Dé­ve­lop­pe­ment par l’in­no­va­tion : nou­veau mo­teur pour une éco­no­mie re­vi­ta­li­sée

China Today (French) - - SOMMAIRE - XIONG HONGRU*

Le pré­sident chi­nois Xi Jin­ping l’a af­fir­mé : l’in­gré­dient de base pour ga­ran­tir la com­pé­ti­ti­vi­té de la na­tion est l’in­no­va­tion. De­puis le XVIIIe Congrès na­tio­nal du Par­ti com­mu­niste chi­nois te­nu en 2012, la Chine a dé­ployé plu­sieurs po­li­tiques ma­jeures pour mettre en oeuvre sa « stra­té­gie du dé­ve­lop­pe­ment ti­ré par l’in­no­va­tion ». Cette ini­tia­tive en­cou­ra­ge­ra l’in­no­va­tion au sein du peuple chi­nois qui se­ra le nou­veau com­bus­tible de la crois­sance éco­no­mique chi­noise et per­met­tra au pays d’opé­rer une mon­tée en gamme et trans­for­ma­tion éco­no­mique à l’ère de la « nou­velle nor­ma­li­té ».

Grande orien­ta­tion stra­té­gique pour la mo­der­ni­sa­tion glo­bale du pays

Ni solution im­pro­vi­sée ni solution à court terme, le dé­ve­lop­pe­ment par l’in­no­va­tion consti­tue une grande orien­ta­tion stra­té­gique pour la mo­der­ni­sa­tion glo­bale de la Chine. « Sti­mu­ler l’in­no­va­tion re­vient à dy­na­mi­ser le dé­ve­lop­pe­ment ; de même, éla­bo­rer des plans d’in­no­va­tion re­vient à ef­fec­tuer des plans pour l’ave­nir. Si nous sommes peu en­clins ou lents à in­no­ver, nous pren­drons du re­tard sur les autres », a sou­li­gné à plu­sieurs re­prises le pré­sident Xi. Cette stra­té­gie joue un rôle di­rec­teur dé­ci­sif et ir­rem­pla­çable pour l’éco­no­mie chi­noise à l’heure de la « nou­velle nor­ma­li­té ».

L’in­no­va­tion fa­vo­rise la trans­for­ma­tion du mode de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et so­cial. Elle per­met de s’écar­ter d’un mo­dèle de crois­sance trop dé­pen­dant des élé­ments de pro­duc­tion et de des­ser­rer les freins à la crois­sance éco­no­mique im­po­sés par les res­sources, l’en­vi­ron­ne­ment et la de­mande sur les mar­chés. En ce­la, l’in­no­va­tion est le meilleur moyen d’at­teindre un dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique sain et du­rable.

L’in­no­va­tion fa­vo­rise la trans­for­ma­tion du mode de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et so­cial. Elle per­met de s’écar­ter d’un mo­dèle de crois­sance trop dé­pen­dant des élé­ments de pro­duc­tion. La Chine de­vrait non seule­ment ou­vrir plus grand les portes de son mar­ché pour mul­ti­plier les op­por­tu­ni­tés d’in­ves­tis­se­ment à grand ren­fort de ré­formes éco­no­miques glo­bales et pro­fondes, mais aus­si pro­mou­voir l’en­tre­pre­neu­riat et l’in­no­va­tion au sein du peuple.

À en ju­ger par l’ex­pé­rience des pays dé­ve­lop­pées les plus in­no­vants, l’in­no­va­tion non seule­ment fait émer­ger de nou­velles idées et tech­no­lo­gies, mais pro­duit éga­le­ment un ef­fet sti­mu­lant sur l’ex­por­ta­tion, l’em­ploi et les op­por­tu­ni­tés com­mer­ciales. La Chine est dé­sor­mais en­trée dans une phase où elle s’ap­puie en­tiè­re­ment sur l’in­no­va­tion pour par­ve­nir à un dé­ve­lop­pe­ment sou­te­nable. Pour un grand nombre d’en­jeux aux­quels le pays est confron­té, al­lant des sur­ca­pa­ci­tés de pro­duc­tion au piège des re­ve­nus in­ter­mé­diaires en pas­sant par le mo­no­pole tech­no­lo­gique in­ter­na­tio­nal, l’in­no­va­tion est né­ces­saire pour trans­for­mer le mo­dèle de dé­ve­lop­pe­ment de la na­tion, pro­mou­voir la re­struc­tu­ra­tion in­dus­trielle ain­si qu’amé­lio­rer la qua­li­té et l’ef­fi­ca­ci­té du dé­ve­lop­pe­ment.

L’in­no­va­tion est la ré­ponse face à la nou­velle ré­vo­lu­tion tech­no­lo­gique et in­dus­trielle que nous vivons. Elle consti­tue la clé pour re­des­si­ner la struc­ture éco­no­mique mon­diale et le pay­sage concur­ren­tiel. La nou­velle ré­vo­lu­tion tech­no­lo­gique en marche, mar­quée par l’in­té­gra­tion entre les in­dus­tries ma­nu­fac­tu­rières et les nou­velles tech­no­lo­gies (comme l’In­ter­net mo­bile, l’in­for­ma­tique en nuage, le Big Da­ta, l’im­pres­sion 3D et l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle), est de­ve­nue le fac­teur pre­mier dé­ter­mi­nant l’avan­tage concur­ren­tiel d’un pays. Ce­lui qui jouit d’une pro­fonde ca­pa­ci­té d’in­no­va­tion se­ra en me­sure d’orien­ter le cours du dé­ve­lop­pe­ment et de dé­fi­nir des règles pour tel ou tel sec­teur. Une vé­ri­table puis­sance éco­no­mique ne se dé­fi­nit pas sim­ple­ment comme une en­ti­té éco­no­mique de grande en­ver­gure, mais aus­si comme une éco­no­mie pré­sen­tant une forte ca­pa­ci­té d’in­no­va­tion et une struc­ture op­ti­mi­sée.

La pé­riode de tran­si­tion ac­tuelle se traduit par l’ag­gra­va­tion des pres­sions à la baisse sur l’éco­no­mie, dont les rai­sons semblent évi­dentes : graves sur­ca­pa­ci­tés de pro­duc­tion de produits ob­so­lètes, baisse des re­ve­nus en­gran­gés par cer­taines en­tre­prises, ruée des ca­pi­taux de l’éco­no­mie réelle vers l’éco­no­mie vir­tuelle. Tou­te­fois, la cause pro­fonde de ces pro­blèmes ré­side dans la struc­ture de l’offre dé­rai­son­née et de basse qua­li­té qui ne ré­pond plus à la de­mande en pleine évo­lu­tion et en pleine di­ver­si­fi­ca­tion.

Comme la ca­pa­ci­té à in­no­ver de la Chine s’est ac­crue ces der­nières dé­cen­nies, la marge d’évo­lu­tion des tech­no­lo­gies tra­di­tion­nelles di­mi­nue, tan­dis que les ef­fets po­si­tifs de l’af­fec­ta­tion des res­sources opé­rée lors du der­nier cycle de ré­forme et d’ou­ver­ture s’af­fai­blissent. Par consé­quent, la Chine de­vrait non seule­ment ou­vrir plus grand les portes de son mar­ché pour mul­ti­plier les op­por­tu­ni­tés d’in­ves­tis­se­ment à grand ren­fort de ré­formes éco­no­miques glo­bales et pro­fondes, mais aus­si pro­mou­voir l’en­tre­pre­neu­riat et l’in­no­va­tion par­mi le peuple, en en­cou­ra­geant la mise en place de nouveaux mo­dèles de ges­tion et de nouveaux mé­ca­nismes de gou­ver­nance. Il convient au pays d’ex­ploi­ter les nou­velles sources de crois­sance éco­no­mique afin d’ac­croître son dy­na­misme et d’al­ler plus avant dans la mon­tée en gamme et la re­struc­tu­ra­tion éco­no­mique.

Im­pli­ca­tions et pro­grès du dé­ve­lop­pe­ment par l’in­no­va­tion

Par­mi les cinq concepts de dé­ve­lop­pe­ment pro­po­sés dans le XIIIe Plan quin­quen­nal chi­nois, l’in­no­va­tion ap­pa­raît en pre­mière ligne. De­puis que le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique du pays est en­tré dans la « nou­velle nor­ma­li­té », la Chine s’est en­ga­gée dans

« Sti­mu­ler l’in­no­va­tion re­vient à dy­na­mi­ser le dé­ve­lop­pe­ment ; de même, éla­bo­rer des plans d’in­no­va­tion re­vient à ef­fec­tuer des plans pour l’ave­nir. Si nous sommes peu en­clins ou lents à in­no­ver, nous pren­drons du re­tard sur les autres. »

une pé­riode de trans­for­ma­tion ma­jeure qui se ca­rac­té­rise par le dé­ve­lop­pe­ment ti­ré par l’in­no­va­tion.

Qua­li­fiée d’exi­gence stra­té­gique na­tio­nale, l’in­no­va­tion est cru­ciale pour contri­buer au dé­ve­lop­pe­ment so­cio-éco­no­mique et pour mieux orien­ter la « nou­velle nor­ma­li­té ». Un mode de dé­ve­lop­pe­ment in­no­vant sert de ca­ta­ly­seur apte à faire évo­luer le sys­tème éco­no­mique ac­tuel en ac­cord avec les nou­velles condi­tions éco­no­miques et tech­no­lo­giques. L’in­no­va­tion est né­ces­saire pour gé­né­rer une nou­velle force mo­trice de la crois­sance via une trans­for­ma­tion ra­di­cale du mo­dèle de dé­ve­lop­pe­ment.

Plus concrè­te­ment, à l’heure où le coût des fac­teurs de pro­duc­tion va en crois­sant, il faut re­cou­rir à l’in- no­va­tion tech­no­lo­gique pour aug­men­ter la pro­duc­ti­vi­té, sur­mon­ter les contraintes liées aux res­sources et à l’en­vi­ron­ne­ment, et haus­ser la qua­li­té et l’ef­fi­ca­ci­té du dé­ve­lop­pe­ment. Il convient de s’ap­puyer sur l’in­no­va­tion pour étendre l’offre ef­fec­tive et sa­tis­faire la de­mande di­ver­si­fiée des consom­ma­teurs, en te­nant compte de leurs be­soins. Pour faire face aux pres­sions en­vi­ron­ne­men­tales et éner­gé­tiques, il faut s’en­ga­ger sur la voie du dé­ve­lop­pe­ment éco­lo­gique en fai­sant ap­pel aux avan­cées tech­no­lo­giques. Par ailleurs, il est im­por­tant de dé­ve­lop­per l’in­no­va­tion au ni­veau ré­gio­nal, de construire des pôles de crois­sance éco­no­mique ré­gio­naux et de pro­mou­voir un dé­ve­lop­pe­ment équi­li­bré au sein des ré­gions. Tou­te­fois, il est aus­si pri­mor­dial de consi­dé­rer l’in­no­va­tion selon une pers­pec­tive glo­bale, d’uti­li­ser ef­fi­ca­ce­ment les res­sources in­no­vantes de la pla­nète et de ren­for­cer la po­si­tion concur­ren­tielle générale de la Chine en ma­tière d’in­no­va­tion sur la scène internationale.

Le dé­ve­lop­pe­ment ti­ré par l’in­no­va­tion se traduit par une ac­tion com­plète cen­trée sur l’in­no­va­tion scien­ti­fique et tech­no­lo­gique, à la­quelle doit être cou­plée l’in­no­va­tion ins­ti­tu­tion­nelle. L’in­no­va­tion tech­no­lo­gique a no­tam­ment pour ob­jec­tif de maî­tri­ser les tech­no­lo­gies clés, d’amé­lio­rer la ca­pa­ci­té d’in­no­va­tion au­to­nome et de par­ve­nir à l’in­dé­pen­dance tech­no­lo­gique. Adop­tant une stra­té­gie de rat­tra­page et de dé­pas­se­ment « asy­mé­trique », la Chine dé­ve­loppe des tech­no­lo­gies no­va­trices dans un cer­tain nombre de do­maines, les­quelles trans­forment et mo­der­nisent les in­dus­tries exis­tantes. Il est éga­le­ment né­ces­saire d’en­cou­ra­ger le dé­ve­lop­pe­ment de nou­velles tech­no­lo­gies, de nouveaux produits, de nou­velles ac­ti­vi­tés éco­no­miques et de nouveaux mo­dèles de ges­tion pour que le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique ne soit plus axé sur la vi­tesse et l’am­pleur, mais sur la qua­li­té et l’ef­fi­ca­ci­té, une ini­tia­tive qui in­suf­fle­ra une nou­velle vi­ta­li­té à la crois­sance éco­no­mique.

Entre-temps, la Chine doit pour­suivre la ré­forme et l’ou­ver­ture pour éla­bo­rer des mé­ca­nismes et po­li­tiques pro­pices à l’in­no­va­tion. Nous de­vons culti­ver un mar­ché des fac­teurs d’in­no­va­tion pour pro­mou­voir la qua­li­té et la mo­bi­li­té des fac­teurs de pro­duc­tion, at­ti­rer une main-d’oeuvre qua­li­fiée grâce à des me­sures d’in­ci­ta­tion adé­quates et nour­rir l’en­thou­siasme pour l’in­no­va­tion au sein de la so­cié­té. Nous de­vons en outre faire jouer au mar­ché son rôle di­rec­teur dans la recherche et le dé­ve­lop­pe­ment, la dé­ter­mi­na­tion du prix des ma­tières pre­mières et d’autres fac­teurs en­core, en vue d’aug­men­ter l’ef­fi­ca­ci­té de l’in­no­va­tion.

Dans le nou­veau contexte, le dé­ve­lop­pe­ment de l’in­no­va­tion en Chine est en­tré dans une nou­velle phase. Au­tre­fois, dans les do­maines scien­ti­fiques et tech­no­lo­giques, la na­tion se conten­tait de suivre les pro­grès at­teints par les autres pays. Au­jourd’hui, ses

ca­pa­ci­tés en la ma­tière se ca­rac­té­risent à la fois par une dé­marche de sui­vi, de co­opé­ra­tion et de prise de lea­der­ship. Il ne s’agit plus d’ac­com­plir de grandes per­cées dans quelques do­maines spé­ci­fiques, mais d’étendre les com­pé­tences tous azi­muts. L’in­no­va­tion, outre les ef­fec­tifs scien­ti­fiques et techniques, mo­bi­lise dé­sor­mais l’en­semble de la so­cié­té. La chaîne in­dus­trielle, quant à elle, a évo­lué du bas de gamme vers le moyen et haut de gamme. Enfin, le mode d’in­no­va­tion re­la­ti­ve­ment fer­mé s’est ou­vert, pas­sant de l’in­tro­duc­tion ba­sée sur l’as­si­mi­la­tion de tech­no­lo­gies étran­gères à l’in­no­va­tion au­to­nome.

Ain­si, le dé­ve­lop­pe­ment ti­ré par l’in­no­va­tion ne se li­mite pas aux mi­lieux scien­ti­fique et tech­no­lo­gique. Il s’agit d’une stra­té­gie de dé­ve­lop­pe­ment sys­té­ma­tique qui s’in­té­resse aux idées, aux sys­tèmes et aux tech­no­lo­gies. In­no­va­tion théo­rique, in­no­va­tion ins­ti­tu­tion­nelle, in­no­va­tion tech­no­lo­gique et in­no­va­tion cultu­relle forment en­semble le concept de dé­ve­lop­pe­ment par l’in­no­va­tion tel que l’en­tend la Chine. Ce­la re­flète clai­re­ment l’orien­ta­tion et les exi­gences que suit la Chine pour son dé­ve­lop­pe­ment, s’aligne sur la ten­dance du dé­ve­lop­pe­ment mon­dial et ré­gu­ler le dé­ve­lop­pe­ment so­cio-éco­no­mique.

Me­sures stra­té­giques et tâches clés

Le Pro­gramme stra­té­gique du dé­ve­lop­pe­ment par l’in­no­va­tion de Chine a été pu­blié en jan­vier 2016, pré­sen­tant of­fi­ciel­le­ment trois étapes né­ces­saires pour réa­li­ser l’ob­jec­tif stra­té­gique de construire un pays mon­dia­le­ment puis­sant en ma­tière d’in­no­va­tion scien­ti­fique et tech­no­lo­gique d’ici 2025.

Pour de­ve­nir cette puis­sance in­no­vante, il fau­dra pro­cé­der à des chan­ge­ments sys­té­miques, qui ne pour­ront être opé­rés sans pen­sée stra­té­gique claire. Pour s’en te­nir au pro­gramme, la Chine in­té­gre­ra ré­forme et dé­ve­lop­pe­ment, cher­che­ra à ac­croître sa com­pé­ti­ti­vi­té éco­no­mique, ré­pon­dra à l’ap­pel aux pro­grès so­ciaux et re­lè­ve­ra les dé­fis ma­jeurs propres à la sé­cu­ri­té na­tio­nale. Elle adop­te­ra une stra­té­gie se dé­mar­quant des autres et pro­mou­vra le dé­ploie­ment de celle-ci dans les do­maines clés.

Pour ac­com­plir ces tâches, le pro­gramme avance huit ob­jec­tifs stra­té­giques, à sa­voir : faire pro­gres­ser l’in­no­va­tion des sys­tèmes tech­no­lo­giques in­dus­triels, et ré­col­ter de nouveaux avan­tages dans le dé­ve­lop­pe­ment ; en­cou­ra­ger l’in­no­va­tion au­to­nome et fa­vo­ri­ser l’émer­gence des sec­teurs stra­té­giques ; op­ti­mi­ser la confi­gu­ra­tion ré­gio­nale de l’in­no­va­tion et bâ­tir des pôles ré­gio­naux de crois­sance éco­no­mique ; ap­pro­fon­dir l’in­té­gra­tion des in­dus­tries mi­li­taires et ci­viles, et fa­ci­li­ter l’in­ter­ac­tion des in­no­va­tions ; faire gon­fler la contri­bu­tion du peuple à l’in­no­va­tion et gui­der le dé­ve­lop­pe­ment in­no­vant ; mettre en oeuvre des grands pro­jets scien­ti­fiques pour réa­li­ser d’im­por­tantes per­cées ; consti­tuer une ré­serve de main-d’oeuvre hau­te­ment qua­li­fiée et conso­li­der les as­sises de l’in­no­va­tion ; pro­mou­voir l’in­no­va­tion et l’en­tre­pre­neu­riat et sti­mu­ler la créa­ti­vi­té dans toute la so­cié­té.

Pour ap­pli­quer plus ac­ti­ve­ment la stra­té­gie du dé­ve­lop­pe­ment ti­ré par l’in­no­va­tion, la tâche prin­ci­pale à ce stade est as­sez lim­pide. Confor­mé­ment au XIIIe Plan quin­quen­nal, la Chine s’ef­for­ce­ra de consti­tuer un cadre ins­ti­tu­tion­nel pro­pice à un mode de dé­ve­lop­pe­ment fai­sant de l’in­no­va­tion une prio­ri­té. La pro­mo­tion du dé­ve­lop­pe­ment par l’in­no­va­tion, outre l’in­no­va­tion tech­no­lo­gique, re­quiert des ré­formes de fond, avec des nou­veau­tés au ni­veau du pay­sage ins­ti­tu­tion­nel et des pro­ces­sus de ges­tion. Nous de­vons uti­li­ser la ré­forme et l’in­no­va­tion pour op­ti­mi­ser l’af­fec­ta­tion des res­sources telles que la main-d’oeuvre, le ca­pi­tal, les ter­rains, les tech­no­lo­gies et les mé­thodes de ges­tion, pour en­cou­ra­ger l’en­tre­pre­neu­riat et l’in­no­va­tion de masse, amé­lio­rer la struc­ture de l’offre et pro­mou­voir la mon­tée en gamme et la trans­for­ma­tion éco­no­mique. La prio­ri­té ab­so­lue est don­née à la construc­tion d’un cadre ins­ti­tu­tion­nel et d’un en­vi­ron­ne­ment éco­lo­gique fa­vo­rables à l’in­no­va­tion, tout en en­cou­ra­geant l’in­no­va­tion de la so­cié­té.

Ces der­nières an­nées, la po­li­tique d’in­no­va­tion de la Chine a chan­gé de cap : au­tre­fois orien­tée vers les tech­no­lo­gies, elle a évo­lué vers un sys­tème plus in­té­gré, prê­tant da­van­tage at­ten­tion au rôle du mar­ché dans l’af­fec­ta­tion des res­sources, aux fins de l’in­no­va­tion. Le gou­ver­ne­ment conti­nue­ra néan­moins de jouer un rôle in­tègre et ef­fi­cace dans cette tran­si­tion éco­no­mique.

La Chine a en­core un long che­min à par­cou­rir avant de de­ve­nir une grande puis­sance in­no­vante. D’une part, la Chine per­sé­vé­re­ra dans la trans­for­ma­tion de son mo­dèle de gou­ver­nance, pour que le gou­ver­ne­ment ne soit plus le seul à te­nir la barre, mais qu’il co­di­rige le pays avec le mar­ché : ain­si, les mé­ca­nismes du mar­ché joue­ront ef­fi­ca­ce­ment leur rôle dans l’af­fec­ta­tion des res­sources pour l’in­no­va­tion et des ré­gle­men­ta­tions gou­ver­ne­men­tales se­ront éla­bo­rées là où le mar­ché échoue.

D’autre part, la Chine conti­nue­ra d’éle­ver la ca­pa­ci­té d’in­no­va­tion de ses en­tre­prises et de conver­tir l’in­no­va­tion en pro­duc­ti­vi­té. Elle amé­lio­re­ra en per­ma­nence l’offre tech­no­lo­gique et la ca­pa­ci­té d’in­no­va­tion au­to­nome. Par ailleurs, elle in­té­gre­ra le ré­seau mon­dial d’in­no­va­tion, pui­se­ra ef­fi­ca­ce­ment dans les res­sources in­no­vantes in­ter­na­tio­nales, et aug­men­te­ra l’ef­fi­ca­ci­té et la qua­li­té du sys­tème d’in­no­va­tion na­tio­nal.

Pro­gramme stra­té­gi­que­du dé­ve­lop­pe­ment parl’in­no­va­tionde

Chine a été pu­blié en jan­vier 2016, pré­sen­tant of­fi­ciel­le­ment trois étapes né­ces­saires pour réa­li­ser l’ob­jec­tif stra­té­gique de construire un pays mon­dia­le­ment puis­sant en ma­tière d’in­no­va­tion scien­ti­fique et tech­no­lo­gique d’ici 2025.

Le 9 juillet 2017, le Vil­lage d’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle de Chine a ou­vert ses portes à Hangz­hou. Il en­globe dé­jà 15 plates-formes et plus de 90 pro­jets in­no­vants.

Le 9 juillet 2017 à Hangz­hou, un vi­si­teur es­saie un si­mu­la­teur spa­tial avec des lu­nettes de réa­li­té vir­tuelle.

Le sys­tème de na­vi­ga­tion sa­tel­li­taire Bei­dou va faire rayon­ner les dix pays de l’ASEAN et per­mettre d’at­ti­rer d’autres pays.

Le site d’ex­trac­tion des hy­dro-car­bures à l’es­sai dans la mer de Chine mé­ri­dio­nale

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.