La concurrence dans la construc­tion des lignes TGV

China Today (French) - - INFOS -

Après la mise en ser­vice du che­min de fer à grande vi­tesse entre Zhengz­hou et Xuz­hou le 10 sep­tembre 2016, le ré­seau TGV chi­nois a at­teint un nou­veau re­cord mon­dial avec sa lon­gueur de plus de 20 000 km. En 2020, elle de­vrait at­teindre 30 000 km.

Les che­mins de fer à grande vi­tesse donnent une forte im­pul­sion à l’éco­no­mie d’une ville et à ses in­dus­tries. Se­lon l’Ad­mi­nis­tra­tion na­tio­nale des che­mins de fer, une ville des­ser­vie par le TGV a une com­pé­ti­ti­vi­té gé­né­rale plus éle­vée de 71,15 % qu’une ville de taille si­mi­laire sans TGV, et une com­pé­ti­ti­vi­té plus forte de 56,91 % en termes de dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Pour cette rai­son, les villes chi­noises se dis­putent ar­dem­ment la construc­tion de gares TGV.

Néan­moins, rendre ces che­mins de fer ren­tables est un pro­blème dé­li­cat. À la fin de l’an­née 2015, seules six lignes à grande vi­tesse dans toute la Chine rap­por­taient des bé­né­fices : Bei­jing-Tian­jin, Bei­jing-Shan­ghai, Shan­ghai-Hangz­hou, Shan­ghai-Ning­bo, Ning­bo-Hangz­hou, et Guangz­hou-Shenz­hen.

Pour chaque ville re­liée au ré­seau TGV, il faut donc comp­ter at­ten­ti­ve­ment les coûts de construc­tion et d’opé­ra­tion. Orien­tal Out­look N° 40, 27 oc­tobre 2016

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.