­ver­si­té. Il a été cou­su par Jac­que­line En­gland. Le dra­peau com­porte deux cou­leurs : le vert pour re­pré­sen­ter nos étés et le blanc pour re­pré­sen­ter nos hi­vers. Il com­porte aus­si la fleur de lys, sym­bole de la fran­co­pho­nie, et le trille, sym­bole de l’On­ta­rio. Le dra­peau a été his­sé pour la pre­mière fois le 25 sep­tembre 1975 à l’Uni­ver­si­té de Sud­bu­ry et de­puis lors, la com­mu­nau­té fran­coon­ta­rienne cé­lèbre l’an­ni­ver­saire du dra­peau tous les 25 sep­tembre. Bien que le dra­peau est uti­li­sé comme sym­bole de la fran­co­pho­nie on­ta­rienne de­puis sa créa­tion, il est seule­ment de­ve­nu l’em­blème of­fi­ciel des Fran­co-On­ta­riens le 21 juin 2001. En 2010, le 25 sep­tembre est de­ve­nu of­fi­ciel­le­ment le Jour des Fran­co-On­ta­riens et des Fran­coOn­ta­riennes.

Notre place : hymne of­fi­ciel des fran­co-on­ta­riens Un sur­vol de l’ar­tiste : Paul De­mers

Paul De­mers est né à Ga­ti­neau le 9 mars 1956. Il est un au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète qui a beau­coup mar­qué la com­mu­nau­té fran­coon­ta­rienne. Il a entre autres contri­bué à la créa­tion de l’As­so­cia­tion des pro­fes­sion­nels de la chan­son et de la mu­sique (APCM) et il en a été le pré­sident. Il a aus­si prê­ter main-forte au mi­lieu de l’édu­ca­tion en tant qu’ani­ma­teur cultu­rel. Paul a fait par­tie du groupe Pur­laine et du groupe Pa­quette-Ay­mar-De­mers avec Ro­bert Pa­quette et Mar­cel Ay­mar. Il a per­for­mé de­vant des mil­liers de per­sonnes à Pa­ris, à La Ro­chelle, à Sud­bu­ry, en Loui­siane et à Ot­ta­wa, pour ne nom­mer que quelques en­droits. Il a lan­cé son pre­mier al­bum épo­nyme en 1990, son deuxième al­bum en 1999 et son der­nier al­bum en 2011. De plus, il a fait par­tie de plu­sieurs al­bums de com­pi­la­tions. Paul a eu la chance de faire la pre­mière par­tie de plu­sieurs ar­tistes de re­nom­mée, tels que Cé­line Dion et Of­fen­bach. Souf­frant de la ma­la­die Hodg­kin de­puis l’âge de 25 ans, Paul est dé­cé­dé le 29 oc­tobre 2016 à l’âge de 60 ans.

« NOTRE PLACE »

La chan­son « Notre place » a été com­po­sée par Paul De­mers et Fran­çois Du­bé en 1989. Celle-ci avait une in­ten­tion de cé­lé­bra­tion suite à l’en­trée en vi­gueur de la Loi 8 sur les ser­vices en fran­çais. Cette loi avait été in­tro­duite en 1986 par Ber­nard Grand­maître qui était alors le mi­nistre dé­lé­gué aux Af­faires fran­co­phones. La chan­son a été pré­sen­tée au pu­blic pour la toute pre­mière fois lors d’une cé­lé­bra­tion qui avait été or­ga­ni­sée à To­ron­to par la Fon­da­tion fran­coon­ta­rienne et TVOn­ta­rio (main­te­nant TFO) et les com­po­si­teurs ain­si que le groupe Hart Rouge ont per­for­mé la chan­son pour la toute pre­mière fois.

La chan­son « Notre place » a été com­po­sée par Paul De­mers et Fran­çois Du­bé en 1989

De­puis lors, la chan­son « Notre place » est chan­tée dans les écoles et dans les com­mu­nau­tés de l’On­ta­rio fran­çais pour cé­lé­brer la fran­co­pho­nie. Une école du même nom a été fon­dée au sein du Con­seil des écoles ca­tho­liques du Centre-Est (CECCE) en 2016. Cette chan­son a tou­jours été un sym­bole de fier­té pour les Fran­coOn­ta­riens et les Fran­co-On­ta­riennes, mais elle est de­ve­nue leur hymne of­fi­ciel suite à une mo­tion pré­sen­tée par le dé­pu­té de Glen­gar­ry-Pres­cottRus­sel, Grant Crack, le 2 mars 2017, soit quelques mois seule­ment après le dé­cès de Paul.

—pho­to: Ar­chives

—pho­to: Ar­chives

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.