ARIANE MOF­FATT PE­TITES MAINS PRÉ­CIEUSES

(Si­mone Re­cords) 1/2

VOIR (Montréal) - - DISQUES -

Avec ce sixième al­bum stu­dio, la fée mar­raine de l’élec­tro­pop vogue vers des mers plus dis­co, va­gue­ment soul, se prê­tant à de suc­cu­lents exer­cices de style sur La sta­tue et Pour toi – les mor­ceaux les plus réus­sis de cet opus. Mais sous ses de­hors paille­tés, au-de­là de ces deux brû­lots aigres-doux dignes d’ab­ba et du pre­mier ex­trait (Les ap­pa­rences) un brin ré­pé­ti­tif, Ariane Mof­fatt se vautre dans une mé­lan­co­lie qu’on lui connais­sait dé­jà, une len­teur. Elle émeut avec Du souffle pour deux, en ou­ver­ture, un texte énig­ma­tique sur l’amour qui s’étiole ou l’épui­se­ment ma­ter­nel, dur à dire, et da­van­tage sur Pneu­ma­tique noir, cette chan­son qui traite d’alz­hei­mer. La danse re­prend sur la hui­tième piste avec O.N.O., une col­la­bo­ra­tion avec CRI, pro­duc­teur d’avant-garde, avec des ar­ran­ge­ments an­crés dans le fu­tur qui nous ré­vèlent l’au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète sous un jour presque ex­pé­ri­men­tal et plus ra­fraî­chis­sant que ja­mais. (C. Ge­nest)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.