L’e-com­merce se dif­fuse ra­pi­de­ment dans les pays ri­ve­rains de « la Cein­ture et la Route »

China Today (French) - - SOMMAIRE - LÜ HONGQIAO*

La 20e Foire in­ter­na­tio­nale de l’in­ves­tis­se­ment et du com­merce de Chine s’est te­nue le 8 sep­tembre à Xia­men. Lors de la Confé­rence mon­diale de l’e-com­merce or­ga­ni­sée en marge de la foire, l’Or­ga­ni­sa­tion des Na­tions Unies pour le dé­ve­lop­pe­ment in­dus­triel et l’Aca­dé­mie des sciences so­ciales de Shan­ghai ont pu­blié le Rap­port d’études 2018 sur le dé­ve­lop­pe­ment de l’e-com­merce au sein des BRICS et des autres pays, in­di­quant la nou­velle ten­dance mon­diale du dé­ve­lop­pe­ment de ce sec­teur. Se­lon ce rap­port, les en­tre­prises de l’e-com­merce ac­cé­lèrent leur dé­pla­ce­ment vers les pays ri­ve­rains des nou­velles Routes de la Soie.

À l’heure ac­tuelle, le nombre to­tal d’in­ter­nautes dans le monde a at­teint 4,157 mil­liards de per­sonnes et 54 % de la po­pu­la­tion mon­diale a ac­cès à In­ter­net. L’in­ter­con-

nexion de l’In­ter­net pro­gresse ré­gu­liè­re­ment à l’échelle pla­né­taire, ce qui crée des condi­tions fa­vo­rables au dé­ve­lop­pe­ment de l’e-com­merce. En 2018, le dé­ve­lop­pe­ment de l’e-com­merce mon­dial pré­sente de nou­velles ten­dances. Le rap­port ré­vèle que la pre­mière ten­dance est la for­ma­tion d’un sys­tème in­té­gral de l’e-com­merce. La vente en dé­tail en ligne a sti­mu­lé le dé­ve­lop­pe­ment des ser­vices liés à la pro­duc­tion, tels que l’ex­ter­na­li­sa­tion des ser­vices sur les tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion, le paie­ment par un tiers, le cy­ber­mar­ke­ting, l’ex­ploi­ta­tion des ma­ga­sins en ligne, la lo­gis­tique, la li­vrai­son ex­press, ain­si que la consul­ta­tion, qui se sont in­té­grés à l’e-com­merce pour for­mer un vaste éco­sys­tème.

La deuxième ten­dance re­pose sur les chan­ge­ments des sommes in­ves­ties dans le sec­teur de l’e-com­merce et leur des­ti­na­tion. Se­lon Shen Kaiyan, di­rec­trice de l’Ins­ti­tut de re­cherches éco­no­miques de l’Aca­dé­mie des sciences so­ciales de Shan­ghai, les in­ves­tis­se­ments mon­diaux dans l’e-com­merce ont at­teint un som­met en 2014 et en­re­gistrent de­puis un re­cul constant ; l’ecom­merce se concentre pro­gres­si­ve­ment sur les mar­chés des pays émer­gents, sur­tout les BRICS et les pays ri­ve­rains des nou­velles Routes de la Soie.

La troi­sième ten­dance est l’union entre les bou­tiques en ligne et les bou­tiques réelles, le ci­blage des ser­vices pro­po­sés par les en­tre­prises de l’e-com­merce, et un ac­cent mis sur la sa­tis­fac­tion des ache­teurs. Les in­ter­ac­tions en ligne et hors ligne sont toutes deux im­por­tantes ; la crois­sance qua­li­ta­tive rem­place pro­gres­si­ve­ment la crois­sance quan­ti­ta­tive.

De plus, l’in­té­gra­tion entre l’e-com­merce et l’éco­no­mie réelle s’avère plus étroite. Les en­tre­prises ma­nu­fac­tu­rières sont mas­si­ve­ment in­ter­con­nec­tées sur les plates-formes de l’In­ter­net in­dus­triel, l’e-com­merce s’étend de la chaîne d’ap­pro­vi­sion­ne­ment des pro­duits à la chaîne in­dus­trielle, ai­dant ain­si à la mon­tée en gamme de cer­taines in­dus­tries.

En ce qui concerne l’en­ver­gure de l’e-com­merce de chaque pays, les États-Unis, le Ja­pon et la Chine se trouvent aux pre­miers rangs sur le mar­ché mon­dial, no­tam­ment la Chine. Par­mi les dix pre­mières plates-formes de l’e-com­merce mon­diales, quatre sont chi­noises. Se­lon Tong Xiao­min, in­gé­nieur en chef du Centre des in­for­ma­tions du mi­nis­tère de l’In­dus­trie et des Tech­no­lo­gies de l’In­for­ma­tion, en Chine, la va­leur to­tale des tran­sac­tions de l’e-com­merce a at­teint 29 200 mil­lards de yuans (en­vi­ron 4 492 mil­liards de dol­lars se­lon le taux de change fin 2017), soit une aug­men­ta­tion de 11,7 % sur un an ; la va­leur de vente de B2C et le nombre des consom­ma­teurs en ligne sont tous deux en tête dans les pal­ma­rès mon­diaux ; la va­leur des tran­sac­tions par paie­ment mo­bile a at­teint plus de 200 000 mil­liards de yuans (30 769 mil­liards de dol­lars en­vi­ron) ; le nombre d’em­plois dans l’e-com­merce concerne à peu près 42 mil­lions de per­sonnes. Tous les chiffres oc­cupent les pre­miers rangs mon­diaux.

Xue Hui­feng, pré­sident de la Chi­na Ae­ros­pace Aca­de­my of Sys­tems Science and En­gi­nee­ring, a in­di­qué que le dé­ve­lop­pe­ment de l’e-com­merce mon­dial fait face à des dif­fi­cul­tés telles qu’un en­vi­ron­ne­ment plus com­plexe de l’e-com­merce et une concur­rence plus achar­née. Se­lon lui, il faut être vi­gi­lant quant à la pos­si­bi­li­té que le ga­gnant d’un mar­ché puisse ra­che­ter toutes les autres en­tre­prises. Dans cer­tains sec­teurs, seule l’en­tre­prise qui pos­sè­de­rait des avan­tages ab­so­lus sur un mar­ché don­né pour­rait être en si­tua­tion de mo­no­pole, ce qui ag­gra­ve­rait les in­éga­li­tés so­ciales.

En ce qui concerne l’en­ver­gure de l’e-com­merce de chaque pays, les États-Unis, le Ja­pon et la Chine se trouvent aux pre­miers rangs sur le mar­ché mon­dial, no­tam­ment la Chine.

Le 8 sep­tembre 2018, la 20e édi­tion de la Foire in­ter­na­tio­nale de l’In­ves­tis­se­ment et du Com­merce de Chine (CIFIT) a lieu à Xia­men (Fu­jian).

Le 20 avril 2018, la cé­ré­mo­nie de si­gna­ture lance le pro­jet d’e-com­merce trans­fron­ta­lier de Cheng­du lors de la Glo­bal Cross-Boar­der E-com­merce Con­fe­rence à Cheng­du.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.