Les nour­rices, un point sen­sible au sein de la so­cié­té chi­noise

China Today (French) - - INFOS -

En rai­son d’un ni­veau de vie plus éle­vé et d’une cadence de vie plus sou­te­nue, et compte te­nu de la fin de la po­li­tique de l’en­fant unique, les jeunes Chi­nois, trop pris par le tra­vail, sont contraints de re­cru­ter au moins une ba­by-sit­ter en dé­pit de l’aide de leurs pa­rents.

Ce­pen­dant, des af­faires ex­trê­me­ment graves, no­tam­ment une nou­nou ac­cu­sée d’avoir vo­lon­tai­re­ment in­cen­dié un ap­par­te­ment (avec les enfants qu’elle gar­dait à l’in­té­rieur) à Hangz­hou (chef-lieu du Zhe­jiang), ont je­té un froid dans toute la so­cié­té.

Afin de nor­ma­li­ser ce sec­teur, Shan­ghai a pu­blié, en juin der­nier, des normes lo­cales qui s’ar­ti­culent au­tour de trois axes : les règles re­la­tives au contrôle et à la tra­ça­bi­li­té des ser­vices do­mes­tiques, les exi­gences fon­da­men­tales de­man­dées aux em­ployés du sec­teur des ser­vices do­mes­tiques et les exi­gences de contrôle des or­ga­nismes pro­po­sant des ser­vices do­mes­tiques.

Shan­ghai a mis en place un vi­sa pour pres­ta­tion de ser­vices do­mes­tiques. Il est ou­vert aux res­sor­tis­sants étran­gers et aux ha­bi­tants de Hong Kong, de Ma­cao et de Tai­wan dis­po­sant des qua­li­fi­ca­tions re­quises et ti­tu­laires d’un per­mis de tra­vail ou d’un per­mis de ré­si­dence per­ma­nente dans la par­tie conti­nen­tale de la Chine.

Xin­min Week­ly N°27, 6 juillet 2017

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.