Ou­vrez la cage aux ra­paces !

China Today (French) - - SOCIÉTÉ - HU YUE, membre de la rédaction

Zhang Shuai est une jeune fille pleine de vie, tou­jours le sou­rire aux lèvres. De­puis onze ans, elle tra­vaille à la pro­tec­tion des ra­paces au sein du Bei­jing Rap­tor Res­cue Cen­ter (BRRC). Elle connaît cha­cun des oi­seaux de proie qu’elle a se­cou­rus dans les moindres dé­tails. Le BRRC a pris une place im­por­tante dans sa vie. Quand elle n’est pas au­près des ani­maux, cette pas­sion­née de bio­lo­gie passe son temps dans le jar­din du centre à en­tre­te­nir les di­verses plantes et fleurs.

À vrai dire, tous les membres du BRRC font preuve de cette at­ti­tude de res­pect et d’amour pour la vie. Cette force po­si­tive les pousse à se vouer à leur cause de soi­gneurs or­ni­tho­logues.

Une cause en­core peu connue

Le BRRC est l’un des nom­breux pro­grammes de conser­va­tion qu’a lan­cés le Fonds in­ter­na­tio­nal pour la pro­tec­tion des ani­maux (IFAW) en Chine. Or­ga­nisme sans but lu­cra­tif, le BRRC est né en dé­cembre 2001 d’une co­opé­ra­tion entre l’Uni­ver­si­té nor­male de Bei­jing, l’Ad­mi­nis­tra­tion des ré­serves na­tu­relles pour la faune sau­vage de Bei­jing et l’IFAW. Ins­tal­lé sur le campus de l’Uni­ver­si­té nor­male de Bei­jing, le centre a pour mis­sion de por­ter se­cours aux oi­seaux de proie et de leur ap­por­ter des soins jus­qu’à leur gué­ri­son to­tale. Quelques mois avant son ou­ver­ture, le per­son­nel est par­ti aux États-Unis pour re­ce­voir une for­ma­tion au California Rap­tor Cen­ter de l’Uni­ver­si­té de Ca­li­for­nie. Par la suite, le BRRC a été ho­no­ré du titre de « centre spé­cial pour le sau­ve­tage des ra­paces » par le Bu­reau de la syl­vi­cul­ture de Bei­jing.

En quinze ans d’exis­tence, le BRRC a re­mis sur pied plus de 4 000 oi­seaux de proie, dont 55 % sont re­tour­nés à l’état sau­vage. Le centre ré­pond aux ap­pels des ha­bi­tants sou­hai­tant si­gna­ler des ac­ti­vi­tés de bra­con­nage ou ap­por­ter un ra­pace qu’ils ont re­trou­vé bles­sé. Em­ployés et vo­lon­taires du centre traitent tou­jours avec la plus grande at­ten­tion cha­cun des spé­ci­mens. Comme nous le sa­vons tous, les oi­seaux de proie, comme la chouette, l’aigle ou le fau­con, sont car­ni­vores. Mais l’ur­ba­ni­sa­tion a bou­le­ver­sé leur en­vi­ron­ne­ment na­tu­rel et af­fec­té leur chaîne ali­men­taire, de telle sorte que leur taux de re­pro­duc­tion a di­mi­nué. étant en plus me­na­cés par le bra­con­nage et la pol­lu­tion, de nom­breuses es­pèces sont en voie d’ex­tinc­tion.

Pour par­ta­ger ses connais­sances sur les ra­paces et leur pro­tec­tion, le BRRC or­ga­nise di­verses ac­ti­vi­tés à des­ti­na­tion des éco­liers et étu­diants, des vo­lon­taires et des amou­reux des oi­seaux : cours, ex­po­si­tions, vi­sites, confé­rences, ob­ser­va­tions, re­mises en li­ber­té des spé­ci­mens sau­vés, etc. Les membres du centre sou­haitent amé­lio­rer la qua­li­té de leurs pres­ta­tions pour s’ali­gner sur les normes in­ter­na­tio­nales en ma­tière de sau­ve­garde des oi­seaux sau­vages et es­pèrent conti­nuer à ac­cu­mu­ler de l’ex­pé­rience. Mais leur tra­vail n’est pas aus­si simple qu’il n’y pa­raît.

Ac­tuel­le­ment, le BRRC compte cinq em­ployés à plein temps. Zhang Shuai est la plus an­cienne membre du per­son­nel, mais à vrai dire, la der­nière re­crue est ar­ri­vée il y a dé­jà plus de 3 ans. In­té­grer des nou­velles re­crues n’est pas si fa­cile. Zhang Shuai met son temps libre à pro­fit pour par­ta­ger son sa­voir sur la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment via les ré­seaux so­ciaux. Elle est de­ve­nue un « grand ma­ni­tou » en la ma­tière sur Si­na Wei­bo. Chaque jour, elle pu­blie des in­for­ma­tions sur la conser­va­tion des oi­seaux, tout en ré­pon­dant aux ques­tions des in­ter­nautes. Dé­sor­mais, son pro­fil est sui­vi par une foule de fans, très im­pli­qués dans la pré­ser­va­tion de la faune sau­vage.

Zhou Lei (à g.) et des élèves li­bèrent des oi­seaux aux Col­lines par­fu­mées de Bei­jing le 10 sep­tembre 2016.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.