Créer une com­mu­nau­té de des­tin pour l’hu­ma­ni­té

China Today (French) - - ÉCONOMIE -

En sep­tembre 2015, lors de la 70e ses­sion de l’As­sem­blée gé­né­rale des Na­tions Unies or­ga­ni­sée au quar­tier gé­né­ral de l’ONU à New York, Xi Jin­ping a fait re­mar­quer : « Dans le monde d’au­jourd’hui, tous les pays sont in­ter­dé­pen­dants et unis pour le meilleur et pour le pire. Nous de­vons pour­suivre et va­lo­ri­ser les buts et les prin­cipes de la Charte des Na­tions

Unies, mettre en place un nou­veau type de re­la­tions in­ter­na­tio­nales cen­trées sur la co­opé­ra­tion ga­gnant-ga­gnant et créer une com­mu­nau­té de des­tin pour l’hu­ma­ni­té. »

à l’heure ac­tuelle, l’évo­lu­tion ac­cé­lé­rée de la confi­gu­ra­tion du monde nous ap­porte des dé­fis sans pré­cé­dent. Face aux dé­fis pla­né­taires, au­cun pays ne peut se mettre à part ou s’en­fer­mer dans sa tour d’ivoire. Tous les pays du monde se doivent d’as­su­mer cha­cun leurs res­pon­sa­bi­li­tés, de par­ta­ger le même sort et de co­or­don­ner leurs ac­tions. Les êtres hu­mains vivent dans un même vil­lage pla­né­taire. La cor­ré­la­tion, l’in­ter­dé­pen­dance, la co­opé­ra­tion et la ré­ci­pro­ci­té des pays s’in­ten­si­fient tou­jours plus. La com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale tend à de­ve­nir une com­mu­nau­té de des­tin in­ter­dé­pen­dante.

Pour créer une com­mu­nau­té de des­tin des êtres hu­mains, il faut éta­blir un par­te­na­riat ca­rac­té­ri­sé par le trai­te­ment d’égal à égal, les consul­ta­tions ré­ci­proques et la com­pré­hen­sion mu­tuelle, mais éga­le­ment mettre en place une struc­ture de sé­cu­ri­té juste, équi­table, par tous et pour tous, re­cher­cher un dé­ve­lop­pe­ment ou­vert, in­no­vant, in­clu­sif et mu­tuel­le­ment bé­né­fique, pro­mou­voir les échanges ci­vi­li­sa­tion­nels fa­vo­rables à l’in­té­gra­tion et à l’har­mo­nie dans la di­ver­si­té, et construire un sys­tème éco­lo­gique res­pec­tant la na­ture et fa­vo­ri­sant le dé­ve­lop­pe­ment vert. Tous les pays du monde sont égaux, et l’op­pres­sion des pe­tits par les grands, des faibles par les forts, des pauvres par les riches est in­to­lé­rable. Il faut pré­ser­ver le mul­ti­la­té­ra­lisme, mettre en place un par­te­na­riat pla­né­taire, et créer un nou­veau type de re­la­tions d’état à état pré­co­ni­sant le dia­logue et le par­te­na­riat au lieu de la confron­ta­tion et des al­liances. Nous de­vons for­ger un nou­veau concept de sé­cu­ri­té com­mune, gé­né­rale, co­opé­ra­tive et du­rable, mais éga­le­ment va­lo­ri­ser plei­ne­ment le rôle cen­tral de l’ONU et de son Co­mi­té de sé­cu­ri­té, et ré­soudre les conflits et les dif­fé­rends pa­ci­fi­que­ment à tra­vers le dia­logue et les consul­ta­tions. Il faut fa­vo­ri­ser l’in­ter­con­nexion tous azi­muts et l’in­ter­ac­tion bé­né­fique de toutes les éco­no­mies du monde, per­fec­tion­ner la gou­ver­nance mon­diale éco­no­mique et fi­nan­cière, ré­duire les phé­no­mènes d’in­éga­li­tés et de dés­équi­libres dans le dé­ve­lop­pe­ment mon­dial, afin de per­mettre à tous les peuples de jouir équi­ta­ble­ment des in­té­rêts ap­por­tés par la crois­sance éco­no­mique mon­diale. Il convient de pro­mou­voir les échanges et le dia­logue entre les di­verses ci­vi­li­sa­tions et les dif­fé­rents modes de dé­ve­lop­pe­ment, de se com­plé­ter dans la concur­rence et la com­pa­rai­son, et de se dé­ve­lop­per en­semble grâce aux échanges et à l’ins­pi­ra­tion mu­tuelle. Il nous faut ré­gler les contra­dic­tions en­gen­drées par la ci­vi­li­sa­tion in­dus­trielle, vi­ser la co­exis­tence har­mo­nieuse entre l’homme et la na­ture par la réa­li­sa­tion d’un dé­ve­lop­pe­ment du­rable du monde et de l’épa­nouis­se­ment gé­né­ral de l’être hu­main, mais éga­le­ment oeu­vrer pour un ave­nir mar­qué par la va­lo­ri­sa­tion com­plète des ca­pa­ci­tés de cha­cun, la co­opé­ra­tion ga­gnant-ga­gnant, l’ob­ser­va­tion de l’état de droit, l’équi­té et la jus­tice, l’in­clu­sion et l’ins­pi­ra­tion mu­tuelle, ain­si que le dé­ve­lop­pe­ment com­mun.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.