La mé­thode verte, une mé­thode es­sen­tielle dans la lutte contre la pau­vre­té

China Today (French) - - SOMMAIRE - HUANG CHENGWEI*

La mé­thode verte de ré­duc­tion de la pau­vre­té consiste à ap­puyer le pro­ces­sus d’as­sis­tance ci­blée aux dé­mu­nis et d’éra­di­ca­tion pré­cise de la pau­vre­té sur un dé­ve­lop­pe­ment vert afin d’ai­der les plus dé­mu­nis à sor­tir de la pau­vre­té de ma­nière stable et du­rable et de réa­li­ser la construc­tion d’une ci­vi­li­sa­tion éco­lo­gique. Au­jourd’hui, la mé­thode verte de ré­duc­tion de la pau­vre­té est lar­ge­ment mise en pra­tique dans les ré­gions pauvres.

Dé­fi­ni­tion

Cer­taines ré­gions de Chine ont un en­vi­ron­ne­ment éco­lo­gique fra­gile et leurs ha­bi­tants sont très pauvres. Les au­to­ri­tés lo­cales cherchent donc à en­ri­chir le peuple tout en s’ef­for­çant d’amé­lio­rer la qua­li­té de l’eau des ri­vières et de re­ver­dir les mon­tagnes. Grâce aux ré­formes et à l’in­no­va­tion, les fac­teurs de pro­duc­tion tels que la terre, la main-d’oeuvre, les ca­pi­taux et le pay­sage sont dy­na­mi­sés. Les res­sources sont de­ve­nues les ac­tifs ; les ca­pi­taux sont de­ve­nus les ac­tions et les pay­sans sont de­ve­nus les ac­tion­naires.

« Il convient d’amas­ser or et ar­gent tout en dé­pol­luant les ri­vières et les mon­tagnes. » La clé est le dé­ve­lop­pe­ment. Les suc­cès du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et so­cial de la Chine sont mon­dia­le­ment re­con­nus, ce qui prouve que le dé­ve­lop­pe­ment est la base de la lutte contre la pau­vre­té. « La pro­pre­té des ri­vières et la pré­ser­va­tion des mon­tagnes pré­valent sur la ri­chesse. » L’es­sen­tiel est donc dans la pro­tec­tion, l’en­vi­ron­ne­ment ne doit pas être sa­cri­fié au pro­fit d’une crois­sance éco­no­mique à court terme car « les ri­vières lim­pides et les mon­tagnes ver­doyantes consti­tuent des biens pré­cieux». Il est im­por­tant de pen­ser les êtres hu­mains et la na­ture comme une com­mu­nau­té. L’idée de construire une ci­vi­li­sa­tion éco­lo­gique so­cia­liste doit gui­der le dé­ve­lop­pe­ment des ré­gions pauvres et per­met­tra de réa­li­ser l’har­mo­nie entre les êtres hu­mains et la na­ture.

Com­bi­ner la ré­duc­tion de la pau­vre­té et le dé­ve­lop­pe­ment vert

La vo­lon­té de com­bi­ner la ré­duc­tion de la pau­vre­té et le dé­ve­lop­pe­ment vert vient du fait que l’éco­lo­gie des ré­gions pauvres est fra­gile et que les po­pu­la­tions pauvres en viennent sou­vent à choi­sir entre le dé­ve­lop­pe­ment et la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment. Par­mi les zones ayant une éco­lo­gie fra­gile à l’échelle du dis­trict, 76 % sont des zones dé­fa­vo­ri­sées sou­te­nues par un plan na­tio­nal de dé­ve­lop­pe­ment prio­ri­taire et leur su­per­fi­cie to­tale re­pré­sente 43 % de la su­per­fi­cie to­tale des zones ayant une éco­lo­gie fra­gile. La su­per­fi­cie de terres culti­vables de ces zones dé­fa­vo­ri­sées re­pré­sente 68 % des terres culti­vables des zones à éco­lo­gie fra­gile tan­dis que leur po­pu­la­tion re­pré­sente 76 % de la po­pu­la­tion vi­vant sur les zones à éco­lo­gie fra­gile. En no­vembre 2015, le Co­mi­té cen­tral du Par­ti com­mu­niste chi­nois et le Con­seil des af­faires d’État ont pu­blié la Dé­ci­sion sur la lutte dé­ci­sive pour éra­di­quer la pau­vre­té qui in­siste sur l’im­por­tance de l’in­no­va­tion, de la co­or­di­na­tion, du dé­ve­lop­pe­ment vert, de l’ou­ver­ture et du par­tage dans la lutte contre la pau­vre­té. Le Pro­gramme des Na­tions Unies pour l’en­vi­ron­ne­ment a lan­cé dès 2008 l’ini­tia­tive de l’éco­no­mie verte qui est en­suite de­ve­nue un su­jet glo­bal. L’Or­ga­ni­sa­tion de co­opé­ra­tion et de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­miques dé­ve­loppe de­puis 2008 une stra­té­gie de crois­sance verte. En 2012, lors du Som­met des Na­tions Unies sur le dé­ve­lop­pe­ment du­rable, un des thèmes du som­met était l’ « Éco­no­mie verte dans le contexte du dé­ve­lop­pe­ment du­rable et de l’éra­di­ca­tion de la pau­vre­té ». En 2015, 193 pays membres de l’ONU ont adop­té à l’una­ni­mi­té l’Agen­da 2030 de dé­ve­lop­pe­ment du­rable de l’ONU. La ré­duc­tion de la pau­vre­té par le dé­ve­lop­pe­ment vert est la ré­ponse chi­noise à l’Agen­da 2030, preuve concrète que la Chine as­sume ses res­pon­sa­bi­li­tés. Toutes les me­sures de dé­ve­lop­pe­ment des ré­gions pauvres doivent donc res­pec­ter le concept du dé­ve­lop­pe­ment vert.

Le bourg de Bai­hua­hu de l’ar­ron­dis­se­ment Guan­shan­hu (ville de Guiyang dans la pro­vince du Guiz­hou) a réus­si à trou­ver une bonne voie de dé­ve­lop­pe­ment qui com­bine la ré­duc­tion de la pau­vre­té et le dé­ve­lop­pe­ment vert, illus­trant à pe­tite échelle les pra­tiques chi­noises vertes de lutte contre la pau­vre­té. Le Guiz­hou est une pro­vince en­cla­vée dans le sud-ouest de la Chine. Cou­verte de pla­teaux et de mon­tagnes, elle fait par­tie des pro­vinces les plus pauvres du pays. Le bourg de Bai­hua­hu se fo­ca­lise sur la re­cherche d’un bon équi­libre entre la crois­sance éco­no­mique et la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment. Ce­la passe par

l’ex­ploi­ta­tion des atouts lo­caux avec, no­tam­ment, le dé­ve­lop­pe­ment du tou­risme ru­ral éco­lo­gique, la cul­ture de thé bio­lo­gique et l’ex­ploi­ta­tion de l’eau de source. Ces me­sures vertes, qui tiennent compte des réa­li­tés lo­cales, aident les vil­la­geois à sor­tir de la pau­vre­té, voire à s’en­ri­chir.

La mise en pra­tique

Le se­cré­taire gé­né­ral Xi Jin­ping a in­di­qué dans le rap­port du XIXe Congrès du PCC qu’il faut ac­cé­lé­rer la ré­forme du sys­tème de ci­vi­li­sa­tion éco­lo­gique et construire une belle Chine. Il a cla­ri­fié les quatre ob­jec­tifs à réa­li­ser : la pro­mo­tion du dé­ve­lop­pe­ment vert, la ré­so­lu­tion des prin­ci­paux pro­blèmes en­vi­ron­ne­men­taux, le ren­for­ce­ment de la pro­tec­tion de l’éco­sys­tème ain­si que la ré­forme du sys­tème de su­per­vi­sion de l’en­vi­ron­ne­ment éco­lo­gique. Ga­gner la lutte dé­ci­sive pour éra­di­quer la pau­vre­té est la condi­tion préa­lable pour un dé­ve­lop­pe­ment ac­cé­lé­ré des ré­gions pauvres. La mise en pra­tique du concept de dé­ve­lop­pe­ment vert et la mise en place de me­sures éco­lo­giques ef­fec­tives sont les prio­ri­tés de la lutte contre la pau­vre­té.

Pre­miè­re­ment, le nou­veau concept de dé­ve­lop­pe­ment vert doit être ap­pli­qué tout au long du pro­ces­sus dé­ci­sif de lutte contre la pau­vre­té. Les ré­gions pauvres qui cherchent à in­té­grer la construc­tion d’une ci­vi­li­sa­tion éco­lo­gique à la lutte contre la pau­vre­té doivent mettre en place un nou­veau concept de dé­ve­lop­pe­ment qui soit res­pec­tueux des lois sur l’en­vi­ron­ne­ment et pro­mou­voir la tran­si­tion et la mon­tée en gamme de l’éco­no­mie. Les res­sources doivent être éco­no­mi­sées. L’en­vi­ron­ne­ment doit être pro­té­gé ef­fi­ca­ce­ment afin d’amé­lio­rer la qua­li­té du dé­ve­lop­pe­ment et la qua­li­té de vie de la po­pu­la­tion. L’in­no­va­tion est né­ces­saire, y com­pris le per­fec­tion­ne­ment du sys­tème de ré­mu­né­ra­tion éco­lo­gique.

Deuxiè­me­ment, il faut ac­cé­lé­rer le dé­ve­lop­pe­ment d’in­dus- tries vertes adap­tées aux exi­gences de la ré­forme struc­tu­relle du cô­té de l’offre car la construc­tion d’une ci­vi­li­sa­tion éco­lo­gique dans les ré­gions pauvres est étroi­te­ment liée à cette ré­forme. Le dé­ve­lop­pe­ment vert doit orien­ter le dé­ve­lop­pe­ment des nou­velles in­dus­tries afin d’abou­tir à la construc­tion d’un nou­veau sys­tème in­dus­triel. Il faut ac­cé­lé­rer la tran­si­tion et la mon­tée en gamme des in­dus­tries tra­di­tion­nelles. L’« In­ter­net+ » doit per­mettre de rem­pla­cer les an­ciens mo­teurs de dé­ve­lop­pe­ment par de nou­veaux. Il faut pro­mou­voir l’éco­no­mie verte dans la créa­tion de nou­velles in­dus­tries stra­té­giques. Il faut me­ner à bien l’ex­ploi­ta­tion des atouts que re­pré­sentent les mon­tagnes ver­doyantes, les ri­vières propres et l’air pur et com­bi­ner la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment, l’éco­no­mie et le tou­risme cultu­rel. Il faut pro­mou­voir ac­ti­ve­ment les for­mules « cam­pagne + tou­risme » et « agri­cul­ture + e-com­merce ». En ce qui concerne la ré­par­ti­tion des pro­jets, il faut res­pec­ter stric­te­ment les trois lignes rouges sui­vantes : l’éco­lo­gie, la pro­tec­tion des terres culti­vables et la dé­mar­ca­tion des ter­rains des­ti­nés à la construc­tion ur­baine. Il faut mettre en place un sys­tème d’ac­cès qui tienne compte de l’es­pace, du vo­lume to­tal et des pro­jets. Pour ce qui est de l’ap­pro­ba­tion des pro­jets, il faut contrô­ler en amont l’émis­sion des pol­luants et la consom­ma­tion des res­sources.

Troi­siè­me­ment, il faut pro­mou­voir ac­ti­ve­ment la mé­thode verte de ré­duc­tion de la pau­vre­té et le mode de vie vert. Dans les ré­gions pauvres et dans le pro­ces­sus dé­ci­sif de lutte contre la pau­vre­té, il faut en­cou­ra­ger la cul­ture verte et le soft-po­wer éco­lo­gique qui ca­rac­té­risent la nou­velle ère. Les marques et les pro­duits de la cul­ture éco­lo­gique doivent in­té­grer le code po­pu­laire de bonne conduite. Les concepts de ci­vi­li­sa­tion éco­lo­gique et de ré­duc­tion de la pau­vre­té par la mé­thode verte doivent être in­té­grés aux pro­grammes de l’édu­ca­tion na­tio­nale et à la for­ma­tion des cadres. Il faut pro­mou­voir le mode de vie vert dans les vil­lages. Il faut per­fec­tion­ner le sys­tème de su­per­vi­sion et de par­ti­ci­pa­tion du grand pu­blic sans ou­blier de mo­bi­li­ser plei­ne­ment les or­ga­ni­sa­tions so­ciales et non­gou­ver­ne­men­tales et les vo­lon­taires. Il convient de me­ner des cam­pagnes de sen­si­bi­li­sa­tion en pro­fon­deur et de fa­vo­ri­ser la construc­tion d’écoles vertes et de quar­tiers verts. L’ob­jec­tif est de culti­ver de nou­velles moeurs so­ciales plus vertes qui in­citent au res­pect de la ci­vi­li­sa­tion éco­lo­gique et d’en­cou­ra­ger le dé­ve­lop­pe­ment vert. *HUANG CHENGWEI est cher­cheur et di­rec­teur au centre na­tio­nal d’édu­ca­tion et de com­mu­ni­ca­tion pour la ré­duc­tion de la pau­vre­té, re­le­vant du Bu­reau du groupe di­ri­geant de la ré­duc­tion de la pau­vre­té et du dé­ve­lop­pe­ment du Con­seil des af­faires d’État.

Les pay­sans de Liu­pan­shui sortent de la pau­vre­té grâce aux plan­ta­tions de ki­wis.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.