Voyage L’hiver dans la Ré­si­dence im­pé­riale d’été à Chengde

La vi­site d’un site es­ti­val en hiver, et pour­quoi pas ? Dé­cou­vrons les nom­breux charmes de Chengde.

China Today (French) - - SOMMAIRE - HU YUE, membre de la ré­dac­tion

La vi­site d’un site es­ti­val en hiver, et pour­quoi pas ? Dé­cou­vrons les nom­breux charmes de Chengde.

Quand on évoque Chengde, on pense tout de suite à la Ré­si­dence im­pé­riale d’été de la dy­nas­tie des Qing (1644-1911). Cette an­cienne ré­si­dence im­pé­riale est déjà un site po­pu­laire en été pour les Chi­nois. Ce­pen­dant, à la fin de l’an­née 2016, elle a aus­si at­ti­ré les re­gards grâce à ses ac­ti­vi­tés dans le cadre de la « Sai­son de la glace et de la neige ».

Le 24 dé­cembre, sur la glace de la Ré­si­dence im­pé­riale à Chengde, plu­sieurs mil­liers de visiteurs ont pu as­sis­ter à un spec­tacle de bingxi au style im­pé­rial de la dy­nas­tie des Qing. Le bingxi est en fait un sport de pa­ti­nage de l’époque des Qing, qui com­prend la danse bingxi et la course sur glace. La danse bingxi est si­mi­laire au pa­ti­nage ar­tis­tique d’au­jourd’hui, et la course sur glace est l’équi­valent du pa­ti­nage de vi­tesse, cette der­nière ren­trant dans le cadre d’un pro­jet mi­li­taire de l’ar­mée mand­choue à l’époque. Zhang Xun, un tou­riste, a dit : « Chengde est un haut lieu de l’hé­ri­tage de la culture des Qing. C’est vrai­ment une ex­pé­rience in­ou­bliable d’avoir pu ap­pré­cier ce spec­tacle au coeur de la Ré­si­dence im­pé­riale d’été. C’est un peu comme si l’on était re­tour­né au temps de la dy­nas­tie des Qing. » Ce spec­tacle est en fait une par­tie de la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture de la « Sai­son 2016 de la glace et de la neige » à Chengde. Or­ga­ni­sée conjoin­te­ment par le Centre ad­mi­nis­tra­tif de sports d’hiver de l’Ad­mi­nis­tra­tion gé­né­rale de la culture phy­sique et du sport de Chine, l’Ad­mi­nis­tra­tion du sport de He­bei et le gou­ver­ne­ment mu­ni­ci­pal de Chengde, la « Sai­son de la glace et de la neige » dure au to­tal 130 jours et in­clut une ving­taine

de spec­tacles et d’ac­ti­vi­tés et 13 tour­nois de pa­ti­nage et de ski. Lorsque Bei­jing et Zhang­jia­kou ont ob­te­nu l’op­por­tu­ni­té d’organiser les JO d’hiver 2022, en tant que voi­sin de Zhang­jia­kou, Chengde a com­men­cé à ex­plo­rer le po­ten­tiel de son avan­tage concer­nant la glace et la neige. La « Sai­son 2016 de la glace et de la neige » vise en réa­li­té à sup­por­ter Zhang­jia­kou et mettre en oeuvre l’ob­jec­tif d’at­teindre les « 300 mil­lions de per­sonnes par­ti­ci­pant aux sports de neige et de glace dans tout le pays ». Jiang Shi­cai, di­rec­teur ad­joint du Centre ad­mi­nis­tra­tif de sports d’hiver de l’Ad­mi­nis­tra­tion gé­né­rale de la culture phy­sique et du sport de Chine, a dé­cla­ré : « Chengde uti­lise rai­son­na­ble­ment ses res­sources tou­ris­tiques d’hiver, pour en­cou­ra­ger ses ha­bi­tants et visiteurs à s’in­ves­tir dans les sports. La ville a joué un rôle po­si­tif vi­sant à po­pu­la­ri­ser les sports d’hiver. »

Les sports sur glace et neige en­traînent aus­si le dé­ve­lop­pe­ment du tou­risme à Chengde. En ef­fet, le tou­risme est depuis long­temps éta­bli dans la ville, or cette der­nière, dé­ten­trice de res­sources his­to­riques et na­tu­relles, se li­mi­tait à son image de ville an­cienne. Liu Ye, am­bas­sa­drice du tou­risme à Chengde, a dit : « Comme le nom de la Ré­si­dence concerne l’été, beau­coup de touristes la vi­sitent en été, alors que dans les autres sai­sons, le nombre de visiteurs est beau­coup moins éle­vé. » Ce­pen­dant, les JO d’hiver 2022 four­nissent une nou­velle op­por­tu­ni­té de dé­ve­lop­pe­ment tou­ris­tique à Chengde. Ces der­nières an­nées, Chengde ne cesse d’ex­plo­rer des pro­jets tou­ris­tiques en hiver, afin d’al­lon­ger la pé­riode d’af­fluence des touristes. En hiver, la tem­pé­ra­ture moyenne de Chengde des­cend à -5 et la pé­riode gla­ciaire at­teint 90 jours. La tem­pé­ra­ture et la qua­li­té de la glace forment les avan­tages de Chengde pour les ac­ti­vi­tés liées à la glace et à la neige. Ba­sé sur ces avan­tages, des pro­jets tou­ris­tiques, comme l’ex­pé­rience des sports d’hiver, les sta­tions ther­males et le tou­risme en plein air dans la neige, ont en­ri­chi l’image tou­ris­tique de Chengde. Zhou Yi, ré­dac­teur en chef ad­joint de Chengde Ri­bao (quo­ti­dien du Chengde), a consta­té : « Main­te­nant, beau­coup de mes amis vi­sitent la Ré­si­dence im­pé­riale d’été de Chengde en hiver. Ce chan­ge­ment de vi­sion est vrai­ment un bon si­gnal pour cette ville. »

Dans le même temps, la na­ture re­pré­sente un grand avan­tage pour Chengde. Bien qu’il y ait seule­ment 200 km entre Bei­jing et Chengde, ce der­nier n’est que très rarement af­fec­té par le brouillard de pol­lu­tion. Le dis­trict de Long­hua ap­par­te­nant à la ville de Chengde pos­sède une sur­face de vé­gé­ta­tion cou­vrant 70 % de sa sur­face to­tale, c’est le dis­trict le plus vert du nord de la Chine. Liu Ye ex­plique : « À Chengde, les ha­bi­tants ne dis­cutent pas du smog, parce que dans une an­née il y a seule­ment quelques jours avec un peu de brouillard de pol­lu­tion. » À l’ap­proche des JO 2022, la ligne de train à grande vi­tesse Bei­jing-She­nyang s’achè­ve­ra en 2019, et il y au­ra cinq ar­rêts sur le ter­ri­toire de Chengde. Il fau­dra alors seule­ment 41 minutes pour re­joindre Cheng­du depuis Bei­jing. On peut pré­voir que le tou­risme éco­lo­gique ap­por­te­ra un grand es­pace de dé­ve­lop­pe­ment pour Chengde.

Les ha­bi­tants de Chengde ont aus­si trou­vé de nou­velles op­por­tu­ni­tés com­mer­ciales. Il y a quelques an­nées, les centres de loi­sirs et les res­tau­rants au­tour du site de la Ré­si­dence ter­mi­naient leur haute sai­son à la fin de la « se­maine d’or » de la Fête na­tio­nale qui in­ter­vient en oc­tobre de chaque an­née. La Ré­si­dence im­pé­riale, bien qu’elle soit pros­père, doit en­vi­sa­ger une si­tua­tion em­bar­ras­sante en hiver, un sen­ti­ment par­ta­gé par les res­tau­rants alen­tour. Qiao­jia Man­zu Ba­da­wan est un res­tau­rant au style mand­chou si­tué près de la porte Liz­heng­men de la Ré­si­dence im­pé­riale de Chengde. Il a maintes fois ex­pé­ri­men­té l’em­bar­ras de la sai­son creuse. Mais ces der­nières an­nées, grâce au dé­ve­lop­pe­ment tou­ris­tique de Chengde, ce res­tau­rant mand­chou est de plus en plus po­pu­laire à toutes les sai­sons et a donc ou­vert une suc­cur­sale de l’autre cô­té de la ville. À l’oc­ca­sion de l’ou­ver­ture de la « Sai­son 2016 de la glace et de la neige » de Chengde, ce res­tau­rant a été aus­si po­pu­laire qu’en haute sai­son.

Le Temple Pu­tuo­zong­sheng re­cou­vert de neige à Chengde

Un joueur est en train de pra­ti­quer le hockey sur glace avec son en­fant.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.