LIVRES

VOIR (Québec) - - CONTENTS -

La pe­tite Rus­sie

Aux pre­miers temps de l’an­thro­po­cène La so­cié­té des grands fonds

Ça ra­conte Sa­rah

Pow Pow, 180 pages

La lit­té­ra­ture n’a sou­vent rien à en­vier aux grands do­cu­men­taires lorsque vient le temps de faire dé­cou­vrir des fa­cettes de notre his­toire en­core mé­con­nues.

Par­mi celles-ci, le pe­tit vil­lage de Guyenne en Abi­ti­bi.

«Ben voyons donc! On est pas des com­mu­nistes, on est des co­opé­rants!» Si la pa­roisse, au nord-ouest d’amos, fai­sait au­tant ja­ser «l’ex­té­rieur», c’est que qui­conque choi­sis­sait de s’y ins­tal­ler – comme Mar­cel et An­toi­nette Desharnais – dès sa fon­da­tion en 1947 le fai­sait en si­gnant un contrat de membre: 50% de son sa­laire de­vait être ver­sé à la com­mu­nau­té pour as­su­rer son ex­pan­sion; le vil­lage était gé­ré non pas par un maire, mais par sa po­pu­la­tion. Pas de blas­phèmes, pas de «ba­gosse» – l’église ca­tho­lique in­fluen­çant évi­dem­ment une par­tie des rè­gle­ments.

«Au fi­nal, ça reste une his­toire de gars pis de cu­rés votre af­faire.» An­toi­nette ne s’est ja­mais pri­vée de dire à son ma­ri, lui qui se dé­vouait corps et âme au bon fonc­tion­ne­ment de la co­lo­nie, qu’il était in­ac­cep­table que les femmes n’aient pas leur mot à dire lors des soi­rées d’étude; dis­cours fé­mi­niste tein­tant l’al­bum du dé­but à la fin, jus­qu’à ce que le couple – et ses 10 en­fants – quitte Guyenne 20 ans après son ar­ri­vée. Un dé­part qui se fait non pas sans la moindre amer­tume, mais avec un cer­tain sen­ti­ment de fier­té. C’est d’ailleurs sur d’épous­tou­flantes images de la fo­rêt abi­ti­bienne que se clôt le ré­cit, un mo­ment de si­lence et de contem­pla­tion, comme un grand re­mer­cie­ment aux pion­nières et pion­niers qui bien avant nous se sont unis en sui­vant leurs rêves, en tra­vaillant pour leurs idées.

Avec La pe­tite Rus­sie, Francis Desharnais signe sans doute son oeuvre la plus gran­diose, char­gée d’his­toire et d’émo­tion. Une franche poé­sie est me­née par un rythme ha­bile entre le texte et le des­sin tex­tu­ré à l’aqua­relle; des cha­pitres s’ou­vrant sur des au­rores noc­turnes, illus­tra­tions des­quelles se dé­gage le froid du Nord. La post­face de l’his­to­rien Fré­dé­ric Le­mieux com­plète par­fai­te­ment l’ou­vrage de ce­lui qui, hum­ble­ment, n’a pas la pré­ten­tion d’avoir écrit un livre his­to­rique; il sou­hai­tait d’abord et avant tout rendre hommage à ses grand­spa­rents, Mar­cel et An­toi­nette Desharnais, par­ta­geant ain­si avec grande gé­né­ro­si­té une par­tie d’un hé­ri­tage fa­mi­lial et col­lec­tif. Un sa­na­ba­biche de bel hommage. (Mé­la­nie Jan­nard)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.