Ju­me­lage Chine-France Le ju­me­lage Ji­nan-Rennes fait des étin­celles !

China Today (French) - - SOMMAIRE - MA YAN, membre de la ré­dac­tion

Quand Ji­nan et Rennes unissent leurs forces et échangent leurs élèves.

Quand Ji­nan et Rennes unissent leurs forces et échangent leurs éco­liers.

Depuis les dé­buts du ju­me­lage de Ji­nan et de Rennes en 2002, les ci­toyens des deux villes ont largement bé­né­fi­cié des avan­tages ré­ci­proques qu’offre leur partenariat. De plus en plus de Ji­na­nais et de Ren­nais sai­sissent l’op­por­tu­ni­té de dé­cou­vrir un monde nou­veau. Sé­bas­tien est l’un des bé­né­fi­ciaires de l’ami­tié qui lie sa ville na­tale à la ville chi­noise.

Sé­bas­tien Rous­sillat, Fran­çais né à Rennes, est ve­nu s’ins­tal­ler en Chine voi­ci déjà 10 ans. Il est ar­ri­vé à Ji­nan en 2006, dans le cadre d’un pro­gramme d’échange édu­ca­tif entre l’École des langues étran­gères de Ji­nan et le ly­cée Émile Zo­la de Rennes où il étu­diait. Al­ler en Chine, dé­cou­vrir pour la pre­mière fois l’Orient mys­té­rieux, l’oc­ca­sion était trop belle. Une dé­cou­verte qui l’a trans­for­mé et qui a fait de lui un amou­reux de la ville de Ji­nan et de ses ha­bi­tants. Pour lui qui se rappelle les Ji­na­nais cha­leu­reux et sin­cères, sa pé­riode d’études dans cette ville est pleine de bons sou­ve­nirs !

Le partenariat Ji­nan-Rennes se pour­suit

Ji­nan est le chef-lieu de la pro­vince du Shan­dong, qui borde la mer Bo­hai dans l’Est de la Chine. Sa po­pu­la­tion dé­passe sept mil­lions d’ha­bi­tants et le ter­ri­toire mu­ni­ci­pal s’étend sur près de 8 200 km², plus que le dé­par­te­ment de l’Ille-etVi­laine. Avec une éco­no­mie dy­na­mique, la ville est le centre politique, cultu­rel et édu­ca­tif de la pro­vince. En Chine on la connaît comme « ville aux sources » en rai­son des nom­breuses sources d’eau qui jaillissent dans les en­vi­rons, et elle s’est taillé une cer­taine no­to­rié­té tou­ris­tique grâce à trois sites largement re­con­nus : le parc des Sources Bao­tu, la col­line des Mille Boud­dhas et le lac Da­ming. Au-de­là de son offre tou­ris­tique, elle bé­né­fi­cie aus­si d’une position géo­gra­phique clé à mi-che­min entre les deux prin­ci­pales mé­ga­poles chinoises, Bei­jing et Shan­ghai, ce qui a va­lu à cette mu­ni­ci­pa­li­té son sta­tut de sous-pro­vince. Cette ville et cette pé­riode de dé­cou­vertes ont pro­fon­dé­ment mar­qué Sé­bas­tien, l’en­cou­ra­geant à y pour­suivre ses études.

Une fois ache­vé le pro­gramme d’échange entre le ly­cée Émile Zo­la de Rennes et l’École des langues étran­gères de Ji­nan, il est re­ve­nu à Ji­nan en 2007 pour y in­té­grer l’École nor­male su­pé­rieure du Shan­dong où il s’est at­te­lé à l’étude du chi­nois à par­tir de la li­cence jus­qu’à la fin du mas­ter. Il a été ac­cueilli dans une fa­mille de Ji­nan qui lui laisse le sou­ve­nir d’une grande hos­pi­ta­li­té. Aus­si bien les pa­rents que le grand frère lui ont pro­di­gué aide et sou­tien, le trai­tant comme un membre de la fa­mille à part en­tière. Grâce à leurs soins at­ten­tifs, Sé­bas­tien s’est tout de suite sen­ti chez lui à Ji­nan. En six an­nées d’études, il a ac­quis une maîtrise rare de la langue et de la culture chinoises. Il est dé­sor­mais un vé­ri­table connais­seur de la Chine pro­fonde et parle un chi­nois ab­so­lu­ment fluide. En té­moigne sa pre­mière place dé­cro­chée lors du 4e Concours « Pont vers le chi­nois » pour les étu­diants étran­gers en 2011. Lors de la re­mise du prix, il a dé­cla­ré d’une voix vi­brante : « Je re­mer­cie de tout coeur ma fa­mille ji­na­naise, mes pa­rents et mon grand frère chi­nois ! Je re­mer­cie aus­si mes

pro­fes­seurs de l’École nor­male su­pé­rieure du Shan­dong ! Sans eux, je n’au­rais pas connu ce suc­cès. »

En ef­fet, Sé­bas­tien est un exemple par­mi des mil­liers de jeunes qui ont bé­né­fi­cié et conti­nuent de bé­né­fi­cier de ce ju­me­lage entre Ji­nan et Rennes. Depuis le ju­me­lage en 2002, qui ve­nait concré­ti­ser, 17 ans plus tard, la co­opé­ra­tion si­gnée entre le Shan­dong et la Bre­tagne en 1985, les deux mu­ni­ci­pa­li­tés ont sou­te­nu un grand nombre de pro­jets de jeunes dé­si­reux de faire vivre le partenariat Ji­nan-Rennes. Des jeunes qui contri­bue­ront au dé­ve­lop­pe­ment des re­la­tions bi­la­té­rales, comme l’en­vi­sa­geait dès le dé­but Ed­mond Her­vé, le maire de Rennes à l’époque.

Jus­qu’à au­jourd’hui, les échanges sco­laires et uni­ver­si­taires se pour­suivent tou­jours aus­si ac­ti­ve­ment. De nom­breux éta­blis­se­ments de Ji­nan ont si­gné des ac­cords de ju­me­lage avec leurs ho­mo­logues de Rennes, suivant l’exemple de l’École des langues étran­gères de Ji­nan et du ly­cée Émile Zo­la, qui sont les pion­niers : le ly­cée n°1 de Ji­nan avec le ly­cée Saint Mar­tin, l’uni­ver­si­té du Shan­dong avec l’uni­ver­si­té de Rennes I, l’uni­ver­si­té de Ji­nan avec celle de Rennes II… Les vi­sites de jeunes s’ef­fec­tuent dans les deux sens à un rythme sou­te­nu. En mai 2016, des ly­céens et des en­sei­gnants du ly­cée Zo­la sont ve­nus à Ji­nan vi­si­ter l’École des langues étran­gères de Ji­nan. Des spec­tacles ma­gni­fiques ont été or­ga­ni­sés par les élèves des deux éta­blis­se­ments, en chi­nois et en fran­çais, lors d’une soi­rée de ré­ci­tal de poé­sie avec ac­com­pa­gne­ment musical qui s’est te­nue dans le pa­villon de la Neige Blanche du parc des Sources de Ji­nan.

Depuis 2011, Ji­nan organise chaque an­née des ren­contres spor­tives. Des élèves du col­lège n° 27 de Ji­nan avec leurs cor­res­pon­dants du col­lège Saint Ga­briel de Rennes, des élèves du col­lège n° 13 de Ji­nan avec ceux du col­lège des Hautes Ourmes et du ly­cée Émile Zo­la, par­ti­cipent au Tour­noi in­ter­na­tio­nal de bas­ket ben­ja­mins à Pa­cé et au Tour­noi in­ter­na­tio­nal de bas­ket mi­nime fé­mi­nin à Chan­te­pie. Des échanges spor­tifs aus­si po­pu­laires par­mi les jeunes Chi­nois que les jeunes Fran­çais. « C’est une ex­pé­rience unique, va­lo­ri­sante sur le plan per­son­nel », com­men­tait à son re­tour un jeune du col­lège n° 27 de Ji­nan.

La culture qui res­serre les re­la­tions

Le Shan­dong est une pro­vince à la longue his­toire et d’une grande ri­chesse cultu­relle puis­qu’elle est entre autres le ber­ceau du confu­cia­nisme. Au­tre­fois on l’ap­pe­lait le « Royaume des Lu », c’est-à-dire ce­lui où vé­curent Con­fu­cius et Men­cius. D’au­cuns af­firment que la culture du Shan­dong est la source de la culture chi­noise, ou même que le Shan­dong se­rait un mo­dèle ré­duit de la Chine en­tière. Ji­nan, son chef-lieu, est fier de son his­toire de 4 600 ans qui re­monte au néo­li­thique, et il oc­cupe une position toute par­ti­cu­lière dans le do­maine cultu­rel. Outre le confu­cia­nisme, on trouve en­core des ves­tiges de l’an­cienne culture de Long­shan. Une culture an­cienne et va­riée, ain­si qu’en té­moigne la longue liste des en­fants du pays de­ve­nus fi­gures na­tio­nales, comme les poètes Li Qingz­hao (1084-1155) et Xin Qi­ji (1140-1207), qui vé­curent pen­dant la dy­nas­tie des Song (960-1279). On ra­conte que Du Fu (712-770), grand poète de la dy­nas­tie des Tang (618-907), vi­si­ta un jour Ji­nan où il pro­non­ça un com­pli­ment dont la ville conti­nue de s’en­or­gueillir jus­qu’à ce jour : « Ji­nan ne manque pas de per­son­nages re­nom­més ! »

Pour illus­trer cette ri­chesse cultu­relle et ani­mer ses re­la­tions avec Rennes, la mu­ni­ci­pa­li­té de Ji­nan dé­ploie des ef­forts constants. Des échanges cultu­rels sans cesse re­nou­ve­lés sont dis­cu­tés avec l’ad­mi­nis­tra­tion de Rennes et le Co­mi­té de ju­me­lage Rennes-Ji­nan. Des ini­tia­tives cha­leu­reu­se­ment ac­cueillies en France comme en Chine.

Les An­nées croi­sées Chine-France en sont un bon exemple. Pro­po­sées par les présidents chi­nois et fran­çais de l’époque, Jiang Ze­min et Jacques Chi­rac, Ji­nan et Rennes ont sau­té sur l’oc­ca­sion pour organiser dans ce cadre une sé­rie de ma­nifes- ta­tions cultu­relles. En 2004, à l’in­vi­ta­tion d’Ed­mond Her­vé, les au­to­ri­tés mu­ni­ci­pales de Ji­nan ont conduit une équipe d’ar­tistes po­pu­laires dans la ville ju­melle pour par­ti­ci­per à la Foire in­ter­na­tio­nale de Rennes. Les ar­tistes chi­nois ont ain­si pu pré­sen­ter les arts tra­di­tion­nels de leur pays dans un ma­gni­fique pa­villon Chine : dé­cou­page de pa­pier, cal­li­gra­phie, art du thé, acro­ba­tie. Des re­pré­sen­ta­tions qui ont at­ti­ré un grand nombre de visiteurs ve­nus des quatre coins du monde, contri­buant à faire de la foire un suc­cès mé­mo­rable. « Les ob­jets d’art ar­ti­sa­nal étaient très de­man­dés par les étran­gers, et les plus pas­sion­nés sont al­lés jus­qu’à ache­ter aux ar­tistes les vê­te­ments tra­di­tion­nels qu’ils por­taient ! » ra­conte Wang Shuai, di­rec­teur ad­joint du Ser­vice Eu­rope, Amé­rique et Océa­nie du Bu­reau des Af­faires étran­gères du gou­ver­ne­ment po­pu­laire mu­ni­ci­pal de Ji­nan, très ému au sou­ve­nir de cet évé­ne­ment.

En re­tour, l’an­née sui­vante, une dé­lé­ga­tion bre­tonne s’est ren­due à Ji­nan pour y organiser, avec le concours des au­to­ri­tés mu­ni­ci­pales, le lan­ce­ment d’une course de ca­ta­ma­ran le long des côtes de la pé­nin­sule du Shan­dong, sur le lac Da­ming. Une course qui s’est très bien pas­sée, pour la plus grande joie des par­ti­ci­pants comme des spec­ta­teurs.

Afin de té­moi­gner de son ami­tié avec Rennes, dans le cadre de l’Ex­po­si­tion in­ter­na­tio­nale des fleurs et jar­dins de 2009, Ji­nan a ins­tal­lé dans un de ses parcs un « jar­din de Rennes » qui marque la pré­sence de la ville bre­tonne en Chine. Un tra­vail col­la­bo­ra­tif qui a mo­bi­li­sé les di­rec­tions des jar­dins de Rennes et de Ji­nan. « Cette col­la­bo­ra­tion a abo­li la dis­tance qui sé­pare les deux villes et ap­por­té un sym­bole fort sur le plan de la co­opé­ra­tion entre mu­ni­ci­pa­li­tés », ajoute Wang Shuai.

Le Shan­dong res­semble à la Bre­tagne, puisque les deux sont des ré­gions agri­coles, des pé­nin­sules ou­vertes sur la mer, riches d’un fort par­ti­cu­la­risme cultu­rel dans leurs pays res­pec­tifs. La na­ture leur a fa­çon­né des men­ta­li­tés si­mi­laires : simples, sin­cères, sym­pa­thiques, les ha­bi­tants du Shan­dong et les Bre­tons sont faits pour s’en­tendre, ain­si qu’en té­moigne l’ami­tié qui lie Ji­nan et Rennes. M. Wang l’a for­mu­lé ain­si : « Ji­nan et Rennes sont de très bons amis. Comme les Ji­na­nais, les Ren­nais sont pé­tris de sen­ti­ments gé-

né­reux. Nous sommes vrai­ment heu­reux de co­opé­rer avec notre ville ju­melle. » Autre signe de la force de ce ju­me­lage, Ji­nan a rem­por­té en 2010 le prix d’ex­cel­lence de l’As­so­cia­tion du peuple chi­nois pour l’ami­tié avec l’étran­ger et de l’As­so­cia­tion in­ter­na­tio­nale des villes ju­me­lées de Chine. Ce prix ré­com­pense la meilleure co­opé­ra­tion et les échanges les plus pro­duc­tifs entre villes chinoises et villes ju­melles étran­gères. Bien en­ten­du, on ne peut pas ou­blier les rôles dé­ci­sifs qu’ont joués l’Al­liance fran­çaise de Ji­nan et l’ins­ti­tut Con­fu­cius de Bre­tagne pour as­su­rer le suc­cès de ce ju­me­lage.

Des pers­pec­tives sans cesse re­nou­ve­lées

Selon Wang Wen­tao, se­cré­taire du Co­mi­té du Par­ti pour la mu­ni­ci­pa­li­té de Ji­nan, une ville doit vivre son propre rêve, suivre ses pen­chants propres et avoir confiance en elle-même, car le rêve pro­duit l’es­poir, le pen­chant donne un élan et la confiance nour­rit le cou­rage. Leur rêve est d’édi­fier une ville agréable à vivre. De ce fait, il a pro­po­sé l’ini­tia­tive d’éta­blir quatre centres ré­gio­naux pour construire une ville mo­derne et ame­ner « la ville aux sources » sur la scène in­ter­na­tio­nale par l’éta­blis­se­ment de centres éco­no­mique, fi­nan­cier, logistique, et d’in­no­va­tion scien­ti­fique et tech­nique.

En sep­tembre 2015, Wang Wen­tao a vi­si­té Rennes à la tête d’une dé­lé­ga­tion, il s’agit de son pre­mier voyage dans un pays étran­ger après être en­tré en fonc­tion. Au cours de cette vi­site, il a si­gné avec son ho­mo­logue fran­çaise Nathalie Ap­pé­ré la Dé­cla­ra­tion de Rennes qui dé­fi­nit un plan de co­opé­ra­tion éco­no­mique, tech­no­lo­gique et d’ur­ba­nisme pour les trois ans à ve­nir.

Au vu des ca­rac­té­ris­tiques de l’éco­no­mie ré­gio­nale, aus­si bien celle de la Bre­tagne que celle du Shan­dong, la co­opé­ra­tion éco­no­mique se concentre sur l’in­dus­trie agroa­li­men­taire. Les deux villes s’ef­forcent de sti­mu­ler les échanges par leur par­ti­ci­pa­tion au Sa­lon des pro­duc­tions ani­males-Car­re­four eu­ro­péen (SPACE), une des prin­ci­pales foires in­ter­na­tio­nales, la se­conde sur le plan eu­ro­péen, qui s’ouvre chaque an­née en sep­tembre à Rennes, mais aus­si via le dé­ve­lop­pe­ment d’échanges no­tam­ment sur la pré­ven­tion sa­ni­taire dans les éle­vages, le re­trai­te­ment des dé­chets bio­lo­giques, la pro­duc­tion et la sû­re­té ali­men­taire. L’an­née der­nière, des en­tre­prises de Ji­nan ont loué un stand au SPACE grâce au­quel des contacts ont été pris avec des en­tre­prises étran­gères pour de nou­velles co­opé­ra­tions. Par­mi les par­ti­ci­pants chi­nois au sa­lon, l’en­tre­prise GSY Bio­tech­no­lo­gy an­nonce des tran­sac­tions d’une va­leur de 200 000 dol­lars. De son cô­té, Ji­nan a lan­cé un site dé­dié aux villes ju­melles (www.ji­nan­sis­ter­ci­ties. com) pour pré­sen­ter à ses ha­bi­tants les pro­duits et les res­sources de ses par­te­nai- res, dont le lait de la marque Lac­tel en­voyé di­rec­te­ment de Rennes et comp­tant par­mi les pre­mières sé­ries d’ar­ticles im­por­tées.

S’ap­puyant sur une tech­no­pole ré­pu­tée en Chine pour ses moyens et sa ca­pa­ci­té d’in­no­va­tion, Ji­nan af­fiche sa prio­ri­té au dé­ve­lop­pe­ment des hautes tech­no­lo­gies comme mo­teur in­dis­pen­sable de son éco­no­mie. Par consé­quent, la ville en­tend co­opé­rer avec Rennes, no­tam­ment dans le do­maine des mé­dias nu­mé­riques où la ca­pi­tale bre­tonne se tient à l’avant-garde mon­diale. Cette an­née, Ji­nan en­ver­ra une dé­lé­ga­tion à la Se­maine du nu­mé­rique or­ga­ni­sée à Rennes pour fa­ci­li­ter les échanges sur les tech­no­lo­gies et les par­te­na­riats. « Au­jourd’hui, cer­tains in­cu­ba­teurs chi­nois sont meilleurs que les in­cu­ba­teurs fran­çais dans cer­tains do­maines. Nous sommes com­plé­men­taires, et ces échanges fa­vo­risent le dé­ve­lop­pe­ment des tech­no­lo­gies de pointe », ex­plique Wang Shuai.

« Ré­no­ver la ville de Ji­nan et ra­jeu­nir son vi­sage », telle est l’une des prio­ri­tés an­non­cées par le se­cré­taire Wang Wen­tao. Depuis sa prise de fonc­tion, dé­but 2015, il prend au sé­rieux les dé­fis ur­ba­nis­tiques aux­quels fait face Ji­nan. Afin de me­ner à bien cette tâche, il a pro­po­sé l’éta­blis­se­ment d’une Ad­mi­nis­tra­tion de la ré­no­va­tion de la ville de Ji­nan qui a été ef­fec­tive dès le mois de juin 2016. Ji­nan est la troi­sième ville chi­noise à fon­der une telle ad­mi­nis­tra­tion, suivant l’exemple de Guangz­hou et de Shenz­hen. Par ailleurs, il veut ren­for­cer sa co­opé­ra­tion avec Rennes dans ce do­maine afin de s’ins­pi­rer des meilleures pra­tiques pour la pro­tec­tion du pa­tri­moine et la ré­no­va­tion des bâ­ti­ments his­to­riques, pour en­suite of­frir une meilleure pro­tec­tion des quar­tiers his­to­riques de Ji­nan et ré­no­ver la ville au mieux. Cette an­née, il est pré­vu d’en­voyer une mis­sion d’étude à Rennes, sa ville ju­melle ayant rem­por­té un prix d’or dans l’ur­ba­nisme, pour ef­fec­tuer des en­quêtes et des re­cherches. La mu­ni­ci­pa­li­té ren­naise ap­plau­dit éga­le­ment cette co­opé­ra­tion ur­baine.

La co­opé­ra­tion Ji­nan-Rennes est l’une des plus dy­na­miques des co­opé­ra­tions exis­tantes entre la Chine et la France. Grâce à la sin­cé­ri­té de leurs re­la­tions, les deux villes en­tre­tiennent leur ami­tié. Plus la co­opé­ra­tion bi­la­té­rale se ren­force, et plus ce ju­me­lage re­garde l’ave­nir avec confiance.

Une étu­diante étran­gère ap­prend l’opé­ra de Pé­kin avec une ac­trice chi­noise.

Le 17 juillet 2002, les re­pré­sen­tants de Ji­nan et de Rennes ont éta­bli un ju­me­lage entre les deux villes.

Le 21 mai 2016, les élèves de l’École des langues étran­gères de Ji­nan et du ly­cée Émile Zo­la de Rennes ont ré­ci­té en­semble des poé­sies chi­noise et fran­çaise à Ji­nan.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.