Pour­quoi on aime les Song ?

China Today (French) - - INFOS -

Pour­quoi les gens d’au­jourd’hui aiment-ils par­ti­cu­liè­re­ment la dy­nas­tie des Song (960-1279) ? In­té­res­sons-nous à plu­sieurs élé­ments de la culture des Song : les textes sur la vie pros­père de Dong­jing, les poèmes, les pein­tures de pay­sages, le thé, l’aca­dé­mie. En es­sayant de trou­ver notre ré­ponse, à l’étude de ces élé­ments, on se rend fi­na­le­ment très vite compte qu’il s’agit d’une grande ci­vi­li­sa­tion.

On doit aux Song une théo­rie es­thé­tique de la vie. D’un cô­té, la vie contem­po­raine de­vient plus ar­tis­tique et es­thé­tique et de l’autre cô­té, l’art est de plus en plus pré­sent dans la vie. La dé­li­mi­ta­tion entre l’art et la vie est de plus en plus floue. En fait, dans la pen­sée tra­di­tion­nelle chi­noise, l’art et la vie, ain­si que l’in­no­va­tion et l’ap­pré­cia­tion, se lient en­semble. L’es­thé­tique clas­sique chi­noise est en fait une es­thé­tique de la vie. L’es­thé­tique ja­po­naise, qui in­carne l’art dé­li­cat, trouve son ins­pi­ra­tion dans les an­ciens ob­jets des Song.

Quand on re­monte à la source de la culture tra­di­tion­nelle, de l’es­thé­tique éle­vée, de l’art et de la vie, on re­vient tou­jours aux Song. Des hommes de lettres des Song ont éga­le­ment gé­né­ra­li­sé le confu­cia­nisme, ain­si leur culture propre et leurs goûts ont tou­jours été es­ti­més de tous.

San­lian Life Week­ly No 2, 9 jan­vier 2017

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.