La science à por­tée de tous

China Today (French) - - SOMMAIRE - HU YUE, membre de la ré­dac­tion

In­for­mez-vous sur les ac­tua­li­tés de l’as­tro­no­mie à tra­vers l’his­toire in­té­res­sante... d’un la­pin !

Beau­coup de gens pensent que la science est dif­fi­cile d’ac­cès. Mais je vais vous mon­trer que vous avez tort. Voi­ci l’his­toire d’un la­pin, une ma­nière mer­veilleuse de par­ta­ger des connais­sances scien­ti­fiques poin­tues sans en avoir l’air. Alors que la Chine ac­cen­tue son ex­plo­ra­tion de l’es­pace, les der­niers sa­tel­lites en mis­sion ont rap­por­té au pu­blic bien plus que des don­nées froides et en­nuyeuses. Ils ont trans­mis aux in­ter­nautes leur in­té­rêt pour la science par des émo­tions et ex­pé­riences réelles, ce qui a dé­clen­ché un grand en­thou­siasme en­vers cette mé­thode de dé­mo­cra­ti­sa­tion de la science.

opé­ra­tions de ce compte.

Le 15 dé­cembre 2013, tout comme une par­tie de Chang’e III, le Yu­tu est ar­ri­vé sur la lune pour des re­cherches sur site sur le long terme. Dans le même temps, le compte de Yu­tu fut lan­cé.

« Bon­jour, je suis le ro­ver lu­naire Yu­tu, j’es­père ache­ver ma mis­sion. » C’est la pre­mière pu­bli­ca­tion sur le mi­cro­blog de Yu­tu.

« J’ai chan­gé de po­si­tion, voi­là deux ans que j’étais dans la même po­si­tion, mes pieds sont tout en­gour­dis. ».

« Bon­jour. Dans l’es­pace, à part moi qui suis ba­vard, il y a beau­coup de dé­tec­teurs ca­sa­niers qui ne parlent pas beau­coup, comme la sonde Ju­no sur Ju­pi­ter, la sonde Cas­si­ni sur Ja­pet, la cein­ture de sa­tel­lites na­tu­relle de Sa­turne. Puis il y a le sa­tel­lite Wu­kong qui s’oc­cupe de dé­tec­ter les par­ti­cules de ma­tière noire et qui, en fait, est aus­si ba­vard que moi. » Le Wu­kong pos­sède aus­si un compte Wei­bo.

Avec la mise à jour des pu­bli­ca­tions, ce la­pin a at­ti­ré de plus en plus de fans. Au dé­but, il y en avait seule­ment une di­zaine de mil­liers, mais à la fin de la mis­sion en juillet 2016, le nombre de fans avait at­teint les 610 000. Les Chi­nois n’avaient ja­mais vu de mi­cro­blog de vul­ga­ri­sa­tion des sciences aus­si vi­vant et agréable à lire. Ce la­pin est op­ti­miste, fort, cu­rieux et agréable. à la ré­gie de ce compte, c’est une em­ployée du site Guo­kr, Zong Weiyi. En tant que ré­dac­trice, elle a créé la per­son­na­li­té de ce la­pin, qui adore la science et a le sens de la res­pon­sa­bi­li­té en­vers le tra­vail. Xu Lai, ré­dac­teur en chef de Guo­kr, a dit : « Zong Weiyi s’est in­ves­tie plei­ne­ment dans ce compte. Je trouve qu’elle a fait un ex­cellent tra­vail de scé­na­riste. Elle est en­trée dans un état, et a ren­du le la­pin vi­vant. »

L’ex­plo­ra­tion spa­tiale pos­sède beau­coup de risques, ain­si le ro­ver lu­naire est des­ti­né à res­ter sur la lune pour tou­jours, ce qui rend le rôle dra­ma­tique. Pen­dant le pro­ces­sus de tra­vail, le la­pin a ren­con­tré un réel ac­ci­dent.

Le 25 jan­vier 2014, le compte du Yu­tu a en­voyé un mes­sage : « Ah, je suis tom­bé en panne. ». Zong Weiyi a dit : « J’étais en train de dor­mir, un ami m’a ap­pe­lé et m’a dit que le la­pin avait eu un ac­ci­dent. J’étais vrai­ment stres­sée, parce que je ne sa­vais pas com­ment in­for­mer les fans. En­fin, je me suis mise à la place d’un

Le 15 sep­tembre 2016, lan­ce­ment réus­si du sa­tel­lite Tian­gong II par la fusée por­teuse Longue Marche2F T2.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.