Construire une com­mu­nau­té de des­tin Chine-Afrique en­core plus so­lide

China Today (French) - - SOMMAIRE - LAN XINZHEN*

Le Som­met de Bei­jing 2018 du FCSA a réuni plus de 3 200 par­ti­ci­pants, dont 40 chefs d’État ve­nus d’Afrique, 10 chefs de gou­ver­ne­ment, 1 vice-pré­sident, le pré­sident de la Com­mis­sion de l’Union afri­caine Mous­sa Fa­ki Ma­ha­mat et plus de 240 of­fi­ciels des 54 pays afri­cains membres. Le se­cré­taire gé­né­ral des Na­tions Unies Antó­nio Gu­terres et les dé­lé­gués de 27 or­ga­ni­sa­tions in­ter­na­tio­nales et afri­caines étaient tous pré­sents en tant qu’in­vi­tés.

Le pré­sident chi­nois Xi Jin­ping a pro­non­cé un dis­cours li­mi­naire in­ti­tu­lé « Tra­vaillons en­semble pour une com­mu­nau­té de des­tin et un dé­ve­lop­pe­ment com­mun ». Cette al­lo­cu­tion ex­prime une fois de plus l’at­ti­tude po­li­tique du gou­ver­ne­ment chi­nois qui at­tache une grande im­por­tance au dé­ve­lop­pe­ment de l’ami­tié et de la co­opé­ra­tion entre la Chine et l’Afrique. On peut y res­sen­tir aus­si la pro­fonde vo­lon­té de la Chine et des pays afri­cains de conso­li­der, à tra­vers des me­sures concrètes, la com­mu­nau­té de des­tin Chine-Afrique. Les peuples si­no-afri­cains ont la pa­role

Lors de la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture du som­met, le pré­sident d’Afrique du Sud et co-pré­sident du Fo­rum sur la Co­opé­ra­tion si­no-afri­caine Ma­ta­me­la Cy­ril Ra­ma­pho­sa, le pré­sident rwan­dais et ac­tuel pré­sident de l’Union afri­caine Paul Ka­game, le se­cré­taire gé­né­ral des Na­tions Unies Antó­nio Gu­terres, et le pré­sident de la Com­mis­sion de l’Union afri­caine Mous­sa Fa­ki Ma­ha­mat ont cha­cun pro­non­cé un dis­cours. D’après M. Ma­ta­me­la Cy­ril Ra­ma­pho­sa, les me­sures men­tion­nées par M. Xi Jin­ping dans son dis­cours au­ront un im­pact im­por­tant sur la paix, la sta­bi­li­té et le dé­ve­lop­pe­ment de l’Afrique ; d’après Antó­nio Gu­terres, la Chine a don­né un bel exemple de son es­prit de co­opé­ra­tion à tra­vers ses par­tages tech­no­lo­giques avec l’Afrique. Et M. Paul Ka­game a in­di­qué que la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine avait ap­por­té de grands chan­ge­ments en Afrique et qu’elle avait lar­ge­ment ren­for­cé la place de l’Afrique sur la scène in­ter­na­tio­nale. Le fait que la Chine et l’Afrique se dé­ve­loppent ne re­pré­sente en rien une me­nace mais, au contraire, ce­la se­ra vec­teur d’op­por­tu­ni­tés pour les deux par­ties. Les « huit ini­tia­tives ma­jeures » énon­cées par M. Xi dans son dis­cours ont été par­ti­cu­liè­re­ment re­mar­quées, de même que la contri­bu­tion ap­por­tée par la Chine à l’Afrique jus­qu’à pré­sent en ma­tière de lutte contre la pau­vre­té. Pour les re­pré­sen­tants afri­cains, la Chine est le plus fiable par­te­naire de l’Afrique en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment.

De­puis la fon­da­tion de la Ré­pu­blique po­pu­laire de Chine, le gou­ver­ne­ment et le peuple chi­nois ont at­ta­ché une grande im­por­tance à la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine. La Chine et les pays du conti­nent afri­cain ont connu la tragédie de la co­lo­ni­sa­tion : de par ce pas­sé si­mi­laire, les peuples de la Chine et de l’Afrique ont le sen­ti­ment de par­ta­ger un des­tin si­mi­laire. Au cours de ces der­nières dé­cen­nies, la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine est de­ve­nue pour le monde le meilleur exemple de co­opé­ra­tion entre dif­fé­rents peuples, dif­fé­rentes cul­tures et dif­fé­rents sys­tèmes. Les in­ves­tis­se­ments de la Chine en Afrique ont amé­lio­ré les in­fra­struc­tures lo­cales, ai­dé le conti­nent à s’in­dus­tria­li­ser, à créer des em­plois et à pro­mou­voir le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et so­cial.

La co­opé­ra­tion si­no-afri­caine a ce­pen­dant été cri­ti­quée et re­mise en cause par cer­taines forces in­ter­na­tio­nales qui pré­tendent que la Chine a plon­gé l’Afrique dans l’en­det­te­ment à tra­vers ses in­ves­tis­se­ments et qu’elle pra­tique en fait une forme de néo­co­lo­nia­lisme en Afrique en pillant les res­sources afri­caines, ce qui gé­nère de fortes pres­sions sur la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine. Mais comme l’a dit le pré­sident Xi Jin­ping, « les peuples chi­nois et afri­cain sont les mieux pla­cés pour ju­ger de la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine. Per­sonne ne peut nier les re­mar­quables ac­com­plis­se­ments de la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine, sur­tout pas avec de simples spé­cu­la­tions. »

Le prin­cipe des « cinq non »

Dans son dis­cours, le pré­sident chi­nois Xi Jin­ping a clai­re­ment dé­crit les prin­cipes de la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine, illus­trant la

sin­cé­ri­té de la Chine. Il a ex­pri­mé que dans la co­opé­ra­tion, la Chine est at­ta­chée aux prin­cipes de sin­cé­ri­té, d’ami­tié et d’éga­li­té. « Nous pour­sui­vons tou­jours le prin­cipe des "cinq non" dans nos re­la­tions avec l’Afrique, à sa­voir : ne pas s’in­gé­rer dans la re­cherche des pays afri­cains d’une voie de dé­ve­lop­pe­ment adap­tée à leurs condi­tions na­tio­nales ; ne pas s’im­mis­cer dans les af­faires in­té­rieures afri­caines ; ne pas im­po­ser notre vo­lon­té à l’Afrique ; ne pas as­sor­tir nos aides à l’Afrique de condi­tions po­li­tiques quel­conques ; et ne pas pour­suivre des in­té­rêts po­li­tiques égoïstes dans notre co­opé­ra­tion en ma­tière d’in­ves­tis­se­ment et de fi­nan­ce­ment avec l’Afrique ». Ces « cinq non » in­carnent une po­li­tique aux an­ti­podes des po­li­tiques d’in­ves­tis­se­ment et d’aide me­nées par les pays dé­ve­lop­pés oc­ci­den­taux en Afrique. Ils sont non seule­ment les prin­cipes et la base de la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine, mais aus­si, pour les pays afri­cains, l’es­sence de l’an­ti­co­lo­nia­lisme. Ils mé­ritent donc bien leur ap­pré­cia­tion. Le nou­veau vi­sage de la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine

Dans son dis­cours, le pré­sident Xi Jin­ping a ex­pli­qué com­ment il en­ten­dait construire une com­mu­nau­té de des­tin en­core plus so­lide entre la Chine et l’Afrique et a for­mu­lé un nou­veau concept de co­opé­ra­tion si­no-afri­caine.

« Nous en­ten­dons faire des ef­forts conjoints et so­li­daires avec les peuples afri­cains pour construire une com­mu­nau­té de des­tin Chine-Afrique en­core plus so­lide et don­ner un bel exemple à la construc­tion d’une com­mu­nau­té de des­tin pour l’hu­ma­ni­té », a-t-il in­di­qué. Se­lon lui, la Chine et l’Afrique vont construire en­semble une com­mu­nau­té de des­tin Chine-Afrique mar­quée par le par­tage des res­pon­sa­bi­li­tés, la co­opé­ra­tion ga­gnant-ga­gnant, le bon­heur pour tous, la pros­pé­ri­té cultu­relle, la sé­cu­ri­té com­mune et l’har­mo­nie entre l’homme et la na­ture.

La Chine est le plus grand pays en dé­ve­lop­pe­ment du monde, et l’Afrique est le conti­nent qui abrite le plus grand nombre de pays en dé­ve­lop­pe­ment. Au cours de ces der­nières dé­cen­nies, la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine a dé­jà éta­bli une com­mu­nau­té de des­tin, sans pour au­tant énon­cer un concept sys­té­ma­tique clair et spé­ci­fique à ce su­jet. Dé­sor­mais, le pré­sident Xi Jin­ping a for­mu­lé un ob­jec­tif clair et un concept sys­té­ma­tique pour dé­fi­nir l’éta­blis­se­ment et le dé­ve­lop­pe­ment fu­turs de la com­mu­nau­té de des­tin Chine-Afrique. Ce­la consti­tue une pierre an­gu­laire de la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine de la nou­velle ère.

« Huit ini­tia­tives ma­jeures » pour la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine

Dans son dis­cours, le pré­sident Xi Jin­ping a pro­po­sé « huit ini­tia­tives ma­jeures » pour la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine, ex­pli­quant que l’aide de la Chine à l’Afrique ne se­rait plus de l’ordre de la simple « trans­fu­sion san­guine » mais plu­tôt de la « créa­tion de cel­lules san­guines ».

Jus­qu’à main­te­nant, les fonds chi­nois ap­por­tés dans le cadre de la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine ont joué un rôle po­si­tif dans le dé­ve­lop­pe­ment de l’Afrique, no­tam­ment de­puis le Som­met de Jo­han­nes­burg du Fo­rum sur la Co­opé­ra­tion si­no-afri­caine en 2015, avec la mise en place des « dix pro­grammes de co­opé­ra­tion ». Des in­fra­struc­tures fer­ro­viaires, rou­tières, aé­ro­por­tuaires, et por­tuaires, ain­si que des zones de co­opé­ra­tion éco­no­mique et com­mer­ciale ont été construites ou sont en cours de construc­tion, ce qui a consi­dé­ra­ble­ment amé­lio­ré la capacité de dé­ve­lop­pe­ment so­cioé­co­no­mique des po­pu­la­tions afri­caines.

Se­lon le pré­sident Xi Jin­ping, afin de construire une com­mu­nau­té de des­tin Chine-Afrique en­core plus so­lide dans cette nou­velle ère, la Chine en­tend, sur la base des « dix pro­grammes de co­opé­ra­tion », tra­vailler en étroite co­opé­ra­tion avec l’Afrique pour mettre en oeuvre dans les trois ans à ve­nir et au-de­là « huit ini­tia­tives ma­jeures » prio­ri­taires. Celles-ci portent sur la pro­mo­tion in­dus­trielle, l’in­ter­con­nexion des in­fra­struc­tures, la fa­ci­li­ta­tion du com­merce, le dé­ve­lop­pe­ment vert, le ren­for­ce­ment des ca­pa­ci­tés, la san­té, les échanges hu­mains et cultu­rels, ain­si que la paix et la sé­cu­ri­té.

Ces ini­tia­tives visent en réa­li­té à as­so­cier l’ini­tia­tive « la Cein­ture et la Route » à la mise en oeuvre de l’Agen­da 2063 de l’UA, du Pro­gramme de dé­ve­lop­pe­ment du­rable à l’ho­ri­zon 2030 des Na­tions Unies et des stra­té­gies de dé­ve­lop­pe­ment des pays afri­cains. Cette vo­lon­té de lier ces dif­fé­rents pro­grammes montre que la Chine sou­haite réel­le­ment ai­der les pays afri­cains à ren­for­cer leur capacité de dé­ve­lop­pe­ment in­trin­sèque.

Dans le cadre de ces « huit ini­tia­tives », de nom­breuses me­sures ont été con­çues dans l’in­té­rêt des jeunes, pour les for­mer et les sou­te­nir, et pour créer plus d’em­plois et de pos­si­bi­li­tés d’épa­nouis­se­ment per­son­nel. Si les jeunes gé­né­ra­tions prennent le re­lais de l’ami­tié si­no-afri­caine, la com­mu­nau­té de des­tin Chine-Afrique af­fi­che­ra plus de vi­ta­li­té et le rêve chi­nois du grand re­nou­veau de la na­tion ain­si que le rêve afri­cain de l’uni­té et du re­dres­se­ment de­vien­dront réa­li­té.

Le 3 sep­tembre 2018, les par­ti­ci­pants du Som­met de Bei­jing 2018 du Fo­rum sur la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine prennent des pho­tos de­vant le Grand Pa­lais du Peuple.

Le 3 sep­tembre 2018, ou­ver­ture du Som­met de Bei­jing du Fo­rum sur la co­opé­ra­tion si­no-afri­caine au Grand Pa­lais du Peuple

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.