Les créances dou­teuses

China Today (French) - - INFOS -

Bien que les prêts d’une en­tre­prise pri­vée soient en ap­pa­rence ga­ran­tis par une sé­rie d’as­su­rances, telles que la re­com­man­da­tion de la Bourse lo­cale des ac­tifs fi­nan­ciers, la co­ta­tion sur la plate-forme fi­nan­cière en ligne, le sou­tien de la com­pa­gnie d’assurance, une lettre de ga­ran­tie de la banque com­mer­ciale, et l’en­ga­ge­ment de tous les biens per­son­nels du pro­mo­teur obli­ga­taire, quand l’en­tre­prise ne peut pas te­nir son en­ga­ge­ment, on s’aper­çoit que ce n’est qu’un jeu su­per­fi­ciel de la fi­nance de l’ombre ( sha­dow ban­king), ex­po­sant la fai­blesse de la chaîne de ga­ran­ties à la lu­mière du jour.

Selon le pro­jet spécial de gou­ver­nance de la cy­ber­fi­nance dé­mar­ré en 2016, la banque cen­trale de Chine exer­ce­ra des pour­suites, no­tam­ment contre la ges­tion d’ac­tifs in­ter­pro­fes­sion­nels.

D’un cô­té, le sys­tème ban­caire d’au­jourd’hui ne peut pas ac­cep­ter les ac­tifs qui sortent du ta­bleau, de l’autre cô­té, on fait face à une grande de­mande quant à la ges­tion de la for­tune de Chi­nois or­di­naires. Ain­si s’in­té­resse-t-on à dé­fi­nir comment éva­luer pré­ci­sé­ment les risques des clients, comment fon­der des normes stan­dards en­vers les in­ves­tis­seurs qua­li­fiés, comment vendre des pro­duits ap­pro­priés aux in­ves­tis­seurs, comment dis­tri­buer ef­fi­ca­ce­ment les risques fi­nan­ciers et les in­té­rêts, au lieu de dé­pendre uni­que­ment du mé­ca­nisme de ga­ran­tie des ins­ti­tu­tions fi­nan­cières.

Caixin Week­ly N° 1, 2 jan­vier 2017

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.