Ser­vi sur un pla­teau

China Today (French) - - SOCIÉTÉ - Fran­çois Du­bé*

Les res­tau­rants ti­bé­tains ré­galent les Pé­ki­nois af­fa­més d’aven­tures cu­li­naires et d’échanges cultu­rels.

Nul be­soin de suivre les pas d’Alexan­dra Da­vid-Néel et de se lan­cer dans un long pé­riple à tra­vers des cols en­nei­gés pour sa­tis­faire une frin­gale de langue de yak. Les fins gour­mets de Bei­jing peuvent dé­sor­mais ap­pré­cier la nour­ri­ture, la culture et l’hos­pi­ta­li­té du Ti­bet au centre même de la ca­pi­tale chi­noise.

« Non seule­ment les plats ser­vis ici sont dif­fé­rents et dé­li­cieux, mais tout est si exo­tique ici », dit Li Zhang, un ha­bi­tué du res­tau­rant ti­bé­tain Ma­kye Ame. « Cet en­droit est si­tué à seule­ment 30 mi­nutes de ma mai­son, mais chaque fois que je viens ici, j’ai l’im­pres­sion d’avoir fran­chi les 3 000 km qui me sé­parent de Lhas­sa. »

De­puis 2001, Ma­kye Ame fait hon­neur aux tra­di­tions d’hos­pi­ta­li­té cha­leu­reuse du haut pla­teau. En en­trant, les clients sont d’abord ac­cueillis par le sou­rire char­mant de Mi­ma Lha­mo, 24 ans, ori­gi­naire de Shi­gat­sé, la deuxième ville en im­por­tance du Ti­bet. Vê­tue d’une ma­gni­fique robe tra­di­tion­nelle, elle mène d’une main de maître une équipe de jeunes cui­si­niers et ser­veurs.

« Nos em­ployés sont de jeunes Ti­bé­tains ve­nant des trois ré­gions ti­bé­taines de la Chine, à sa­voir le Ti­bet, le Qin­ghai et le Si­chuan », dit-elle avec fier­té. « Quant à nos clients, ils viennent de par­tout, y com­pris des Ti­bé­tains, des Han et des étran­gers. »

Ma­kye Ame fait par­tie des nom­breux res­tau­rants ti­bé­tains qui ont ou­vert leurs portes à Bei­jing. En plus d’in­vi­ter leurs clients à faire l’ex­pé­rience d’une aven­ture cu­li­naire sans pa­reil, ces res­tau­rants sont peu à peu de­ve­nus des ca­naux per­met­tant de pré­sen­ter la culture ti­bé­taine aux ré­si­dents de la ca­pi­tale.

Le di­lemme de l’au­then­ti­ci­té

Fon­dé en 2001 par Ze­lang Wang­qing, un pro­li­fique en­tre­pre­neur de la pré­fec­ture au­to­nome ti­bé­taine et qiang d’Aba, dans l’ouest du Si­chuan, le res­tau­rant Ma­kye Ame est ré­pu­té pour four­nir une ex­pé­rience cu­li­naire au­then­tique, au risque de faire fuir cer­tains clients.

Lha­mo se porte ga­rante de l’au­then­ti­ci­té. « Les plats de viande sont exac­te­ment ce que l’on trouve au Ti­bet, la même pré­pa­ra­tion et le même goût », dit-elle.

Re­flé­tant le style de vie car­ni­vore des Ti­bé­tains, le me­nu com­porte des di­zaines de plats de viande de yak et de mou­ton sous toutes les formes. Les clients peuvent étan­cher leur soif avec une tasse de thé de beurre, la bois­son tra­di­tion­nelle sa­lée du Ti­bet, ou avec di­vers types d’al­cool d’orge du haut pla­teau.

La plu­part des in­gré­dients, comme les pro­duits lai­tiers et la viande sé­chée de yak, pro­viennent di­rec­te­ment de Lhas­sa. « La plu­part des plats que nous ser­vons ici sont tout sim­ple­ment in­trou­vables ailleurs », dit Lha­mo.

L’in­sis­tance du res­tau­rant à of­frir des plats au­then­tiques, sans es­sayer de les adap­ter aux goûts lo­caux, est à la fois louable et ris­quée. Si cer­tains clients sont vi­si­ble­ment sa­tis­faits, d’autres sont scep­tiques. « Évi­tez la tsam­pa in­si­pide à tout prix », dit un com­men­taire en ligne, fai­sant ré­fé­rence au plat pré­fé­ré des Ti­bé­tains fait de fa­rine d’orge tor­ré­fiée.

Ca­ché au fond des al­lées étroites de Bei­jing, non loin de l’at­trac­tion tou­ris­tique de Hou­hai, le res­tau­rant Qo­mo­lang­ma est un autre lieu po­pu­laire pour les ama­teurs de cui­sine ti­bé­taine à Bei­jing. Le res­tau­rant, dont le nom si­gni­fie Eve­rest en ti­bé­tain, s’adresse sur­tout aux tou­ristes et aux fa­milles, qui sont moins ten­tés par des aven­tures cu­li­naires ris­quées.

Liu Hai, di­rec­trice du per­son­nel, ex­plique que le res­tau­rant a dû adap­ter ses plats pour sa­tis­faire les clients lo­caux, tout en

Pho­to prise dans le res­tau­rant ti­bé­tain Ma­kye Ame

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.