L’uni­vers de danse de Pad­ma Tse­ring

China Today (French) - - BIENVENUE À - SHI WEIJING*

Por­trait d’un ar­tiste dé­voué à la danse, un moyen pour lui de com­mu­ni­quer de ma­nière plus juste avec le monde.

Ar­tiste pas­sion­né, Pad­ma Tse­ring se dé­crit comme un « fou de danse » qui n’a ja­mais sui­vi les modes mais se consacre corps et âme, avec sin­cé­ri­té, à son art. Por­trait.

Les 13 et 14 août 2016, Pad­ma Tse­ring, dan­seur ti­bé­tain, a été in­vi­té par le Grand Théâtre na­tio­nal de Chine à plan­cher sur le su­jet « Douze jours de danse – Plan de per­for­mance de jeunes dan­seurs ». Il y a don­né son nou­veau spec­tacle de danse in­ti­tu­lé Ra­cine ti­bé­taine. Les deux cents spec­ta­teurs pré­sents ont été sub­ju­gués par la vir­tuo­si­té des dan­seurs ti­bé­tains.

Il y a deux ans, la chaîne de té­lé­vi­sion sa­tel­li­taire du Zhe­jiang a lan­cé son pro­gramme The Dance of Chi­na, et c’est à tra­vers cette plate-forme que le jeune Ti­bé­tain de Xi­gazê a ac­quis une cé­lé­bri­té na­tio­nale.

En fait, Pad­ma Tse­ring a dé­jà une cer­taine ex­pé­rience de par­ti­ci­pa­tion à des com­pé­ti­tions de danse, où il par­vient gé­né­ra­le­ment à gla­ner les pre­mières places. Il fut le pre­mier dan­seur re­pré­sen­tant le Ti­bet au Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal d’art de Shanghai. Il fut en­suite le pre­mier dan­seur à don­ner un spec­tacle per­son­nel dans le Théâtre Po­ly de Bei­jing. Pad­ma Tse­ring se concentre de­puis tou­jours sur l’ex­pres­sion dan­sée, qui est de­ve­nue pour lui une mé­thode pour ap­pré­hen­der le monde, pré­sen­ter ses émo­tions et re­cher­cher une plé­ni­tude men­tale.

La danse ex­pé­ri­men­tale

Le 14 mai, lors du sa­lon Ake­ding qui se te­nait à Lha­sa, un dan­seur a pré­sen­té un spec­tacle ex­pé­ri­men­tal qu’au­cun des spec­ta­teurs n’avait vu au­pa­ra­vant. Sa danse, non li­mi­tée par des codes pré­éta­blis, a pro­duit sur le pu­blic une im­pres­sion to­ta­le­ment neuve. Ce dan­seur di­plô­mé de l’Uni­ver­si­té cen­trale des Eth­nies, c’est Pad­ma Tse­ring. En une seule jour­née il a mis au point sa cho­ré­gra­phie et créé cette danse ex­pé­ri­men­tale in­ti­tu­lée Cher­cher.

La danse com­mence par quelques mots de Pad­ma Tse­ring qui s’adresse au pu­blic : « Je m’ap­pelle Pad­ma Tse­ring, je suis fou, j’aime la danse à la fo­lie. » En­suite, il com­mence sa danse, tout son corps tremble, il pousse un cri qui re­pré­sente la dou­leur des gens et tous les bruits du monde. Il se couvre en­suite de tsam­pa : son vi­sage, son corps, jus­qu’à presque s’étouf­fer dans cette poudre d’orge du Ti­bet. Il ex­plique : « C’est pour en­trer dans l’état d’es­prit propre au bap­tême spi­ri­tuel des Ti­bé­tains. »

Pen­dant sa danse, Pad­ma Tse­ring en­lève sa veste sans in­ter­rompre ses pas. Il ex­plique que ce mou­ve­ment re­pré­sente l’émo­tion que l’on éprouve à aban­don­ner les bruits et les dé­chets de ce monde.

L’en­semble du spec­tacle a du­ré une de­mi­heure, et les spec­ta­teurs qui sui­vaient les mou­ve­ments de Pad­ma Tse­ring ont le­vé les mains et l’ont ova­tion­né pour ex­pri­mer leur émo­tion. Pad­ma Tse­ring est sa­tis­fait de ce spec­tacle, il adore cet état de dé­tente. « Avec la danse Cher­cher, il s’agit de nous re­trou­ver nous-même et nos ra­cines dans ce monde com­plexe », ex­plique-t-il.

Du dé­but de son tra­vail de créa­tion jus­qu’au spec­tacle de danse fi­na­li­sé, Pad­ma Tse­ring suit tou­jours son coeur. Il ne fait pas de ré­pé­ti­tion. « Ac­tuel­le­ment, de moins en moins d’oeuvres pré­sentent la pen­sée propre du dan­seur. Mais moi, je ne veux pas co­pier les autres. »

Dan­seur en fo­lie

Ain­si qu’il l’a an­non­cé lors de sa brève pré­sen­ta­tion de Cher­cher, Pad­ma Tse­ring se consi­dère comme un dan­seur fou. Il aime la danse à la fo­lie.

En 2002, 32 élèves ti­bé­tains ont été sé­lec­tion­nés par le Conser­va­toire de mu­sique de She­nyang (Liao­ning) pour in­té­grer un cours d’en­sei­gne­ment de la danse. Après six ans d’études et une for­ma­tion au bal­let, Pad­ma Tse­ring peut se tar­guer d’avoir ac­quis une base théo­rique so­lide, et c’est pen­dant cette pé­riode qu’il s’est dé­cou­vert de plus en plus pas­sion­né par cet art.

Une fois di­plô­mé du Conser­va­toire de mu­sique de She­nyang en 2008, Pad­ma Tse­ring fut sé­lec­tion­né pour en­trer dans l’En­semble de Chants et de Danses de la ré­gion au­to­nome du Ti­bet. Mais il n’a pas pour au­tant aban­don­né son en­vie d’étu­dier. Deux ans plus tard, il se re­trouve pre­mier au concours d’en­trée à la fa­cul­té de la danse de l’Uni­ver­si­té cen­trale des Eth­nies. C’est là qu’il ren­contre Tse­ring Sang­mo, en­sei­gnante, dan­seuse ti­bé­taine ré­pu­tée et fi­gure de l’édu­ca­tion de la danse eth­nique de Chine.

Pen­dant ses quatre an­nées d’études

Pad­ma Tse­ring

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.